Archives du mot-clé scierie mobile

Conception des caissons

Une fois le bois scié, la fabrication de l’ossature peut commencer.

SAM_3492

Plan de montage des caissons bas.

Il servira également au suivi de la fabrication.

ressencement caissons

Mais avant, il y a quelques préparatifs :

– conditionnement de l’aire de travail,

sous le hangard, un bon coup de balai s’imposait,

SAM_3522

– mise en service du rabot adapté sur le banc de sciage,

SAM_3516

dernièrement Nicolas a reçu son rabot électrique utilisable sur le banc de sciage de sa scierie mobile.

– outillages,

scie à onglet radiale, équerres, marteau, piges, mètre, serre-joint, pied de biche.

SAM_3524   SAM_3525

– moyen de manutention,

tracteur, remorque :

SAM_3512

pour transférer les bois de l’aire de stockage à l’aire de travail,

SAM_3513

puis les caissons, sur leur aire de stockage.

SAM_3514

SAM_3503

et yohan en stage chez Nicolas pour 3 semaines, qui va avoir la chance de monter l’ensemble de l’ossature avec moi.

Allez, on attaque dans le bois dur.

Evaluation financière de notre projet

Dans cet article, j’aborderai uniquement l’estimation financière de la construction sur la base de prix moyen du marché.

En effet, l’objectif n’est pas de donner le montant total du projet puisque le terrain peut faire varier l’addition soit en moins si vous possédez le terrain, soit en plus voir beaucoup plus suivant sa localisation.

Cependant, une grosse incidence est à mettre en avant, celle de la facture du bois, car en passant par la filière forestière, scierie mobile, et façonnage en travail personnel, l’addition finale est plutôt une division par trois.

Je présenterai la facture chronologiquement. Les chiffres sont arrondis à la centaine supérieure :

Le terrassement :

terrassement

Pour ce poste, nous avons un peu de chance, car ce sera notre cousin qui avec son tractopelle se chargera du travail

de :

– mise à niveau du terrain jusqu’au fond du vide sanitaire, avec séparation de la terre végétale pour utilisation en toiture,

– creusement des fondations,

– VRD sur le terrain (ouverture, fermeture),

– remise en état après travaux.

Nous avons prévu pour le carburant et d’éventuelles pannes sur la machine, n’étant pas toute neuve :

Montant prévisionnel : 2000,00 €

Les VRD:

vrd travaux

Dans cette partie VRD j’englobe les travaux sur le terrain, les travaux réalisés par les intervenants extérieurs, soit sur le domaine privé, soit sur le domaine public, ainsi que les frais de branchement.

Montant prévisionnel : 7800,00 €

Le gros oeuvre :

fondation sous bassement

La maison étant en ossature bois, le gros oeuvre ne concerne que :

– les fondations,

– les murs de sous-bassement,

– la dalle du garage.

Ce poste prend donc en compte :

le béton, les parpaings, l’ensemble des armatures et ferrailles d’armement, les protections de fondation, le drainage ainsi que le ciment, sables, gravier et sable de remblai pour les VRD.

Montant prévisionnel : 8000,00 €

L’ossature, le bardage extérieur et intérieur :

ossature chantier

Comme cela a été présenté, le projet n’utilise pas du bois de la filière normale. C’est un avantage que les autoconstructeurs peuvent se permettre et il serait dommage de ne pas en profiter, surtout lorsque l’on fait les comptes.

Mais attention, il est important de tenir compte des règles :

– d’abattage, de sciage, voir de travail pour les plus patients, afin d’obtenir un bois de qualité sans traitement, qu’il faudra toutefois badigeonner avec un saturateur (huile alimentaire) pour lui assurer une défense en cas d’exposition à l’humidité.

– de séchage, pour sa mise en oeuvre,

et d’être conscient que le bois, même coupé vit toujours.

