Archives du mot-clé traversée de toiture

Chauffage : distribution de la chaleur

Pour ce chauffer, Babeth a choisi le poêle à bois.

Il s’agit d’un bon vieux poêle en fonte, simple mais très efficace.

Pour cela elle a devancé les choses et s’est fait plaisir à prendre une coupe de bois et à manier la tronçonneuse.

SAM_0689    SAM_0690 Environ 50 stères ont été stockées.

Elle devrait avoir quelques bonnes années devant elle avant de penser à faire rentrer du bois.

Car plus tard…….

mamie bois

Il sera installé au centre de la maison, dans la pièce principale (coté cuisine) juste devant le mur d’inertie.

SAM_4771

Lorsque le sol est en plancher bois, il faut impérativement mettre un matériau incombustible sous le poêle et dépassant l’emprise de celui-ci d’au moins 30 cm de part et d’autre.

Dans le projet, le poêle étant dans le volume dédié à la cuisine, le sol sera carrelé.

Un conduit d’évacuation des gaz de combustion traversera la pièce pour passer au travers de la toiture dans un conduit en boisseaux de terre cuite qui constituera la cheminée extérieur.

SAM_0313

Mais avant de quitter la pièce, ce conduit passera dans un caisson qui permettra de chauffer l’air en provenance du puits Canadien.

L’air ainsi chauffé, sera distribué par l’intermédiaire d’un groupe de distribution d’air chaud dans la salle de bain et dans les 3 chambres.

SAM_0594

Préparation des traversées de cloison :

– percement des cloison puis après avoir retiré 5cm d’isolant, remplissage du volume entre les 2 plaque de BA 13 au plâtre,

SAM_0580

– préparation des pièces de traversées sur lesquelles viendra se brancher la gaine de distribution,

SAM_0587 SAM_0588 SAM_0589 SAM_0590 SAM_0586

– mise en place des pièces de traversées puis des bouches de soufflage d’air chaud,

SAM_0592    SAM_0591    SAM_0602

– reliage du groupe de ventilation aux bouches de soufflages avec la gaine thermique/phonique

SAM_0632    SAM_0596    SAM_0597

et au moyen de pièces de jonctions :

SAM_0600 de type croix pour 1 entrée et 3 sorties,

SAM_0631 de type culotte pour 1 entrée et 2 sorties.

– branchement électrique du groupe de ventilation

SAM_0633

– création d’une ventilation pour le comble technique situé dans le volume de l’habitation et qui doit être bien ventilé.

SAM_0635 SAM_0637

Le caisson étant en cours de fabrication, il faudra attendre quelques semaines avant de le voir fini. Cest un ami de Philippe qui le fabrique artisanalement .

La forme est une idée de moi, quant à la décoration, le choix est laissé à l’Artiste….

Cependant, il sera en appuis contre le mur d’inertie et comme je l’écrivais en début d’article, il sera alimenté par le puits Canadien en air provenant de l’extérieur et réchauffé par échange de calorie avec le sol au cours de sa progression.

SAM_0666

Un prochain article sera consacré au poêle et au caisson de récupération de chaleur sur conduit d’évacuation des gaz de combustion.

La couverture 3 : l’étanchéité

Cette semaine sera consacrée à la réalisation de l’étanchéité de la couverture.

Pour cela il nous faudra :

– huiler la volige,

– mettre en place une couche de protection de soubassement de fondation pour permettre une ventilation afin d’évacuer les excédents de vapeur d’eau provenant de l’activité intérieure de l’habitation,

– effectuer la fixation de carrelets sur toute la longueur du bâtiment, destinés à maintenir la couche de protection de soubassement, mais également pour bloquer un éventuel glissement de la membrane EPDM.

La saturation en huile de la volige s’est réalisée au fur et à mesure de la progression de la mise en place de la protection de soubassement, afin de limiter les risques de glissade.

SAM_4358

La protection de soubassement se présente sous forme de rouleaux de 20 ml sur 1,5 m de large.

SAM_4359

Pour lui permettre de jouer son rôle dans la respiration de la couverture, cette protection doit au minimum dépasser l’aplomb des murs périphériques.

toiture échanges1   toiture échange2

La membrane EPDM ne pouvant permettre la ventilation, cette dernière ne peut être possible uniquement par la sous-face des débords de toiture.

SAM_4367   SAM_4374   SAM_4382

Les rouleaux sont posés pour permettre l’écoulement de l’eau.

pose en tuiles

Cependant, le premier est déroulé en bordure de faîtage.

SAM_4362

Ils sont fixés au moyen de pointes spéciales.

SAM_4360    SAM_4361

Les suivants, sont déroulés puis glissés de 10 à 20 cm sous le précédent.

SAM_4363    SAM_4366    protection soubassement    SAM_4375

Sur chaque chevauchement, un carrelet est fixé au niveau des pannes de l’ossature sur toute la longueur du bâtiment.

SAM_4357    pose des carrelets     SAM_4376

Les protections de soubassements en place, les carrelets fixés :

– nous pouvons dérouler la membrane d’étanchéité,

SAM_4386 SAM_4385

– la mettre en place.

SAM_4392 SAM_4390

Tenir compte des débords sur l’extérieur afin :

–> de couvrir la pièce de bois à usage de retenue de terre,

–> de laisser suffisamment de retombée (environ 20 cm) pour permettre la fixation par le bardage.

– réaliser la traversée du conduit,

SAM_4387 SAM_4394

en découpant le passage de celui-ci, puis une fois la membrane en place, en y mettant un mortier de chaux pour finaliser la souche.

– la fixer sur toutes les faces,

SAM_4393

dans un premier temps au moyen de tasseaux, puisque par la suite elle sera maintenue par le bardage des débords de toiture ainsi qu’un couvre-joint sur le dessus.

Et voila un mortier de chaux sur les boisseaux et la finition du conduit est réalisée.

SAM_4425 SAM_4426

 

L’étanchéité est obtenue comme pour un solin en zinc ou plomb. La membrane est prise en sandwich entre les couches de mortier.

Et voila, une fois le bardage extérieur posé, il ne restera pour cette toiture, plus qu’à y déposer la terre, semer et attendre que ça pousse.

Pose d’une membrane EPDM. Vidéos particulièrement intéressantes :