Archives du mot-clé clouage

Lambris côté nuit en photos

La pose du lambris dans ce volume est réalisée à l’identique que pour la pièce principale.

La seule différence, c’est que ce volume sera cloisonné afin de recevoir 3 chambres, la salle de bain, le WC, le local technique, le tout distribué par le couloir.

Le lambris a donc été posé pour ne pas avoir de raccords dans les pièces.

Pour cela toutes les coupes sont positionnées au droit des axes de cloisons.

Réalisation du doublage de la façade Sud :

Mise en place de frein vapeur.

SAM_4977

Pose de 3 rangées de lambris.

SAM_4978

Perçage, pose et isolation au plâtre des boîtes pour appareillage électrique.

SAM_4981

Fixation de plaques d’OSB sur un des murs de la cabine de douche. Un doublage en BA 13 hydrofuge sera ensuite réalisé pour la pose du carrelage.

SAM_4983 SAM_4984

Après le clouage de quelques rangées de lambris, pose du frein vapeur en partie haute.

SAM_4986

Rabattage du frein vapeur pour permettre le garnissage des caissons en isolant (paille de lavande).

SAM_4990

Remise en place du frein vapeur et poursuite de la pose du lambris.

SAM_4991    SAM_4992

Doublage de la façade Sud terminé.

SAM_5030 SAM_5031 SAM_5032

Réalisation du doublage de la façade Est :

SAM_5033 SAM_5035 SAM_5037 SAM_5042

Réalisation du doublage de la façade Nord :

SAM_5167

Le lambris de la partie de mur de la chambre du fond est mis en place indépendamment du couloir.

SAM_5168

Un remplissage en paille est fait avant la pose du lambris, cependant il est nécessaire de le compléter au fur et à mesure du clouage des lames afin de le tasser au maximum.

A chaque sortie de gaines, prises ou interrupteurs, le caisson n’est pas rempli afin de pouvoir isoler le boitier au moyen de plâtre (protection de la paille contre les risques liés à l’électricité).

SAM_5169    SAM_5166

Le lambris dans le couloir est monté jusqu’à 2,40 mètres (hauteur de plafond),

SAM_5174 SAM_5183

puis dans le comble technique, il est remplacé par de l’OSB.

SAM_5194    SAM_5198

Afin de ne pas avoir de raccord entre les lames, nous les avons fait au droit de l’axe vertical des futures cloisons.

coupe 1    coupe 2    coupe 3    coupe 4

Les gaines destinées à être rattachées à une boîte de connexion, sont passées au travers de l’OSB puis mises en attente.

SAM_5189 SAM_5191

9 jours plus tard et 180 heures à 3 s’en est terminé pour l’isolation et le doublage des murs extérieurs.

SAM_5199

 

Et pour finir une petite vidéo à 360°

Lambris coté nuit:

 

mise en place du lambris

Mardi 15 juillet débute la mise en place du lambris.

Pour cela, 5 principales opérations doivent être menées de front :

– pose du frein vapeur réfléchissant,

SAM_4726 SAM_4727 SAM_4728

– clouage du lambris,

SAM_4721    SAM_4729    SAM_4731    SAM_4743    SAM_4745

– traçage, perçage et fixation des boîtes pour les prises et interrupteurs,

SAM_4734 SAM_4735

– mise en place des gaines électriques et isolement au moyen de plâtre des boîtes de la paille,

SAM_4737 SAM_4738

 

Les boîtes sont en place, les gaines figées, les câbles prêts à être branchés aux prises ou interrupteurs.

SAM_4744    SAM_4754

– garnissage des caissons au moyen de la paille.

SAM_4751    SAM_4742

Après avoir monté environ 50 cm de lambris, le frein vapeur est dégrafé et les caissons sont remplis.

SAM_4750

Mise en place en partie haute du frein vapeur.

SAM_4752 SAM_4753

SAM_4759   SAM_4758    SAM_4757    SAM_4756

Le frein vapeur réglé, il faut le rabattre pour finir de remplir les caissons de paille.

SAM_4763

Puis monter à nouveau du lambris.

SAM_4770    SAM_4771

Façade Sud.

SAM_4765    SAM_4772    SAM_4774    SAM_4773    SAM_4775

Liaison entre le mur en lambris et le plafond en OSB.

SAM_4782

Façade Ouest.

