Archives du mot-clé structure

La couverture

Lundi 05 mai, nous avons mis en place les pannes sablières finissant l’ossature de toiture.

SAM_4235 SAM_4237 SAM_4246

C’est impressionnant, comment ça finit la structure.

SAM_4242

Puis en fin de journée, nous nous sommes attaqués au plafond.

SAM_4248

En début de projet, j’envisageais de réaliser le plafond en OSB apparent, puis nous nous étions orientés sur un plafond en lambris.

Cependant la 1ère idée semblait être la bonne, car finalement nous sommes revenus sur un plafond en OSB apparent.

SAM_4260   SAM_4311 SAM_4312

La réalisation de celui-ci va nous permettre de mettre en place la paille de lavande par dessus.

SAM_4276

Une première benne de 27 m3 est arrivée.

SAM_4262   SAM_4266

Au passage, nous en avons profité pour réaliser une étagère suspendue,

SAM_4254

ainsi que la traversée pour le conduit de cheminée.

SAM_4306   SAM_4307

Celle-ci est réalisée en boisseaux de terre cuite de 20 x 20 intérieur. Un conduit acier de 145 mm de diamètre y passera.

Prévoir 20 cm minimum entre l’extérieur du boisseau et les pièces porteuses de la charpente.

Stockage de la volige sur la charpente pour l’avoir au plus près.

SAM_4252   SAM_4269

Dans un premier temps, nous avons voligé les parties de la toiture couvrant les terrasses ainsi que les débords de toit.

La volige utilisée fait 0,19 / 0.15 et 0.11 m et est rabotée en sous face.

SAM_4274    SAM_4268   SAM_4273

Le rendu de dessous tant pour le plafond en OSB, que pour les sous faces de terrasse est assez sympathique.

La suite au prochain article la couverture 2….

 

 

Assemblage de la structure de la toiture

Lundi 17 mars nous commençons l’assemblage de la structure de la toiture.

Nous sommes partis du mur pignon Est.

Avant la pose des solives de toiture, nous procédons au réglage de la fausse équerre afin de couper l’extrémité nord de chacune d’entre elles pour permettre la continuité de la verticalité du mur.

angle de coupe des solives

Cette coupe viendra en appui contre la lisse d’extrémité Nord (faîtage) que nous fixons au fur et à mesure de notre progression afin de caler en buté les solives.

Nous avons respecté un entraxe de 51,5 cm correspondant à la longueur des entretoises intermédiaires que nous plaçons du côté Sud pour fermer la structure au droit du mur (sablière).

lisse d'extrémité

La solive de débord de toiture étant « suspendue », nous avons taillé les 4 premières solives afin de les maintenir par emboîtement avec les deux premières entretoises qui, contrairement à celles intermédiaires, maintiennent d’un bloc les 5 solives du pignon Est. Il en sera de même pour le pignon Ouest.

entretoise  assemblage au sol

L’assemblage au sol permet de vérifier si l’ensemble est correct.

Puis, cet assemblage est mis en place sur la structure des murs.

SAM_4065   SAM_4076  SAM_4067

Les panes suivantes sont placées et fixées à la suite en respectant le montage cité plus haut.

SAM_4074  SAM_4072   SAM_4087

A l’Ouest, les entretoises réalisées sur une base identique à celles côté Est, permettent de soutenir le débord de toiture de 105 cm qui abrite le retour de terrasse.

SAM_4082 SAM_4084

Les solives de débord seront mises en place au moment de finaliser le positionnement des poteaux afin de limiter le surpoids, assemblage ne pouvant être réalisé dans cette période car jeudi nous devons rentrer dans l’Aude.

SAM_4088

Le dernier jour a été particulièrement pénible car il soufflait un mistral terrible, alors que j’ai passé la journée sur l’ossature de toiture afin de fixer la centaine d’entretoises intermédiaires.

SAM_4098

Une palette comme plateforme pour chaque rangée.

SAM_4100

A 17 heures 30 les entretoises sont en place.

Pendant ce temps, Philippe a terminé certaines fixations et réalisé le coffrage dans lequel Babeth maçonnera les pierres pour monter le mur d’inertie de 30 cm d’épaisseur.

SAM_4099 Maintenant  mur en pierre Plus tard

SAM_4103

Trois jours représentant 54 heures à deux pour assembler 197 pièces de bois.

