Archives du mot-clé douglas

Le garage « le bardage »

L’ossature faite, il faut maintenant réaliser le bardage.

Cependant avant le bardage, il faut mettre en place un pare-pluie.

SAM_1769  SAM_1770

Celui utilisé a un côté très pratique, car il est équipé de deux bande adhésive aux bordures basses et hautes évitant l’utilisation d’un adhésif.

Après avoir retiré le film de protection, les deux bandes de pare-pluie  s’unissent.

Façade Nord:

– mise en place du pare-pluie

SAM_1771    SAM_1772

– réalisation du bardage

SAM_1773    SAM_1778    SAM_1779     SAM_1781

Façade Est :

– mise en place du pare-pluie

SAM_1783

– réalisation du bardage

SAM_1785    SAM_1786    SAM_1789

Façade Ouest:

– mise en place du pare-pluie

SAM_1790    SAM_1791    SAM_1792

– réalisation du bardage

SAM_1793    SAM_1802

Façade Sud :

– mise en place du pare-pluie

SAM_1795

– découpe des baie pour les fenêtres

SAM_1798    SAM_1797

– réalisation du bardage

SAM_1800    SAM_1801

Plancher et garde fous de terrasse

Ne restant pour finaliser l’intérieur de la maison principalement des finitions, Babeth sans chargera.

Quand à moi cette semaine je me suis attardé sur la terrasse:

– mise en place des lames en douglas et cèdre.

La première rangée est alignée et calée par rapport au mur et vient se glisser sous le bardage.

SAM_0863

La terrasse principale est située au Sud.

Un retour coté façade Ouest permet l’accès à l’habitation par la porte d’entrée.

Les lames seront donc coupée en angle.

SAM_0865

La première rangée calée, une petite entre chaque rangée permet de laisser un espace de 5 mm sur la longueur.

Les lames ne disposant pas à leurs extrémités languettes et rainures, elles sont posées bout à bout au niveau d’une solive de plancher.

SAM_0868    SAM_0869

Découpe autour des poteaux

SAM_0870

– la première lame en contact avec les poteaux est taillée pour permettre l’encastrement,

– la suivante est délignée sur sa longueur  pour finir de combler l’épaisseur du poteau,

– la troisième qui finie le plancher est posée contre les poteaux.

SAM_0873    SAM_0875    SAM_0874

le plancher Sud fini, le retour Ouest est réalisé à l’identique, les lames étant posées perpendiculairement.

SAM_0886

Un seuil de porte en acier galvanisé vient finir la devanture de la porte d’entrée.

SAM_0883

SAM_0880    SAM_0882

Le plancher terminé, il faut poser les gardes corps.

Trois rangs sont mis en place :

– le premier à une hauteur finie de 110 cm,

– le deuxième à 30 cm en dessous,

– le troisième à 30 cm en dessous du deuxième.

SAM_0892    SAM_0894

Calage, maintient au moyen d’un serre-joint, perçage et boulonnage

SAM_0893

Au même titre que pour le plancher, les balustres sont coupées en angle.

SAM_0895

Garde fous côté Sud.

SAM_0891 SAM_0890    SAM_0897

SAM_0896

Angle Sud/Ouest

SAM_0900

SAM_0903

Garde fous côté Ouest.

Un espace est laissé pour l’escalier.

SAM_0898    SAM_0901    SAM_0902

Et pour finir un premier escalier côté Sud Est

SAM_0916 SAM_0917 SAM_0918 SAM_0920

 

Quand à celui côté Nord Ouest il sera fait un peut plus tard.

Maintenant que Babeth est au chaud avec un bon confort dans une maison ou il lui reste plus que de petites finitions à faire, il me faut prendre quelques semaines pour finir chez moi et traiter quelques petits soucis.

Le deuxième escalier, la finition du bardage et de la couverture ainsi que la réalisation du garage seront repris « début des travaux » je l’espère à compter du printemps.

 

mise en place du lambris

Mardi 15 juillet débute la mise en place du lambris.

Pour cela, 5 principales opérations doivent être menées de front :

– pose du frein vapeur réfléchissant,

SAM_4726 SAM_4727 SAM_4728

– clouage du lambris,

SAM_4721    SAM_4729    SAM_4731    SAM_4743    SAM_4745

– traçage, perçage et fixation des boîtes pour les prises et interrupteurs,

SAM_4734 SAM_4735

– mise en place des gaines électriques et isolement au moyen de plâtre des boîtes de la paille,

SAM_4737 SAM_4738

 

Les boîtes sont en place, les gaines figées, les câbles prêts à être branchés aux prises ou interrupteurs.

