Archives du mot-clé gestion

Comptabilité du sciage

Comme je vous en ai informé dans un article précédent, en début de sciage, la méthode choisie pour le comptage des pièces de bois sciées m’avait empêché de dormir pendant trois nuits et il m’a fallu ensuite plusieurs jours pour refaire le point et trouver une gestion bien plus simple et précise.

la reflexion

Alors je vais vous en faire profiter, bien qu’il y en ai certainement d’autres, mais après avoir réfléchi sur plusieurs possibilités c’est celle-ci que personnellement, je retiendrai pour mon prochain projet.

à moins que  idée je trouve mieux…..

Avec la livraison des fustes, le forestier remet la liste de cubage sur laquelle pour chaque fuste est attribué :

– un numéro,

– une longueur,

– un cubage.

Fiche cubage bois 2 090913           Fiche cubage bois 1 090913

A partir du numéro et des mensurations de la fuste,

mensurations

il peut en être tiré des sections pour la réalisation de montants, lisses, entretoises, traverses, bardages, voliges etc……

Tableaux de référence :

Avant toutes choses, l’ensemble des pièces de bois doivent être recensées :

– pour l’habitation :

long bois habitation 1 long bois habitation 2 long bois habitation 3

– pour le garage :

long bois garage 1long bois garage 2

Tableaux de comptage :

Le premier tableau concerne la gestion du sciage de chaque grume. Il s’agit du comptage journalier.

Dans ce tableau, doit ressortir :

– les retombées,

– les longueurs,

– les épaisseurs,

– la superficie pour la volige.

comptage journalier

Pour chaque grume il suffit de reporter les pièces de bois réalisées.

Le deuxième tableau reprend le sciage de chaque semaine et permet une vision plus globale.

En cours de sciage cela permet de faire le point sur les pièces de bois qui pourraient ne pas avoir été réalisées en raison de grumes trop petites soit en diamètre, soit en longueur.

En fin de sciage l’ensemble des semaines peut être comptabilisé rapidement, leurs longueurs additionnées par catégorie et celles-ci comparées avec les longueurs additionnées dans le tableau de recensement des pièces de bois (tableau de référence).

comptage hebdomadaire

Toutefois, ce n’est pas parceque l’on dispose de la longueur additionnée, que l’on pourra réaliser toutes les pièces de bois indispensables à la construction.

D’autant plus que lorsque vous commandez des grumes à un forestier, celui-ci ne fait pas d’épicerie.

En effet, le forestier et le transporteur s’ils ne sont pas les mêmes, rentabilisent le transport avec des longueurs correspondant au véhicule utilisé (camion simple, camion + remorque, grumier), mais ces longueurs, ne sont pas toujours adaptées à vos dimensions.

Ce qu’il faut savoir :

– plus les grumes seront longues, moins vous risquerez d’avoir de la perte, mais faut-il encore pouvoir les stocker, car pour les travailler il suffit de les couper aux dimensions adaptées au projet.

– les grumes de 4 m sont difficilement gérables et mal adaptées à la construction de caissons pour des hauteurs sous plafond « normalisées ».

Bien que dans notre cas nous en avions beaucoup, je suis arrivé à pratiquement zéro perte, mais avec quelques noeux au cerveau. Peut être que notre projet par le plus grand des hazards s’adaptait bien aux grumes. Cependant, des grumes de 5 à 6 mètres auraient simplifié bien des choses.

Le troisième tableau quant à lui, recense l’ensemble des pièces finies destinées à la construction.

C’est en remplissant ce tableau que l’on voit si toutes les pièces ont été réalisées

comptage raprochement des pièces

Le quatrième tableau quant à lui, est déstiné à la gestion principale des sections qui seront utilisées pour l’extérieur tel le bardage, le plancher de la terrasse, les solives sous terrasse, les poteaux, tableaux de fenêtres, les planches de rives et autres pièces de bois, ainsi que pour les pièces non réalisées en fin de premier sciage (6 solives de 0.25 x 0.045 x 5.20 m pour le plancher et 10 solive de 0.30 x 0.045 x 6.10 m pour la toiture).

comptage douglas

Les colonnes de droites sont complétées en fonction du nombre de jours nécessaires à la réalisation du bardage.

