Archives du mot-clé lavande

La couverture, mise en place de la terre

Ce jour, mercredi 24 septembre a été consacré à la mise en place de la terre afin que la couverture de la maison soit enfin finie.

En effet, nous avions il y a quelques mois mis en place de la membrane EPDM pour assurer l’étanchéité, mais le terrain étant encombré par l’ensemble des éléments de construction (volige, lambris, ossature, bardage) pour la finition intérieure, l’aspect extérieur et le garage, nous n’avions pas eu la place pour finir la toiture.

SAM_4393

Ce jour donc, a corrigé ce détail puisque le bois a soit été utilisé pour l’habitation, soit a été déplacé pour permettre le passage.

SAM_4589

L’accès a été rétabli.

SAM_0253

Entre temps nous avons subi quelques attaques du mistral, causant à deux reprises des déchirures de la membrane.

Cela nous a permis de tester les colles de réparation. On se contentera de cette maigre satisfaction bien qu’on s’en serait dispensé.

La terre végétale a été enrichie par du composte de lavande.

Ah, mais c’est notre ami Rémy qui est de retour avec son télescopique.

SAM_0255    SAM_0256

Le compost mélangé à la terre, l’ensemble est donc monté sur la toiture.

SAM_0260    SAM_0261

La terre est étalée sur la membrane EPDM (pelles, râteaux) mais attention à conserver beaucoup de délicatesse afin de ne pas percer celle-ci.

la surface à couvrir est de 160 m².

L’épaisseur de la couche est de 15 à 20 cm.

Le cubage de mélange approche le 28 m3.

Le tonnage du mélange paille terre pour une masse volumique d’environ 900 Kg/m3 est de 25 tonnes.

La masse au m² est d’environ 156 Kg.

SAM_0259    SAM_0264

Début des travaux 10 heures 30 mn fin de ceux-ci 16 heures 30 mn a trois sur le toit (Babeth, Gérard et moi) et un à l’engin (Rémy) avec toutefois une pose déjeuner entre 13 heures et 14 heures 15 mn.

Et une fois de plus Gérard a répondu présent.

Et voila le travail à 16 heurs 30 mn.

SAM_0266    SAM_0267    SAM_0268    SAM_0269

angle N-O                         angle S-O                       angle S-E                         angle N-E

Babeth devrait semer ce week-end la jachère fleurie puis mettre en terre les jonquilles mises en attente pour qu’au printemps, espérons le, le tableau soit du plus bel effet.

SAM_0288    SAM_0289    SAM_0290

Mais pour le constat, il nous faut tous attendre le printemps…..

La couverture 2

Une fois le plafond réalisé et la volige en place au-dessus des terrasses couvertes, nous pouvons :

– passer les gaines électriques passant en toiture,

– poser les boîtes DLC pour les points lumineux centraux,

(retrouvez ces 2 alinéas dans un article dédié)

– garnir l’ossature de paille de lavande,

SAM_4265 – un big-bag comme moyen de transport,

SAM_4285 – un bac acier comme pont entre la benne et la toiture.

et c’est parti par le côté Est :

SAM_4286 garnissage,  SAM_4289 tassement,  SAM_4288  voligeage au fur et à mesure.

Après une première et bonne journée à 6 soit 42 heures :

SAM_4304 la benne se vide, le garnissage avance.

– clouer la volige support de l’étanchéité et de la finition de la toiture.

SAM_4303 Le soir, la partie de couverture au-dessus du salon, salle à manger, cuisine est voligée.

SAM_4310  Mise en place d’une bâche d’ensilage pour la protection contre les pluies.

La deuxième journée à 2 soit 20 heures, nous a permis de garnir les 2 tiers de ce qu’il restait et d’en voliger 1/4.

SAM_4338 SAM_4340

Il nous aura fallu 1 benne 1/3 de paille de lavande pour garnir l’ossature de la toiture.

SAM_4322 -première benne, SAM_4354  – deuxième benne.

Cela représente 35 m3 environ et un total de 45 big-bag.

La troisième journée à 2.

Le matin, nous finissons le remplissage avec la paille

SAM_4352  SAM_4345

et la mise en place de la volige.

SAM_4344    SAM_4350 SAM_4346  SAM_4351  SAM_4347

L’après-midi sera consacrée à la découpe des voliges débordant ainsi qu’à la mise en place des bordures destinées à maintenir la terre sur les façades Nord, Est et Ouest.

SAM_4353  SAM_4355 EPDM : épaisseur 1,14 mm / 23,50 ml x 9,15 ml soit 215 m² et 301 kg.

Et voila, 14 heures plus tard à 2.

En fin de journée, l’entreprise de maçonnerie Moulin vient nous monter la membrane EPDM sur la toiture au moyen de son Mécalac.

Merci pour ce service.