SAM_4744    SAM_4754

– garnissage des caissons au moyen de la paille.

SAM_4751    SAM_4742

Après avoir monté environ 50 cm de lambris, le frein vapeur est dégrafé et les caissons sont remplis.

SAM_4750

Mise en place en partie haute du frein vapeur.

SAM_4752 SAM_4753

SAM_4759   SAM_4758    SAM_4757    SAM_4756

Le frein vapeur réglé, il faut le rabattre pour finir de remplir les caissons de paille.

SAM_4763

Puis monter à nouveau du lambris.

SAM_4770    SAM_4771

Façade Sud.

SAM_4765    SAM_4772    SAM_4774    SAM_4773    SAM_4775

Liaison entre le mur en lambris et le plafond en OSB.

SAM_4782

Façade Ouest.

SAM_4784    SAM_4789

Mise en place du frein-vapeur sur le mur Nord.

SAM_4788    SAM_4796

La largeur du rouleau étant supérieure à la partie restant à couvrir, un traçage est fait après le réglage du frein-vapeur, suivi de la découpe.

SAM_4790 SAM_4792

Vendredi 25 juillet la pièce principale est pratiquement finie.

Malheureusement le travail étant long et laborieux, il n’a pas été possible de remplir les derniers caissons et bien sûr ni de les fermer. Ce sera fini le 05 août pour la nouvelle période de travail.

SAM_4798

Le mur de refend quant à lui est fait pour ce qui est du lambris.

Il ne reste plus qu’à poser 2 couches de placo-plâtre résistant au feu (couleur rose) au-dessus du mur d’inertie pour permettre de protéger l’ossature de la chaleur dégagée par le conduit d’évacuation du poêle.

SAM_4799 SAM_4800 SAM_4801

Il aura fallu 128 heures à deux (Babeth et moi) pour en arriver là.

 

Le bardage : façade Ouest

Mardi nous a permis de terminer la périphérie extérieure, tout au moins en ce qui concerne le bardage, car bien sûr il restera à mettre en place les couvre-joints.

Après la mise en place du pare-pluie nous posons le bardage à la verticale.

SAM_4620     SAM_4618

Et voilà c’est fini.

SAM_4622

Un petit coup de pistolet et toc c’est huilé.

SAM_4625    SAM_4626

Petite façade, petit temps passé dessus, soit 14 heures à deux plus le huilage par Samy qui a passé l’après midi avec nous.

 

Le bardage : façade Sud

Jeudi après avoir fini la façade Est, nous avons mis en place le pare-pluie sur la partie de façade Sud non située sous la terrasse.

SAM_4570

Nous avons découpé le pare-pluie qui obstruait les baies de fenêtres.

SAM_4573

Fenêtres de chambres (3).

SAM_4574

Fenêtre de la salle d’eau.

SAM_4575

Vue de l’intérieur. Le volume se précise.

SAM_4577

Vendredi 07 heures 30, nous commençons à barder, avec Philippe.

Point de situation à 09 heures 30 :

SAM_4583

Point de situation à 12 heures :

SAM_4585

Point de situation à 16 heures 30 :

SAM_4589

A 17 heures 45, le bardage est coupé à sa base et la façade est huilée.

SAM_4594 SAM_4595 SAM_4598

Après la pulvérisation de l’huile de tournesol Bio, le tanin du Douglas réagit en prenant une magnifique couleur miel.

Il nous aura donc fallu 22 heures à deux pour cette partie.

18 heures sonnant au clocher de Montjoyer, il se fait l’heure de penser au week-end.

A lundi.

Nous sommes donc lundi matin, il se fait 07 heures, lorsque nous arrivons sur le chantier.

Aujourd’hui, nous allons  poser le bardage au droit de la façade Sud située devant la terrasse couverte.

Cependant, petit changement.

Nous allons barder à l’horizontal.

Mise en place du pare-pluie dans un premier temps :

SAM_4599

Pour éviter une coupe au niveau du linteau, nous avons commencé par mettre en place la lame de bardage située juste au-dessus des réservations devant recevoir les baies vitrées.

SAM_4600

Puis nous avons bardé de haut en bas pour la partie en-dessous.

