Archives du mot-clé terrain

Le terrassement

Mercredi 07 août les travaux ont commencé.

Jean-Marie notre cousin est arrivé avec son tractopelle.

SAM_2967

Voici le chantier le 1er jour

terrassement 1er jour

Dans un premier temps, il nous faut retirer les souches en mitoyenneté et nettoyer les limites de propriété afin de travailler sur un terrain propre.

éclaircissement du terrain en limite 2

Puis nous avons relevé les niveaux pour définir le niveau bas de la plateforme (sol du vide sanitaire).

Ce relevé est réalisé avec un niveau à eau (système des vases communiquants). Nous obtenons ainsi une différence de 80 centimètres sur 23 mètres.

relevé des niveau avec niveau à eau

Nous gardons près de nous le niveau afin de contrôler l’avancement de la plateforme et Jean-Marie commence le retrait de la terre végétale.

décapage terre végétale  mise à niveau de la plate forme

Celle-ci est mise de côté pour la toiture végétalisée.

terre végétale

Elle sera allégée par le rajout de pailles de lavande laissées en extérieur et compostées.

paille de lavande compostée

A la finalité, il y avait environ 30 centimètres de terre avant de rentrer en contact avec le vif du sujet.

Montjoyer est un petit village paisible et accueillant en surface, mais en sous-face il est construit sur du rocher et là, le godet a commencé à chauffer et les dents ont pris des formes plus arrondies.

mise à niveau de la plate forme 2  mise à niveau de la plate forme 3

Toutefois, nous avons eu de la chance, car nous n’avons pas eu droit au rocher, mais juste à un avertissement, composé d’une couche de roche calcaire, fragmentée et d’une épaisseur d’environ 50 centimètres. imaginez un puzzle, avec quand même de belles pièces qu’il a fallu secouer parfois un bon moment pour y frayer un passage pour le godet.

Jeudi soir après un jour et demi représentant 30 heures de travail intense à 2, la plateforme est faite.

Nous pourrons demain nous attaquer au creusement des fondations dans une nouvelle couche encore plus hostile.

Evolution du projet

Le projet a commencé à se mettre en place en 2011, alors que je reprenais une année scolaire pour passer un BAC PRO « étude technique des bâtiments option assistance en architecture ».

Ma sœur bien décidée à devenir propriétaire, un problème important est apparu :

recherche de terrain      Trouver un terrain sur la commune de Montjoyer.

Après un avortement sur un terrain, l’horizon s’assombrit jusqu’à ce que la commune présente une nouvelle carte communale en préfecture, qui fut acceptée en fin d’année 2012.

Pendant ce temps le premier projet prend forme

.projet n 1 en 3 D    plans d'ensemble maison en U

Cependant souvenez-vous, dans un précédent chapitre je donnais le conseil de ne pas faire de plan avant d’avoir le terrain car le projet pourrait bien ne pas pouvoir prendre place sur le terrain, ensuite il est parfois difficile d’abandonner l’idée mise sur le papier.

plan de masse UC’est ce qui s’est passé

– impossibilité de positionner la maison en limite Nord de propriété du fait de la présence obligatoire de fenêtres,

– une terrasse au Sud à moins de 3 mètres de la limite  de propriété,

– la partie Est du terrain coupée du reste.

Au terme, un terrain sympa, une maison agréable, mais un tout non valorisé.

Ce n’est donc pas au terrain à s’adapter à la construction, mais bien à la construction à s’implanter le plus harmonieusement possible à celui-ci.

D’où un deuxième jet, mais moins poussé dans la réalisation :

plan maison en L     plan de masse L

Mais là encore ce n’était pas bon, l’accès au terrain ne permettant pas de positionner la maison dans l’angle Nord-Ouest où se situe le garage. Cependant un accès à l’Est l’aurait permis.

J’ai donc orienté la construction sur un bâtiment tout en longueur.

Un conseil : une fois le terrain trouvé, travaillez sur le plan de géomètre en lui supperposant du calque et en dessinant à l’échelle l’emprise au sol de votre future maison et de ses annexes, en tenant compte des règles d’urbanisme.

Une fois l’emprise au sol trouvée et adaptée à la disposition des pièces désirées, vous pourrez réaliser des esquisses puis dessiner vos plans.