La semaine prochaine, nous procèderons à la mise en place de l’étanchéité de notre toiture.

 

 

 

Distillation de la paille de lavande broyée ou en gerbe

Le 15 août 2013 dans la matinée, avec ma soeur, nous nous sommes rendus à la distillerie de François-Luc qui fournit la paille de lavande pour le projet.

Il s’agit d’une distillerie au gaz

alambic 4

disposant de 4 postes de travail.

alambic 1 alambic 2

2 distillent pendant que les 2 autres sont en cours de préparation.

La distillation dure environ 1 heure.

La matière est mise dans des bennes qui servent de cuve de distillation.

A gauche un poste en fonctionnement, à droite un poste en attente.

En bas le tuyau d’injection de vapeur est branché sur l’orifice de la cuve.

alambic 3

La cuve est recouverte par le couvercle équipé d’un tuyau par lequel passent les vapeurs de distillation.

Ce tuyau aboutit dans un refroidisseur qui fait passer la vapeur à l’état liquide (eau + essence de lavande).

Le liquide passe ensuite dans un décanteur afin de séparer l’eau de l’essence.

alambic 6

L’essence sort par l’orifice supérieur et est orientée vers les cuves ou fûts.

alambic 5

Quant à l’eau, elle repart dans le circuit chaud pour être passée de nouveau à l’état de vapeur et ainsi de suite……..

Et là, je ne peux vous en dire plus, car chaque distillateur a son secret pour obtenir la meilleure essence.

Mais ce qui nous intéresse pour le projet, c’est la paille, qui est stockée au fur et à mesure dans un champ.

Des m3 de paille qui servent actuellement principalement de compost.

Paille en gerbe :

paille en botte

Paille broyée :

paille broyée 1 paille broyée 2

Cependant, la paille en gerbe est moins sensible que la paille broyée à la décomposition :

– la paille en gerbe sèche très rapidement du fait qu’elle est moins tassée et donc mieux ventilée naturellement,

– la paille broyée est plus compacte et l’air passe très difficilement entre les brins, par conséquent son humidité et plus particulièrement au cœur, a du mal à s’évacuer, ce qui a tendance à faciliter le développement de la moisissure et de sa décomposition.

Pour palier à ce problème, il est indispensable d’étendre la paille dès la sortie de sa distillation en plein champ et au soleil. Après 2 à 3 jours, la paille est sèche et peut être stockée en tas à l’abri.

Si vous êtes intéressés par la paille, vous pouvez me contacter : maitre-b11@hotmail.fr

Je vous mettrais en relation avec François-Luc.

Même avec le transport vous devriez y trouver votre compte.

Evaluation financière de notre projet

Dans cet article, j’aborderai uniquement l’estimation financière de la construction sur la base de prix moyen du marché.

En effet, l’objectif n’est pas de donner le montant total du projet puisque le terrain peut faire varier l’addition soit en moins si vous possédez le terrain, soit en plus voir beaucoup plus suivant sa localisation.

Cependant, une grosse incidence est à mettre en avant, celle de la facture du bois, car en passant par la filière forestière, scierie mobile, et façonnage en travail personnel, l’addition finale est plutôt une division par trois.

Je présenterai la facture chronologiquement. Les chiffres sont arrondis à la centaine supérieure :

Le terrassement :

terrassement

Pour ce poste, nous avons un peu de chance, car ce sera notre cousin qui avec son tractopelle se chargera du travail

de :

– mise à niveau du terrain jusqu’au fond du vide sanitaire, avec séparation de la terre végétale pour utilisation en toiture,

– creusement des fondations,

– VRD sur le terrain (ouverture, fermeture),

– remise en état après travaux.

Nous avons prévu pour le carburant et d’éventuelles pannes sur la machine, n’étant pas toute neuve :

Montant prévisionnel : 2000,00 €

Les VRD:

vrd travaux

Dans cette partie VRD j’englobe les travaux sur le terrain, les travaux réalisés par les intervenants extérieurs, soit sur le domaine privé, soit sur le domaine public, ainsi que les frais de branchement.

Montant prévisionnel : 7800,00 €

Le gros oeuvre :

fondation sous bassement

La maison étant en ossature bois, le gros oeuvre ne concerne que :

– les fondations,

– les murs de sous-bassement,

– la dalle du garage.

Ce poste prend donc en compte :

le béton, les parpaings, l’ensemble des armatures et ferrailles d’armement, les protections de fondation, le drainage ainsi que le ciment, sables, gravier et sable de remblai pour les VRD.

Montant prévisionnel : 8000,00 €

L’ossature, le bardage extérieur et intérieur :

ossature chantier

Comme cela a été présenté, le projet n’utilise pas du bois de la filière normale. C’est un avantage que les autoconstructeurs peuvent se permettre et il serait dommage de ne pas en profiter, surtout lorsque l’on fait les comptes.