SAM_4602   SAM_4608

La dernière lame au pieds du mur descend en-dessous du niveau du plancher.

Le haut est fini avec du bardage coupé et fixé entre les panes de la toiture.

SAM_4612

Et de bas en haut pour la partie en-dessus des réservations de baies vitrées.

SAM_4613    SAM_4611    SAM_4610

En fin de journée la façade Sud est entièrement recouverte.

SAM_4615

Mardi elle a été huilée.

SAM_4627       SAM_4629

La pose à l’horizontal donne un effet d’allongement à cette terrasse couverte.

SAM_4628    SAM_4630

Et voilà, 20 heures plus tard à deux et il ne reste plus qu’à poser les couvre-joints.

Demain mardi nous fermerons la périphérie par la façade Ouest.

 

 

Le bardage : façade Est

Jeudi 19 juin, nous avons bardé la façade Est.

Il s’agit d’une façade pignon aveugle (sans ouverture).

SAM_4564

Elle mesure 5,10 ml et a nécessité 36 lames et 540 clous.

SAM_4569

Découpe pour le passage des entretoises de l’ossature de la toiture.

SAM_4565    SAM_4566

Comme pour le passage de la façade Nord à la façade Est, le pare-pluie n’est pas coupé pour permettre la continuité de l’étanchéité.

SAM_4561 SAM_4560    SAM_4562

La découpe des bas de lames est réalisée ainsi que l’huilage.

SAM_4592 SAM_4593

En milieu d’après-midi après 12 heures à deux, la façade est bardée.

Il ne reste plus qu’à mettre en place les couvre-joints, barder la rive et passer une deuxième couche d’huile.

Le bardage : façade Nord

Lundi 15 juin 2014, comme prévu, nous nous lançons dans la réalisation des façades.

Nous commençons par la façade Nord.

Il s’agit de la plus importante en surface, cependant elle ne compte aucune ouverture.

Comme pour l’ensemble des façades, nous procèderons de la sorte :

– mise en place du pare-pluie sur l’ossature,

SAM_4523

Le mistral soufflant vivement depuis 6 jours et ne faiblissant toujours pas, nous pensons que ce sera un handicap, mais finalement non puisque celui-ci finit par nous prêter la main en maintenant le pare-pluie contre l’ossature.

SAM_4524

Quant au pare pluie, il est équipé de bandes adhésives :

– en partie basse côté intérieur,

– en partie haute côté extérieur.

Cela permet un collage, ainsi que l’étanchéité au niveau du chevauchement des deux toiles sans avoir à utiliser un adhésif.

– fixation des lames de bardage à la verticale :

— une lame pour toute la hauteur pour ne pas avoir d’aboutement. Sur cette façade elles mesurent 4,10 m,

SAM_4523

— pose bord à bord,

pose bord à bord

— en buté contre la lisse haute sortante de 0,05 m,

fixation en buté

— clouage sur :

— la lisse d’extrémité basse du plancher,

fixation lisse d'extémité

— les entretoises intermédiaires,

fixation lisse entretoises

— la lisse haute des caissons.

Lundi soir 62 lames sont en place, soit environ 9,50 m.

SAM_4535

Mardi soir après une demi journée et 32 lames supplémentaires en place, 14 ml sont bardés.

SAM_4537

Mercredi soir et 54 lames en plus :

-la façade Nord est bardée.

SAM_4557    SAM_4554

– la découpe en pied de mur à 0,20 m du sol est faite, la hauteur des lames est de 3,88 m,

SAM_4543    SAM_4547   SAM_4548

– l’huile a été pulvérisée,

SAM_4550    SAM_4553

bardage avant huilage SAM_4540    bardage après huilage SAM_4556

Il ne reste plus qu’à clouer les couvre-joints et les couper au droit du bardage, réaliser la finition du bandeau supérieur, puis huiler à nouveau.

Vue de l’intérieur, les caissons sont prêt à recevoir les gaines électriques, l’isolant, le frein-vapeur et le lambris.

SAM_4534

Passage de la gaine réservée au câble antenne.

Une fois le câble passé, l’orifice sera bouché pour éviter le passage de l’air.

SAM_4539

Après 2 jours et demi représentant 39  heures à deux, les 148 lames de la façade Nord sont en place.

Il aura fallu 16 x 148 = 2368 clous.

La superficie est de 86,10 m².