Pour ce poste, je prends en compte les arbres à couper, le transport du lieu d’abattage au lieu de travail, le sciage et façonnage ainsi que le transport en semi remorque, avec l’immobilisation de deux jours pour chargement et déchargement de mon atelier dans l’Aude jusqu’au terrain dans la Drôme (350 Km).

Montant prévisionnel bois : 11500,00 €

     transport Aude/Drôme: 1800,00 €

Toitures :

les toitures comptent :

– L’OSB pour le voligeage,

– l’étanchéité (film sous toiture, EPDM et l’ensemble des matériaux que nous utiliserons et qui seront détaillés lorsque les travaux seront en cours),

– la couverture proprement dite (la terre végétale du terrassement pour l’habitation, du photovoltaïque pour le garage).

Concernant le financement du photovoltaïque, le système en place permettant l’autofinancement, le prêt bancaire ne tiend pas compte de ce poste. Pour information, le générateur prévu d’environ 6,25 Kgc est estimé à 21500,00 €, mais cet équippement fera l’objet d’un, voir plusieurs articles spécifiques.

Montant prévisionnel : 4300,00 €

Menuiseries extérieures et intérieures :

menuiseries

l’ensemble des menuiseries et volets seront en bois, à l’exception uniquement des portes fenêtres qui seront en alu couleur antracite (leurs volets seront en bois).

Montant prévisionnel : 5100,00 €

L’isolation :

brin de lavande 1 paille de lavande 1

Encore une chance, ma soeur à un ami qui exploite un alambic et qui dispose de 4 bennes de 30 m3 ; la saison de la distillation a commencé, que dire de plus sinon que 4 bennes pleines seront gardées pour ma soeur qui s’acquittera du broyage et du transport.

C’est un très beau cadeau. Merci François-Luc.

Montant prévisionnel : 500,00 €

Cloisonnement :

cloisons

Pour les cloisons nous utiliserons du BA 13 monté sur rail avec une laine de roche comme isolation phonique.

Montant prévisionnel : 1500,00 €

Electricité :

électricité

L’installation électrique contrairement à beaucoup d’autres travaux, et cela, même en autoconstruction doit parfaitement respecter de la NF NC 15.100.

De plus, en fin de travaux, il est impératif de faire contrôler son installation par le consuel.

Montant prévisionnel : 2000,00 €

La plomberie :

plomberie

Ce poste comprend :

– la distribution de l’eau faite en PER,

– les accessoires sanitaires (évier, lavabo, robinetterie, receveur douche, WC),

– le chauffe eau thermodynamique,

– les évacuations jusqu’au regard du tout à l’égout, sauf la tranchée qui est prise en compte dans les VRD,

– cuve enterrée 3000 litres pour récupération de l’eau de pluie.

Montant prévisionnel : 6000,00 €

Chauffage :

chauffage poil

Pour le chauffage le poêle à bois actuel fera l’affaire.

Son efficacité sera renforcée par un récupérateur de chaleur installé sur le tuyau d’évacuation des fumées.

L’air ambiant réchauffé sera ensuite distribué via des bouches d’aération.

 Montant prévisionnel : 500,00 €

Plancher :

décoration

Autant le plancher de la terrasse sera réalisé avec du douglas issu de la coupe, autant le plancher intérieur, sera acheté fait.

Montant prévisionnel : 1500,00 €

Le montant prévisionnel pour le projet branchement compris se monte donc à 52400,00 € .

Mais je garde espoir d’être en-dessous.

Rendez-vous en fin de chantier pour le bilan financier.

La scierie mobile

La scierie mobile permet de répondre aux demandes de sciages particulières, dont la finalité est le sur mesure.

scierie mob 0708 scierie mob 0738 scierie mob 0747

Il est possible ainsi :

– de se faire livrer des essences de bois bien précises par l’intermédiaire d’un exploitant forestier,

– d’utiliser des arbres issus de sa propriété, précédemment coupés, tout en respectant les meilleures périodes du calendrier lunaire.

Ce travail de sciage peut se réaliser directement sur le lieu de l’abattage en forêt, dans son pré ou sur le lieu de livraison, dans sa cour.