Album photos

La structure étant pratiquement assemblée, un petit rappel en images:

2 perspective est  3 terrain

Début 2013 la carte communale est approuvée par la préfecture,

projet final masse      3D sud 2

l’engagement sur le terrain pris, la conception et la finalisation du projet peuvent se réaliser,

foret de belesta 7

Juillet 2013 visite sur les lieux de la coupe en forêt de Belesta,

mise à niveau de la plate forme 3 coulage beton 3

Août 2013 terrassement, fondations et réalisation des murs de sous-bassement,

alimentation de la limite à la maison SAM_3244 SAM_3310

Septembre 2013 VRD et finalisation des murs de sous-bassement,

SAM_3312

Mi-septembre 2013 livraison des grumes pour l’ossature,

SAM_3353 SAM_3361

Fin septembre début du sciage,

SAM_3489

Novembre, réalisation de la structure sous forme de caissons,

SAM_3839

Janvier 2014 livraison du Douglas après 2 mois d’attente en raison des pluies,

SAM_3894

Samedi 01 mars 2014, chargement pour un premier transport,

SAM_3918

Mardi 04 mars 2014, déchargement sur les lieux du chantier,

SAM_3941 SAM_3961

Mercredi 05 à vendredi 07 mars 2014 montage de la structure du plancher,

SAM_3964 SAM_3977 SAM_3988 SAM_4051

Lundi 10 à vendredi 14 montage de la structure verticale « murs »,

SAM_4060 SAM_4072 SAM_4088 SAM_4091

Lundi 17 à mercredi 19 mars 2014 montage de la structure de toiture.

Et voilà où nous en sommes fin mars 2014 :

SAM_4103

Calendrier prévisionnel des travaux deuxième tranche

Cette deuxième tranche comprend :

– l’assemblage de la structure,

assemblage murs

– la pose des bardages extérieurs et intérieurs sur les murs et le plafond ainsi que du plancher,

bardage avec couvre joint

– la mise hors eau et hors air,

mise hors eau  mise hors air

– le passage des gaines, câbles et des tuyauteries,

électricité plomberie

– l’isolation de la toiture, du plancher et des murs extérieurs,

isolation lavande

– la réalisation de la toiture végétalisée,

toiture végétalisée 2

Le planning prévisionnel des travaux :

Planning travaux tranche 2

Dans le cas où le planning de la première phase est tenu et que le transport soit bien réalisé fin novembre, la deuxième phase des travaux pourra commencer en semaine 49.

Semaine 49 (décembre) :

– montage de la structure du plancher bois : longrines, entretoise, pièces d’extémité et sous-face en OSB 3″,

– mise en place de la lisse basse.

Semaines 49 / 50 :

– assemblage des caissons bas,

– mise en place de la lisse haute,

– assemblage des caissons hauts donnant la pente de la toiture,

– mise en place de la lisse supérieure.

Semaine 51 :

– montage de la structure de la toiture : longrines, entretoises, pièces d’extrémité et « volige » en dalle d’OSB 3. L’OSB sera fixé provisoirement afin d’être retiré pour la mise en place de l’isolant, une fois le plafond réalisé,

– protection de la « toiture » par la mise en place d’une bâche (mise hors eau provisoire).

Semaines 52 de 2013 et 1 de 2014 :

– les fêtes de Noël arrivant, ces deux semaines seront repos.

Semaines 2 / 3 (janvier 2014) :

– pose du bardage périphérique extérieur. Celui-ci fait office de contreventement.

Semaine 4 :

– mise en place des menuiseries extérieures (mise hors air),

– réalisation des tableaux et appuis de baies.

Semaine 5 :

– repos.

Semaine 6 (février) :

– réalisation du plafond.

Semaine 7 :

– passage des gaines, fils électriques et des tuyauteries de plomberie.

Semaines 8 et 9 :

– isolation de la toiture,

– réalisation de l’étanchéité,

– mise en place de la terre.

Semaine 10 (mars) :

– repos.

Semaine 11 :

– isolation du plancher,

– mise en place du revêtement bois.

Semaines 12 / 13 :

– isolation des murs périphériques,

– fixation des revêtements intérieurs sur les murs périphériques.

Si nous tenons le cap, la deuxième phase devrait se terminer pour la fin mars et céder la place à la troisième phase, qui avec l’arrivée du printemps pourrait bien débuter par le plancher de la terrassse extérieure.

A suivre……

Calcul du volume de bois et de l’isolant

Cet article est une approche très simplifiée et n’a pas vocation à être un cours. Cependant il devrait vous permettre de suivre les étapes dans le cas du choix de ne pas passer pas la filiale bois traditionnelle.

