Archives du mot-clé isolant

La distribution isolation, plaquage

L’ossature métallique en place, il ne reste plus qu’à fermer les cloisons.

SAM_0112

Pour cela nous avons utilisé la traditionnelle plaque de plâtre appelée BA 13 (BA pour Bords Amincis).

Elles sont fixées aux montants et rails au moyen de vis spéciaux.

Il y en a une d’un côté et une de l’autre.

Cependant le montage simple (plaques sur ossature métallique) ne permet pas d’obtenir une cloison isolante phoniquement.

Pour cela il faut mettre en place un isolant.

Nous avons choisi de la laine de bois de 45 mm en panneaux.

SAM_0203

Dans un premier temps, il faut mettre en place un côté.

SAM_0182    SAM_0178    SAM_0186

Puis placer l’isolant entre les montants en prenant soin de bien l’incorporer dans les rails et montants ainsi que de bien les joindre bords à bords sur la hauteur

SAM_0204    SAM_0205     SAM_0210

Pour finir, il ne reste plus qu’à mettre en place les plaques pour fermer la cloison.

SAM_0271

Après 52 heures il ne reste plus qu’a faire les jointements

SAM_0206    SAM_0201    SAM_0207    SAM_0247    SAM_0208

SAM_0276 SAM_0291 SAM_0273

 

 

 

 

Calcul du volume de bois et de l’isolant

Cet article est une approche très simplifiée et n’a pas vocation à être un cours. Cependant il devrait vous permettre de suivre les étapes dans le cas du choix de ne pas passer pas la filiale bois traditionnelle.

Afin d’effectuer le calcul du volume de bois pour la réalisation de la structure, il est indispensable de dessiner l’ensemble des pièces de bois composant l’ossature.

– les lisses basses et hautes,

– les montants, pièces d’extrémités et délimitant les baies, entretoises, pièces pour linteaux, nécessaires à la fabrication des caissons,

– les lambourdes pour le plancher,

– les solives pour la toiture,

– les poteaux, bardages, voliges et autres entrant dans le projet.

ossature habitation

Pour notre projet, j’ai réalisé les plans de chaque type de caisson.

ensemble de caissons

Chaque type de caisson est ensuite référencé par une lettre de l’alphabet puis comptabilisé.

ressencement caissons

Exemple : pour les éléments verticaux composant le niveau rez-de-chaussée, plan ci-dessus, il faut :

–  12 caissons de type A,

– 1 caisson de type B, C, D, E, F, H, I, J,

– 2 caissons de type G,

– 1 linteau de type L2

– 2 linteaux de type L1

Pour calculer le cubage du volume de bois nécessaire, il suffit:

– de faire le cubage de chaque type de caisson,

– de multiplier le résultat de chaque type de caisson par le nombre de caissons nécessaires.

Cas des 12 caissons de type A :

caisson A

Détails des pièces de bois :

– 2 extrémités (basse et haute) d’une longueur de 2,40 m,

– 6 montants d’une longueur de 2,65 m,

– 10 entretoises d’une longueur de 0,45 m

L’épaisseur est de 0.045 m,

La profondeur des pièces est 0.25 m.

Sur un tableur, j’ai réalisé un tableau pour chaque type de caisson.

cubage caisson A  tableau calcul caisson A avec légende

Principe de calcul :

Section = Epaisseur  X  Profondeur : 0.045 m  X  0.25 = 0.011 m²

– Extrémités   X  Section : 2,40  0.011  X  2   = 0.054 m3

– Montants     X  Section : 2,65 X  0.011  X  6     = 0.178 m3

– Entretoises  X  Section :  0,45  X  0.011  X  10  = 0.048 m3

– Total du volume de bois pour un caisson          = 0.281 m3

– nombre de caissons de type A                                = 12

– Total du volume de bois pour les caissons A     = 3.37 m3 : 0.281  X  12

L’addition de la totalité des caissons, pièces de plancher, pièces de charpente et autres tels poteaux, bardage, etc. permet d’obtenir le volume de bois scié pour le projet.

Mais de cet état sciage grumes à celui-ci sciage section bois

Comment évaluer le nombre, le diamètre et la longueur des grumes ?

dendromètrie 1

La Dendrométrie : technique d’évaluation du volume des arbres et de leur croissance.

Cependant, en majorant le volume de bois final de 30% qui représente les parties non utilisables pour le projet :

 – dosses,

– sciure du corroyagedégauchissage, rabotage,

dégauchissage      Dégauchissage

rabotage     Rabotage

– chutes du délignage,

délignage

on obtient le volume nécessaire au projet.

Pour notre projet, le volume de bois fini est de 50 m3 donc 50 + (50 X 30 / 100) = 50 + 15 soit 65 m3 en grumes.

La longueur des grumes est liée aux longueurs des pièces de bois.

Il faut définir le nombre de pièces par longueur et rapporter leur addition à la surface de grume utilisable.

évaluation de grume

Mais rassurez-vous, votre scieur sait le faire et dans tous les cas choisissez le par rapport à l’ensemble des compétences indispensables nécessaires à optimiser votre coupe.

Concernant le volume d’isolant, le calcul est plus simple quel que soit le choix de celui-ci.