Afin de ne pas avoir de raccord verticalement du pare-pluie et d’éviter ainsi une rupture d’étanchéité à l’eau mais également au passage de l’air, celui-ci est déroulé en continuité tout autour de la périphérie du mur.

SAM_4545    SAM_4544

Demain jeudi nous barderons la façade Est.

 

Du Douglas enfin du Douglas

Alors que tout a commencé dans de bonnes conditions en septembre, il a fallu que la pluie s’en mêle et depuis le 15 novembre, il est impossible de débarder les arbres coupés en forêt.

Une livraison devait être faite d’ici la fin novembre 2013 repoussée au 15 décembre 2013 pour être de nouveau déplacée vers la mi-janvier 2014.

Mais la pluie, encore la pluie, toujours la pluie………

jour de pluie

Cependant, je n’ai pas à me plaindre quand on voit ce que beaucoup ont vécu ces derniers mois avec les inondations.

inondations

Faute de bois à scier, courant janvier, j’ai décidé de programmer le transport le 17 février ainsi que le chargement au cours du week-end du 15 et 16, de toutes les pièces réalisées, afin de débuter le montage rapidement, car il nous faut restituer 4 bennes de 27 m3 remplies de paille de lavande d’ici le début juin.

Il faut donc avancer.

Fin janvier il ne me restait à confectionner plus que le bardage ainsi que le lambris, que forcé et contraint je confectionnerais et transporterais lors de mes allers et retours entre l’Aude et la Drôme.

Chose bien moins pratique, mais vu le problème de plus en plus inévitable.

Mais notre forestier, devant cette situation a réussi à trouver du Douglas et à le livrer le mercredi 29 janvier.

grumier

Des arbres magnifiques.

SAM_3838    SAM_3839    SAM_3840    SAM_3842

15 mètres de long, des diamètres avoisinant les 60 centimètres à la base et les 45 à l’autre extrémité.

Malheureusement nous ne connaissons pas les dates de coupe et bien que la nature soit au repos, les arbres ne sont pas épurés comme ils le seraient en période de lune favorable.

Du coup, revirement de situation, je reporte le transport au 03 mars 2014 avec un chargement au cours du week-end du 01 et 02, cela simplifiera la livraison, le déroulement du montage et seuls quelques dizaines de m² de bardage et lambris de dimensions inférieures à 3,50 m resteront à promener à la remorque.

Voilà, on fait au mieux pour s’adapter aux circonstances et il me faudra encore modifier mon calendrier.

Le sciage troisième semaine

Donc, les semaines se suivent et se ressemblent, sauf pour les stocks.

En effet et heureusement, chaque jour, voit le stock de grumes diminuer et celui des pièces de bois augmenter.

En fin de semaine, nous avons fait sur 4 jours environ 70 heures à deux.

Le travail réalisé :

– environ 100 m² de volige délignés brute,

– 10 pièces de bois de 0.30 x 0.045 x 4 m

– 41 pièces de bois de 0.25 x 0.045 x 8 m

– 4 pièces de bois de 0.20 x 0.045 x 8 m

– 37 pièces de bois de 0.20 x 0.045 x 4 m

Les pièces réalisées en cette fin de semaine permettent de faire un point sur la deuxième livraison de bois, car il reste en attente environ 12 m3 de douglas et 15 m3 d’épicéa.

Les estimations faites à la base ont été relativement bonnes et le bois exploité au maximum permet de tenir les chiffres. Mais attention, je ne garde pas que les pièces de bois aux quatre faces parfaites,sinon il faudrait revoir à la hausse le volume de grumes d’environ 25 bon %, avec une contrainte liée au diamètre de celles-ci pour les pièces de 0.30 m de retombée.

Demain, samedi 12 octobre avec Nicolas, nous allons voir une coupe en forêt pour du Douglas, car il n’est pas simple de trouver de cette essence dans le coin.

La visite de la coupe n’a pas été convaincante. Il n’y avait que 7 Douglas de bonne consistance parmi d’autres épicéas et petits Douglas, alors qu’il en faut le double. Il n’est donc pas rentable de prendre cette coupe, car il faudrait l’acheter et la couper dans sa totalité.

Cependant, de retour, nous sommes passés voir du Douglas coupé par Nicolas il y a trois ans (à la bonne Lune bien sûr) et toujours en zone d’attente. Nous avons donc fait une proposition d’achat au propriétaire qui avait un projet avec, mais qui pourrait accepter de s’en séparer d’une partie.

A suivre….