Afin d’effectuer le calcul du volume de bois pour la réalisation de la structure, il est indispensable de dessiner l’ensemble des pièces de bois composant l’ossature.

– les lisses basses et hautes,

– les montants, pièces d’extrémités et délimitant les baies, entretoises, pièces pour linteaux, nécessaires à la fabrication des caissons,

– les lambourdes pour le plancher,

– les solives pour la toiture,

– les poteaux, bardages, voliges et autres entrant dans le projet.

ossature habitation

Pour notre projet, j’ai réalisé les plans de chaque type de caisson.

ensemble de caissons

Chaque type de caisson est ensuite référencé par une lettre de l’alphabet puis comptabilisé.

ressencement caissons

Exemple : pour les éléments verticaux composant le niveau rez-de-chaussée, plan ci-dessus, il faut :

–  12 caissons de type A,

– 1 caisson de type B, C, D, E, F, H, I, J,

– 2 caissons de type G,

– 1 linteau de type L2

– 2 linteaux de type L1

Pour calculer le cubage du volume de bois nécessaire, il suffit:

– de faire le cubage de chaque type de caisson,

– de multiplier le résultat de chaque type de caisson par le nombre de caissons nécessaires.

Cas des 12 caissons de type A :

caisson A

Détails des pièces de bois :

– 2 extrémités (basse et haute) d’une longueur de 2,40 m,

– 6 montants d’une longueur de 2,65 m,

– 10 entretoises d’une longueur de 0,45 m

L’épaisseur est de 0.045 m,

La profondeur des pièces est 0.25 m.

Sur un tableur, j’ai réalisé un tableau pour chaque type de caisson.

cubage caisson A  tableau calcul caisson A avec légende

Principe de calcul :

Section = Epaisseur  X  Profondeur : 0.045 m  X  0.25 = 0.011 m²

– Extrémités   X  Section : 2,40  0.011  X  2   = 0.054 m3

– Montants     X  Section : 2,65 X  0.011  X  6     = 0.178 m3

– Entretoises  X  Section :  0,45  X  0.011  X  10  = 0.048 m3

– Total du volume de bois pour un caisson          = 0.281 m3

– nombre de caissons de type A                                = 12

– Total du volume de bois pour les caissons A     = 3.37 m3 : 0.281  X  12

L’addition de la totalité des caissons, pièces de plancher, pièces de charpente et autres tels poteaux, bardage, etc. permet d’obtenir le volume de bois scié pour le projet.

Mais de cet état sciage grumes à celui-ci sciage section bois

Comment évaluer le nombre, le diamètre et la longueur des grumes ?

dendromètrie 1

La Dendrométrie : technique d’évaluation du volume des arbres et de leur croissance.

Cependant, en majorant le volume de bois final de 30% qui représente les parties non utilisables pour le projet :

 – dosses,

– sciure du corroyagedégauchissage, rabotage,

dégauchissage      Dégauchissage

rabotage     Rabotage

– chutes du délignage,

délignage

on obtient le volume nécessaire au projet.

Pour notre projet, le volume de bois fini est de 50 m3 donc 50 + (50 X 30 / 100) = 50 + 15 soit 65 m3 en grumes.

La longueur des grumes est liée aux longueurs des pièces de bois.

Il faut définir le nombre de pièces par longueur et rapporter leur addition à la surface de grume utilisable.

évaluation de grume

Mais rassurez-vous, votre scieur sait le faire et dans tous les cas choisissez le par rapport à l’ensemble des compétences indispensables nécessaires à optimiser votre coupe.

Concernant le volume d’isolant, le calcul est plus simple quel que soit le choix de celui-ci.

Dans notre projet nous avons fait le choix de la paille de lavande broyée, mise en place dans l’ossature entre le bardage et le revêtement intérieur.

paille de lavande 1

Une fois le calcul du volume de bois fait, le plus simple est de calculer le volume de chaque caisson et de déduire le volume de bois :

Exemple:

Cas des 12 caissons de type A :

Dans le calcul du total du volume de bois pour un caisson nous avions trouvé : 0.281 m3

Il faut maintenant calculer le volume du caisson en multipliant la longueur par la hauteur par la profondeur.

caisson A2.40  X  2.75  X 0.25  =  1.65 m3

Le volume de paille se calcule en déduisant le volume de bois du volume du caisson soit :

1.65 – 0.281 = 1.37 m3

caisson A avec paille

pour les 12 caissons :

1.37 m3  X  12  =  16.44 m3

caisson A avec paillecaisson A avec paillecaisson A avec paille ECT….