Dans notre projet nous avons fait le choix de la paille de lavande broyée, mise en place dans l’ossature entre le bardage et le revêtement intérieur.

paille de lavande 1

Une fois le calcul du volume de bois fait, le plus simple est de calculer le volume de chaque caisson et de déduire le volume de bois :

Exemple:

Cas des 12 caissons de type A :

Dans le calcul du total du volume de bois pour un caisson nous avions trouvé : 0.281 m3

Il faut maintenant calculer le volume du caisson en multipliant la longueur par la hauteur par la profondeur.

caisson A2.40  X  2.75  X 0.25  =  1.65 m3

Le volume de paille se calcule en déduisant le volume de bois du volume du caisson soit :

1.65 – 0.281 = 1.37 m3

caisson A avec paille

pour les 12 caissons :

1.37 m3  X  12  =  16.44 m3

caisson A avec paillecaisson A avec paillecaisson A avec paille ECT….

Pour l’ensemble de la maison, murs, plancher, toiture, il nous faut 110 m3 de paille de lavande.

désignation caisson habitation

Cet été au moment de la distillation de la lavande, nous réaliserons les ballots de paille broyés:

ballot de paille 0.46  X  0.95  X  0.31  =  0.135 m3 par ballot.

Pour 110 m3 il faudra réaliser : 110 / 0.135  =  815 ballots.

Cela représente 4.60 m  X  9.5 de surface au sol (43.7 m²) sur 2.5 m de hauteur.

Plans de réalisation de la structure

Les plans de réalisation vont permettre la préparation de l’ensemble des pièces de bois qui une fois assemblées permettront la réalisation de la structure.

Dans un premier temps ils sont particulièrement utiles pour:

– calculer le cubage de bois nécessaire à la réalisation de la structure,

– déterminer le diamètre, ainsi que les longueurs de grumes afin d’obtenir les pièces de bois nécessaires à la réalisation des caissons,

grumes

– calculer le volume d’isolant pour remplir les caisons.

Dans notre projet l’isolant est la paille de lavande.

lavande  paille de lavande 1

– contrôler la résistance de la structure.

Dans un deuxième temps de :

– travailler l’ensemble des pièces indispensables à la fabrication des caissons,

sciage bois

– ressencer le nombre et la particularité des caissons à fabriquer,

ensemble de caissons

– faire le plan de chargement pour le transport,

– guide pour le montage.

Cependant, certaines pièces encombrantes, ne seront pas assemblées en atelier, mais seulement préparées et repérées, pour limiter l’encombrement au transport.

Tel est le cas du plancher de la maison représentant une surface de 113 m², une épaisseur de 0.30 m soit 34 m3 et des longueurs de solives de 5,05 m, alors que non assemblées, les pièces de bois représentent environ 5 m3.

plan de structure de plancher

Il en est de même pour la toiture.

plan de structure de  toiture

La structure des caissons réalisée, ils peuvent être associés au contre ventement (OSB) sur une face (extérieure) en tenant compte des hauteurs maximales de façade, cas d’un bardage ventilé.

dénomination pièces de bois ossature 2 livre ossature 3 livre

Cependant, pour ne pas endommager les parties du contre ventement qui dépasseraient les dimensions des caissons, il est préférable de mettre le contre ventement sur le chantier après assemblage de la structure.

De plus, dans cette manière de faire, l’OSB pourra chevaucher deux caissons améliorant par la même occasion la fixation des caissons entre eux.

Dans ce projet, j’ai opté pour un remplissage type banchage. Dans ce cas il n’y a pas l’OSB car le bardage fixé à la verticale bord à bord avec couvre-joint assurera le contre ventement.

Déscriptif du projet

Vous l’avez compris, il s’agit d’une maison en bois. Plus précisément à ossature bois (MOB).

Le principe choisi, est la réalisation en atelier près de Castelnaudary, de caissons pour les éléments verticaux (murs) ainsi que la préparation des éléments du plancher et de la toiture qui seront assemblés sur place.

La maison sera posée sur un vide sanitaire en maçonnerie.

Le bois sera du Douglas pour ses vertues mécaniques et sa teinte rosée lui confère son esthétique. Il sera choisi en forêt, coupé à la lune (cela permet une protection naturelle des bois). Les billes livrées chez un ami Nicolas, seront coupées par nos soins avec sa scierie mobile afin de débiter les sections en fonction de l’usage.

La paille de lavande sera utilisée comme isolant (25 cm pour les murs et 30 cm pour le plancher et la toiture). Le principe des murs respirant est retenu afin d’éviter la mise en place d’une VMC.

La toiture de l’habitation sera végétalisée, quant à celle du garage, elle comptera un générateur photovoltaïque.

Un puits canadien assurera une entrée d’air au droit d’un poêle à bois lui-même adossé à un mur en pierre afin d’apporter une inertie à la chaleur emmagasinée.

Les eaux de pluie ainsi que celles d’un bac de rinçage à l’eau claire installé dans la cuisine, seront dirigées vers deux citernes (une de 1500l hors sol et une de 3000l enterrée).

Un chauffe-eau thermodynamique assurera la production en eau chaude.

Toutes les baies sont orientées plein sud.