C’est là, le grand avantage qu’offrent les scieries mobiles, permettant d’obtenir du bois d’œuvre :

– de grande qualité,

– à bas prix,

– ne nécessitant pas de traitement si coupé dans les bonnes périodes. Cependant une huile alimentaire peut être utilisée comme saturateur afin de remplir les canaux du bois et empêcher l’eau de s’infiltrer.

C’est le moyen de réaliser un projet de construction sain, respectueux de la nature et des pratiques de nos anciens.

C’est également l’avantage de pouvoir recycler l’ensemble des produits issus du sciage :

– les dosses pour des réalisations diverses : cabane, abris, poulailler, clôtures, etc…,

dosses de sciage

– les rablettes (liteaux) pour le séchage en échaudés des sections réalisées,

séchage en échaudés

– la sciure pour l’isolation, les toilettes sèches, le paillage de plantes, la litière pour animaux,

sciure de bois

– les chutes pour le chauffage.

chutes de bois

Attention, certains recyclages impliquent un bois, bien évidemment non traité.

En effet, lorsque le calcul du cubage nécessaire au projet est fait, il faut prévoir environ 30% de plus en grumes suivant le diamètre de celles-ci. Le prix du m3 utilisable pour le projet étant nettement inférieur au prix du bois acheté dans le commerce, ces 30 % recyclables sont finalement du bois « gratuit » et il serait dommage de ne pas en profiter.

Pour notre projet :

– 50 m3 de bois d’œuvre finis sont nécessaires,

– 50 + 30% représentent 65 m3 de bois à scier,

– nous avons commandé au forestier 70 m3 en grumes. 20 m3 minimum de Douglas pour le bardage et le plancher extérieur et 50 m3 en épicéa pour l’ossature et les bardages intérieurs,

– les 5 m3 supplémentaires permettront de palier à une erreur de cubage, de sciage, à un oubli ou un défaut sur une grume.

Dans tous les cas, 15 bons m3 sont à recycler, et si à la finalité ils doivent servir uniquement pour le chauffage, ma sœur devrait limiter sa facture de bois pendant quelques années, bien que les résineux ne soient pas les meilleurs bois de chauffage.

Tableau comparatif des bois de chauffage:

comparatif bois de chauffage 1

comparatif bois de chauffage 2

Mais comment calculer le cubage de bois pour un projet ?

Déscriptif du projet

Vous l’avez compris, il s’agit d’une maison en bois. Plus précisément à ossature bois (MOB).

Le principe choisi, est la réalisation en atelier près de Castelnaudary, de caissons pour les éléments verticaux (murs) ainsi que la préparation des éléments du plancher et de la toiture qui seront assemblés sur place.

La maison sera posée sur un vide sanitaire en maçonnerie.

Le bois sera du Douglas pour ses vertues mécaniques et sa teinte rosée lui confère son esthétique. Il sera choisi en forêt, coupé à la lune (cela permet une protection naturelle des bois). Les billes livrées chez un ami Nicolas, seront coupées par nos soins avec sa scierie mobile afin de débiter les sections en fonction de l’usage.

La paille de lavande sera utilisée comme isolant (25 cm pour les murs et 30 cm pour le plancher et la toiture). Le principe des murs respirant est retenu afin d’éviter la mise en place d’une VMC.

La toiture de l’habitation sera végétalisée, quant à celle du garage, elle comptera un générateur photovoltaïque.

Un puits canadien assurera une entrée d’air au droit d’un poêle à bois lui-même adossé à un mur en pierre afin d’apporter une inertie à la chaleur emmagasinée.

Les eaux de pluie ainsi que celles d’un bac de rinçage à l’eau claire installé dans la cuisine, seront dirigées vers deux citernes (une de 1500l hors sol et une de 3000l enterrée).

Un chauffe-eau thermodynamique assurera la production en eau chaude.

Toutes les baies sont orientées plein sud.