Pour l’ensemble de la maison, murs, plancher, toiture, il nous faut 110 m3 de paille de lavande.

désignation caisson habitation

Cet été au moment de la distillation de la lavande, nous réaliserons les ballots de paille broyés:

ballot de paille 0.46  X  0.95  X  0.31  =  0.135 m3 par ballot.

Pour 110 m3 il faudra réaliser : 110 / 0.135  =  815 ballots.

Cela représente 4.60 m  X  9.5 de surface au sol (43.7 m²) sur 2.5 m de hauteur.

Plans de réalisation de la structure

Les plans de réalisation vont permettre la préparation de l’ensemble des pièces de bois qui une fois assemblées permettront la réalisation de la structure.

Dans un premier temps ils sont particulièrement utiles pour:

– calculer le cubage de bois nécessaire à la réalisation de la structure,

– déterminer le diamètre, ainsi que les longueurs de grumes afin d’obtenir les pièces de bois nécessaires à la réalisation des caissons,

grumes

– calculer le volume d’isolant pour remplir les caisons.

Dans notre projet l’isolant est la paille de lavande.

lavande  paille de lavande 1

– contrôler la résistance de la structure.

Dans un deuxième temps de :

– travailler l’ensemble des pièces indispensables à la fabrication des caissons,

sciage bois

– ressencer le nombre et la particularité des caissons à fabriquer,

ensemble de caissons

– faire le plan de chargement pour le transport,

– guide pour le montage.

Cependant, certaines pièces encombrantes, ne seront pas assemblées en atelier, mais seulement préparées et repérées, pour limiter l’encombrement au transport.

Tel est le cas du plancher de la maison représentant une surface de 113 m², une épaisseur de 0.30 m soit 34 m3 et des longueurs de solives de 5,05 m, alors que non assemblées, les pièces de bois représentent environ 5 m3.

plan de structure de plancher

Il en est de même pour la toiture.

plan de structure de  toiture

La structure des caissons réalisée, ils peuvent être associés au contre ventement (OSB) sur une face (extérieure) en tenant compte des hauteurs maximales de façade, cas d’un bardage ventilé.

dénomination pièces de bois ossature 2 livre ossature 3 livre

Cependant, pour ne pas endommager les parties du contre ventement qui dépasseraient les dimensions des caissons, il est préférable de mettre le contre ventement sur le chantier après assemblage de la structure.

De plus, dans cette manière de faire, l’OSB pourra chevaucher deux caissons améliorant par la même occasion la fixation des caissons entre eux.

Dans ce projet, j’ai opté pour un remplissage type banchage. Dans ce cas il n’y a pas l’OSB car le bardage fixé à la verticale bord à bord avec couvre-joint assurera le contre ventement.

Les plans de réalisation

Si des plans sont indispensables pour la demande de Permis de Construire , il est aussi préférable d’en disposer sur le terrain pour la construction de la maison.

plan des 4 façades

Si la construction traditionnelle maçonnée demande des plans assez simples, la construction en bois impose pour ce qui est de l’ossature, des plans précis, car chaque pièce de bois doit être à sa place.

Si vous réalisez vous-même l’ossature, il devient indispensable de réaliser les plans de chaque élément à fabriquer individuellement afin qu’à l’assemblage ses éléments prennent leurs places naturellement.

plan ossature habitation façade sud

Dans notre projet, pour des raisons d’organisation familiale, je vais fabriquer l’ensemble des caissons en atelier chez moi dans l’Aude près de Castelnaudary, puis les faire transporter afin de les assembler dans la Drôme à Montjoyer. Seules les ossatures du plancher et de la toiture seront totalement assemblées sur place, en raison du volume que cela représente ; cependant, les pièces de bois seront préparées en atelier.

Quels sont ces plans de réalisation ?

– Les plans de fondations,

– de structure de plancher (éléments horizontaux),

– de caissons d’ossature (éléments verticaux),

– de toiture (éléments obliques),

– de distribution intérieure (cloisons),

– techniques extérieur :

. d’alimentation de la construction (l’eau, l’électricité, le téléphone, renouvellement d’air),

 . d’évacuation (eaux usées, de pluie),

. d’équipement du terrain (eau, électricité).

– technique intérieur :

. de distribution (eau, électricité, téléphone, hifi, internet, chauffage).

Ces plans permettent non seulement de ne rien oublier lors de la réalisation, de respecter les emplacements, les cotations, les quantités, mais par la suite ils permettront d’intervenir sur les installations en cas de problème, en facilitant le repérage.

Les prochains articles présenteront les différents plans du projet.