3D sud 2

Le terrain

Comme écrit précédement, le choix du terrain est important car il conditionnera une partie de la sérénité de la future vie de propriétaire.

photo  1  montjoyer

Mais dans les débuts il conditionne le cout du projet, car en fonction de son implantation, le tarif du m² sera plus ou moins important, les règles de construction plus ou moins restrictives, les branchements pouvant entrainer des complications, ou imposants certaines obligations avec des couts supplèmentaires, mais également des contraintes de livraison pour le matériaux et équippements.

photo  2  montjoyer + grd

Il est donc indispensable de se poser toutes les questions sur la vie après le chantier, mais également la vie pendant le chantier.

Babeth ma soeur a donc signé le compromis de vente le 17 avril 2013 pour un terrain de 1119 m² avec comme contraintes:

–  une servitude de passage de 50 m environ pour y accéder, dont-il est fait mention sur l’acte notarié et qui entraînera des longueurs de gaines, câbles et canalisations avoisinant les 100 m ainsi que des sections ou diamètres plus importants pour alimenter la maison correctement,

– un terrain de faible largeur imposant une implantation de maison en limite de propriété et une construction plutôt en longueur pour valoriser au mieux l’espace,

photo  3  montjoyer

– une entente de passage sur le terrain d’un voisin pour le branchement du tout à l’égout afin d’éviter un assainissement non collectif qui perturberait l’aménagement paysager,

– et pour ce même branchement du tout à l’égout, un passage obligé pour les fouilles par une zone rocheuse.

0 vue terrain ouest2 perspective est

Mais une fois ces contraintes connues et prises en compte il suffit de s’adapter et de préparer un projet adapté.

Définition du projet

Le projet de devenir propriétaire n’est pas un engagement anodin, car derrière cette décision un certain nombre de conséquences en découle.

La toute première est celle du financement et de sa durée dans le temps et fixe les limites du projet.  Puis en fonction de l’objectif (investissement, location, constitution d’un apport pour un projet ultérieur, vacances et week end, ou domicile principal), ces contraintes devront êtres parfaitement ciblées afin de répondre au mieux à vos attentes, car il en découlera une grand partie de vos futures conditions de vie.

Il faut donc lister au plus juste l’ensemble des éléments liés à cette construction: l’utilisation, le lieu, le terrain, les surfaces, les matériaux, les choix techniques, ……….

Il faut également lister les contraintes liées aux orientations prises pour décider de celles qui seront acceptables et celles qui ne le seront pas.

Pour le projet les objectifs ont été définis par ma soeur à l’exception du budget, qui lui s’est imposé comme cela reste le cas pour chacun d’entre nous :

– Le budget imposé par les revenus et l’apport,

– Situation dans le village pour limiter les déplacements liés à son travail et lui permettre de continuer à s’y rendre à pied, mais choix également pour ses vieux jours afin de ne pas se trouver isolé.

– Un terrain de 1000 m² pour pouvoir respirer, faire du jardinage, avoir quelques fruitiers et quelques poules.

– Une construction en bois pour se rapprocher le plus possible de la nature, avec une isolation en paille de lavande, situation géographique oblige.

– Une maison économique à l’utilisation pour la gestion du budget, mais également pour le lien à faire avec respect de notre environnement, d’où le chauffage au bois, le chauffe eau thermodynamique, le générateur photovoltaïque, la récupération de l’eau pluviale, la toiture végétalisée et le choix du bois qui sera coupé à la lune et débité par mes soins, en partie.

C’est avec ces principaux éléments que j’ai commencé à imaginer ce projet en 2012.

La plus grosse difficulté était de trouver le terrain, car sur la commune un terrain ou deux étaient disponibles et d’autres étaient en cours de viabilité.

Malheureusement les terrains disponibles sont passés sous le nez de ma soeur et les terrains en cours n’ont été viabilisés qu’en début d’année 2013.

Cependant, le travail de recherche, ainsi qu’une première réalisation m’ont permis de faire mûrir le projet final.

Toutefois si j’ai un conseil à donner:

Ne dessinez pas votre projet avant d’avoir le terrain, car dans notre cas, la première réalisation faite pour un terrain aux côtés parallèles et aux dimensions équilibrées ne s’intégrait absolument pas sur le terrain en cours d’acquisition.

D’une maison à l’emprise au sol de base carré, le projet a évolué vers une base rectangulaire très longiligne, imposée par l’étroitesse du terrain.