Mais attention, il est important de tenir compte des règles :

– d’abattage, de sciage, voir de travail pour les plus patients, afin d’obtenir un bois de qualité sans traitement, qu’il faudra toutefois badigeonner avec un saturateur (huile alimentaire) pour lui assurer une défense en cas d’exposition à l’humidité.

– de séchage, pour sa mise en oeuvre,

et d’être conscient que le bois, même coupé vit toujours.

Pour ce poste, je prends en compte les arbres à couper, le transport du lieu d’abattage au lieu de travail, le sciage et façonnage ainsi que le transport en semi remorque, avec l’immobilisation de deux jours pour chargement et déchargement de mon atelier dans l’Aude jusqu’au terrain dans la Drôme (350 Km).

Montant prévisionnel bois : 11500,00 €

     transport Aude/Drôme: 1800,00 €

Toitures :

les toitures comptent :

– L’OSB pour le voligeage,

– l’étanchéité (film sous toiture, EPDM et l’ensemble des matériaux que nous utiliserons et qui seront détaillés lorsque les travaux seront en cours),

– la couverture proprement dite (la terre végétale du terrassement pour l’habitation, du photovoltaïque pour le garage).

Concernant le financement du photovoltaïque, le système en place permettant l’autofinancement, le prêt bancaire ne tiend pas compte de ce poste. Pour information, le générateur prévu d’environ 6,25 Kgc est estimé à 21500,00 €, mais cet équippement fera l’objet d’un, voir plusieurs articles spécifiques.

Montant prévisionnel : 4300,00 €

Menuiseries extérieures et intérieures :

menuiseries

l’ensemble des menuiseries et volets seront en bois, à l’exception uniquement des portes fenêtres qui seront en alu couleur antracite (leurs volets seront en bois).

Montant prévisionnel : 5100,00 €

L’isolation :

brin de lavande 1 paille de lavande 1

Encore une chance, ma soeur à un ami qui exploite un alambic et qui dispose de 4 bennes de 30 m3 ; la saison de la distillation a commencé, que dire de plus sinon que 4 bennes pleines seront gardées pour ma soeur qui s’acquittera du broyage et du transport.

C’est un très beau cadeau. Merci François-Luc.

Montant prévisionnel : 500,00 €

Cloisonnement :

cloisons

Pour les cloisons nous utiliserons du BA 13 monté sur rail avec une laine de roche comme isolation phonique.

Montant prévisionnel : 1500,00 €

Electricité :

électricité

L’installation électrique contrairement à beaucoup d’autres travaux, et cela, même en autoconstruction doit parfaitement respecter de la NF NC 15.100.

De plus, en fin de travaux, il est impératif de faire contrôler son installation par le consuel.

Montant prévisionnel : 2000,00 €

La plomberie :

plomberie

Ce poste comprend :

– la distribution de l’eau faite en PER,

– les accessoires sanitaires (évier, lavabo, robinetterie, receveur douche, WC),

– le chauffe eau thermodynamique,

– les évacuations jusqu’au regard du tout à l’égout, sauf la tranchée qui est prise en compte dans les VRD,

– cuve enterrée 3000 litres pour récupération de l’eau de pluie.

Montant prévisionnel : 6000,00 €

Chauffage :

chauffage poil

Pour le chauffage le poêle à bois actuel fera l’affaire.

Son efficacité sera renforcée par un récupérateur de chaleur installé sur le tuyau d’évacuation des fumées.

L’air ambiant réchauffé sera ensuite distribué via des bouches d’aération.

 Montant prévisionnel : 500,00 €

Plancher :

décoration

Autant le plancher de la terrasse sera réalisé avec du douglas issu de la coupe, autant le plancher intérieur, sera acheté fait.

Montant prévisionnel : 1500,00 €

Le montant prévisionnel pour le projet branchement compris se monte donc à 52400,00 € .

Mais je garde espoir d’être en-dessous.

Rendez-vous en fin de chantier pour le bilan financier.

La résistance thermique des parois du projet

Pour calculer les valeurs thermiques des parois de toute construction, trois parois au contact avec l’extérieur sont à prendre en compte:

– le plancher,

– le mur de périphérie,

– la toiture.

Toutefois, les calculs qui suivent ne donnent pas la valeur pour l’ensemble du mur et les baies, mais uniquement la valeur du mur sans ouverture.

Dans notre projet, les murs Nord et Est ne possèdent aucune baie.

La réglementation thermique RT 2012 donne les valeurs à atteindre des parois donnant sur l’extérieur.

valeur RT 2012

Dans notre projet:

l’épaisseur du plancher fait au total 33 cm:

– 1.4 cm d’OSB,

– 30 cm de paille de lavande,

– 2.1 cm de plancher sapin.

