Archives du mot-clé sous-face

Sous-face de plancher 2ème partie

En dernière période de travail, nous avions commencé la fermeture de la sous-face du plancher.

Nous avons donc repris là où nous nous étions arrêtés.

SAM_4407

En fin de première journée, il ne restait plus que les deux extrémités :

– Est, une bande d’environ 0,50 m sur 4,50 m,

SAM_4489

– Ouest, une bande d’environ 1,15 m sur 4,50 m.

SAM_4477 SAM_4478

Vues de dessous et de dessus.

SAM_4482 SAM_4484

La fin se fait sentir.

SAM_4488  SAM_4490

Et voilà pour ça, mais c’est pas fini.

SAM_4497

Car maintenant il faut huiler.

SAM_4506   1/ remplir le pistolet,

SAM_4501    2/ mettre en marche le compresseur,

SAM_4502    3/ pulvériser l’huile sur la sous-face.

La fin de journée étant arrivée, je me sens particulièrement poisseux et une bonne douche ne pourra faire que du bien après cette après-midi brumeuse.

Mais un traitement de peau à l’huile de tournesol bio ne peut faire que du bien.

Le lendemain vendredi, pendant que je finissais le mur d’inertie,

SAM_4514   SAM_4520

travail de jointoiement.

Philippe a commencé à mettre en place le pare-pluie en sous-face de plancher dans le volume situé sous la cuisine et le salon.

SAM_4517 SAM_4518 SAM_4519

Cette semaine de trois jours nous a permis de faire 54 heures à deux.

Après avoir fini le bardage sur les façades, mardi 24 juin nous reprenons le chemin du vide sanitaire.

Après 1 heure 30 minutes, la deuxième moitié du volume situé sous la cuisine et salon est recouverte du pare-pluie.

Mercredi nous avons fixé le pare-pluie dans le volume situé sous les chambres, salle d’eau et WC.

SAM_4636    SAM_4638    SAM_4643    SAM_4644

Après cette protection en place, nous l’avons fixé en périphérie et transversalement avec des tasseaux larges pour assurer son parfait maintien.

SAM_4645    SAM_4646    SAM_4647

SAM_4651    SAM_4652

20 heures de travail à deux ont permis de finir la protection de cette sous-face.

La sous-face du plancher

L’étanchéité de la toiture faite et n’ayant plus suffisamment de temps pour nous attaquer au bardage, nous commençons la sous-face du plancher.

SAM_4414

Celle-ci est réalisée en volige, que nous passons au travers des pannes de plancher encore disponibles ou par l’accès au vide-sanitaire.

SAM_4413    SAM_4399

Le clouage se fait par dessous,

SAM_4421

et, quelques fois, il faut rapprocher certaines voliges.

SAM_4420

La hauteur disponible varie entre 0,80 et 1 mètre,

SAM_4400

Pour un résultat particulièrement propre,

SAM_4412   SAM_4411  dessous

SAM_4402   SAM_4401   et pratique dessus

SAM_4409   SAM_4406   pour stocker la paille en attendant sa mise en place dans l’ossature des murs, puis dans celle du plancher.

En 2 jours (36 hrs) à deux, 60 m² sont en place.

Pendant ce temps, comme c’est pas fini :

Nanacroft continue la pulvérisation de l’huile sur les bois, suspendue à l’ossature ou faisant l’acrobate sur l’échafaudage ou l’échelle.

SAM_4405

Babeth rapproche la paille en la disposant sur les parties de plancher dont la sous-face est voligée,

SAM_4416    SAM_4407

Et c’est pas fini…..

Préparation de la couverture

L’ossature de toiture sera terminée probablement début mai, puisqu’il ne nous reste plus qu’à mettre en place :

– les poteaux et pannes de soutènement de la partie recouvrant les terrasses,

SAM_4104

– la découpe des pannes, côté sablière (façade sud),

SAM_4105

– la mise en place des pannes de rives.

SAM_4084

L’étape suivante va être de réaliser la sous-face qui restera apparente, puisqu’à usage de plafond.

La charpente/couverture comptera 7 couches :

coupe toiture

– le lambris

– le frein-vapeur,

– l’ossature,

– la volige ,

– une protection de soubassement,

– la bâche EPDM,

– le mélange de terre et de paille de lavande décomposée ,

– la végétation.

Un prochain article détaillera plus la conception de notre toiture.