Je pense que sur un tel projet, la gestion globale du bois reste le poste le plus complexe et délicat à gérer.

Il reste particulièrement important d’y apporter une attention et une précision toute particulière.

Les supports doivent être simples et tenus à jour avec la plus grande minutie.

Le sciage : première semaine

Le sciage a commencé le mardi 24 septembre en début d’après-midi.

Il est indispensable d’être bien équipé.

Transfert d’une bille au moyen de la mini pelle :

SAM_3319  SAM_3320

Mise en place sur le banc de coupe :

SAM_3321 SAM_3322 SAM_3323

Réglage de coupe :

SAM_3317

Après le retrait de la dosse, (partie périphérique avec l’écorse) :

SAM_3333 SAM_3334

Nous débitons des épaisseurs qui serviront à réaliser les voliges, bardages intérieurs ou planches diverses :

SAM_3335

Le dernier passage doit tenir compte de la retombée des grosses pièces afin de pouvoir couper à l’opposé.

En fin de semaine avec Nicolas, nous avons fait 28 heures à deux de travail et réalisé :

– environ 75 m² de volige délignée brute et 20 m² restant à déligner,

– 25 pièces de bois de 0.30 x 0.045 x 8 m

– 35 pièces de bois de 0.25 x 0.045 x 8 m

– 15 pièces de bois de 0.20 x 0.045 x 8 m

qui serviront à confectionner les pièces de grandes longueurs dans un premier temps, telles :

– les lambourdes de plancher et de charpente,

– les lisses,

– les montants et les extrémités de caissons,

ainsi que dans les restes, les pièces moins longues telles :

– les entretoises ou autres pièces de baies,

– les montants de petites dimensions.

De cette première semaine, j’ai constaté deux difficultés qui demandent une réorganisation :

– la première est liée aux dimensions des pièces de bois, qui sur papier n’impressionnent pas de trop, mais lorsque l’on voit une lambourde de 8 m de long x 0,30 m de retombée et 0.045 m d’épaisseur et qu’ensuite on la saisit, la première question qui se pose, c’est comment la transporter ? (je ne parle pas jusque dans la Drôme car pour ce trajet, il s’effectura en semi remorque).

– la deuxième concerne la gestion des pièces, car il est impossible de débiter quelques longueurs que ce soit avant d’avoir scié toutes les billes d’une longueur de 8 m qui sont imdispensables à la confection des pièces comprises entre 5 m et 8 m, d’autant plus que pour les lamboudes de retombée de 0,30 m il est compliqué de les réaliser, bien que les troncs soient particulièrement jolis.

Je serai sûrement obligé de compléter certaines lambourdes de 0,30 par des 0,25 + 0,05.

Cependant, j’ai passé le week-end ainsi que le début de semaine très perturbé, car la première livraison de grumes (8 m et 4 m) ne permet pas de réaliser l’ensemble des pièces de retombée de 0,30 m et complique grandement la réalisation des montants, extrémités de caissons car pour les billes de dimension de 4 m, il est indispensable de bien calculer. Un mauvais calcul peut entraîner un gaspillage non négligeable ou de revoir certains assemblages.

Il est donc particulièrement important de définir :

– les longueurs de grumes en fonction des longueurs de pièces à réaliser,

–> cependant cet exercice :

— reste assez aléatoire, car le choix des grumes n’est pas toujours facile à faire. L’arbre sur pied peut être perçu différemment une fois couché,

— ne convient pas forcément au transport, qui pose la contrainte du véhicule et celle du tarif.

grumier 2 grumier

— le nombre de pièces pouvant être sciées dans la grume.

– la comptabilité des pièces sciées avec le plus de minutie possible :

comptabilité

–> fiche de coupe journalière pour comptabiliser les sections et les longueurs,

–> récapitulatif en fin de semaine, avec tenue à jour des pièces aux dimensions finies pouvant être réalisées avec le sciage de la semaine pour permettre la gestion globale de l’ensemble des pièces de bois à réaliser.

Surtout ne pas partir sur les petites pièces. Se débarasser des sections et longueurs les plus contraignantes.

poutres

Le choix de passer par cette filière est donc passionnant,

  passion

mais complexe.

  complexité

Rendez-vous pour la deuxième semaine……