L’épaisseur du mur de périphérie fait au total 29 cm:

– 1.5 cm de bardage intérieur en pin,

– 25 cm de paille de lavande,

– 2.5 cm de bardage extérieur en douglas.

L’épaisseur de la toiture fait au total 48.5 cm:

– 2 cm de revêtement intérieur pin,

– 30 cm de paille de lavande,

– 1.5 cm d’OSB,

– 15 cm de terre végétale.

valeur lambda matériaux

Ci-dessous les tableaux de calcul:

calcul 1 R mur projet

calcul 2 R mur projet

Dans ces calculs je n’ai pas pris en compte les éléments fins, tels le pare-pluie, pare-vapeur, membrane EPDM, etc…, l’influence de leur lambda n’ayant que très peu d’incidence en raison de leur très faible épaisseur.

La paille de Lavande un éco-matériau

Nombreux végétaux sont utilisés dans les constructions et en particulier la paille. En botte ou broyée, associée ou non à de la chaux aérienne, elle permet d’obtenir une isolation thermique et phonique d’excellente qualité.

briques paille de lavande       mur paille

Montjoyer, étant un petit village en Drôme Provençale, il aurait été dommage d’utiliser autre chose que de la paille de lavande comme isolant.

brin de lavande 1

D’autant plus que les vertues de la lavande sont nombreuses:

– comme toutes les pailles, elle permet de thermoréguler l’air du volume qu’elle contient, c’est un régulateur hygroscopique, qui a la capacité d’absorber la vapeur d’eau générée par un air ambiant trop humide mais de la restituer lorsque cet air s’assèche,

– son essence procure une sensation de bien-être et est un parfait répulsif naturel contre les insectes,

– son taux de silice, permet la carbonation de la chaux, la rend quasiment imputrescible et la rend anti champ magnétique,

–  sa forte densité, 110 Kg/m3, lui confère une grande tenue dans le temps,

– propose une forte inertie.

– en vrac, elle présente l’énergie grise de production la plus basse,

énergie grise

– associée à une construction en bois elle permet le stockage du carbone qui est rejeté dans l’atmosphère par la plupart des autres matériaux.

– son utilisation permet un impact positif sur la diminution de l’effet de serre,

stckage du carbone

– très peu utilisée pour d’autres applications, son emploi comme isolant lui donne le statut de produit de recyclage,

– des précautions doivent être prises pour la protéger de l’humidité et des rongeurs,

– elle peut être employée avec la chaux , pour réaliser du béton léger, des chapes et enduits isolants,

beton de paille

– c’est un matériau naturel, écologique et renouvelable.

La paille de lavande se présente comme un bon compromis pour une isolation tout au fil des saisons.

les saisons

Plans de réalisation de la structure

Les plans de réalisation vont permettre la préparation de l’ensemble des pièces de bois qui une fois assemblées permettront la réalisation de la structure.

Dans un premier temps ils sont particulièrement utiles pour:

– calculer le cubage de bois nécessaire à la réalisation de la structure,

– déterminer le diamètre, ainsi que les longueurs de grumes afin d’obtenir les pièces de bois nécessaires à la réalisation des caissons,

grumes

– calculer le volume d’isolant pour remplir les caisons.

Dans notre projet l’isolant est la paille de lavande.

lavande  paille de lavande 1

– contrôler la résistance de la structure.

Dans un deuxième temps de :

– travailler l’ensemble des pièces indispensables à la fabrication des caissons,

sciage bois

– ressencer le nombre et la particularité des caissons à fabriquer,

ensemble de caissons

– faire le plan de chargement pour le transport,

– guide pour le montage.

Cependant, certaines pièces encombrantes, ne seront pas assemblées en atelier, mais seulement préparées et repérées, pour limiter l’encombrement au transport.

Tel est le cas du plancher de la maison représentant une surface de 113 m², une épaisseur de 0.30 m soit 34 m3 et des longueurs de solives de 5,05 m, alors que non assemblées, les pièces de bois représentent environ 5 m3.

plan de structure de plancher

Il en est de même pour la toiture.

plan de structure de  toiture

La structure des caissons réalisée, ils peuvent être associés au contre ventement (OSB) sur une face (extérieure) en tenant compte des hauteurs maximales de façade, cas d’un bardage ventilé.

dénomination pièces de bois ossature 2 livre ossature 3 livre

Cependant, pour ne pas endommager les parties du contre ventement qui dépasseraient les dimensions des caissons, il est préférable de mettre le contre ventement sur le chantier après assemblage de la structure.

De plus, dans cette manière de faire, l’OSB pourra chevaucher deux caissons améliorant par la même occasion la fixation des caissons entre eux.

Dans ce projet, j’ai opté pour un remplissage type banchage. Dans ce cas il n’y a pas l’OSB car le bardage fixé à la verticale bord à bord avec couvre-joint assurera le contre ventement.