SAM_4784    SAM_4789

Mise en place du frein-vapeur sur le mur Nord.

SAM_4788    SAM_4796

La largeur du rouleau étant supérieure à la partie restant à couvrir, un traçage est fait après le réglage du frein-vapeur, suivi de la découpe.

SAM_4790 SAM_4792

Vendredi 25 juillet la pièce principale est pratiquement finie.

Malheureusement le travail étant long et laborieux, il n’a pas été possible de remplir les derniers caissons et bien sûr ni de les fermer. Ce sera fini le 05 août pour la nouvelle période de travail.

SAM_4798

Le mur de refend quant à lui est fait pour ce qui est du lambris.

Il ne reste plus qu’à poser 2 couches de placo-plâtre résistant au feu (couleur rose) au-dessus du mur d’inertie pour permettre de protéger l’ossature de la chaleur dégagée par le conduit d’évacuation du poêle.

SAM_4799 SAM_4800 SAM_4801

Il aura fallu 128 heures à deux (Babeth et moi) pour en arriver là.

 

Le bardage : façade Nord

Lundi 15 juin 2014, comme prévu, nous nous lançons dans la réalisation des façades.

Nous commençons par la façade Nord.

Il s’agit de la plus importante en surface, cependant elle ne compte aucune ouverture.

Comme pour l’ensemble des façades, nous procèderons de la sorte :

– mise en place du pare-pluie sur l’ossature,

SAM_4523

Le mistral soufflant vivement depuis 6 jours et ne faiblissant toujours pas, nous pensons que ce sera un handicap, mais finalement non puisque celui-ci finit par nous prêter la main en maintenant le pare-pluie contre l’ossature.

SAM_4524

Quant au pare pluie, il est équipé de bandes adhésives :

– en partie basse côté intérieur,

– en partie haute côté extérieur.

Cela permet un collage, ainsi que l’étanchéité au niveau du chevauchement des deux toiles sans avoir à utiliser un adhésif.

– fixation des lames de bardage à la verticale :

— une lame pour toute la hauteur pour ne pas avoir d’aboutement. Sur cette façade elles mesurent 4,10 m,

SAM_4523

— pose bord à bord,

pose bord à bord

— en buté contre la lisse haute sortante de 0,05 m,

fixation en buté

— clouage sur :

— la lisse d’extrémité basse du plancher,

fixation lisse d'extémité

— les entretoises intermédiaires,

fixation lisse entretoises

— la lisse haute des caissons.

Lundi soir 62 lames sont en place, soit environ 9,50 m.

SAM_4535

Mardi soir après une demi journée et 32 lames supplémentaires en place, 14 ml sont bardés.

SAM_4537

Mercredi soir et 54 lames en plus :

-la façade Nord est bardée.

SAM_4557    SAM_4554

– la découpe en pied de mur à 0,20 m du sol est faite, la hauteur des lames est de 3,88 m,

SAM_4543    SAM_4547   SAM_4548

– l’huile a été pulvérisée,

SAM_4550    SAM_4553

bardage avant huilage SAM_4540    bardage après huilage SAM_4556

Il ne reste plus qu’à clouer les couvre-joints et les couper au droit du bardage, réaliser la finition du bandeau supérieur, puis huiler à nouveau.

Vue de l’intérieur, les caissons sont prêt à recevoir les gaines électriques, l’isolant, le frein-vapeur et le lambris.

SAM_4534

Passage de la gaine réservée au câble antenne.

Une fois le câble passé, l’orifice sera bouché pour éviter le passage de l’air.

SAM_4539

Après 2 jours et demi représentant 39  heures à deux, les 148 lames de la façade Nord sont en place.

Il aura fallu 16 x 148 = 2368 clous.

La superficie est de 86,10 m².

Afin de ne pas avoir de raccord verticalement du pare-pluie et d’éviter ainsi une rupture d’étanchéité à l’eau mais également au passage de l’air, celui-ci est déroulé en continuité tout autour de la périphérie du mur.

SAM_4545    SAM_4544

Demain jeudi nous barderons la façade Est.

 

Conception des linteaux et caissons M

Lundi 04 novembre a été consacré à la réalisation des 3 linteaux :

– 2 pour les baies des baies vitrées :

– 1 pour la baie de la porte d’entrée :

linteaux baies

plan caisson linteaux L et L'

SAM_3591

linteaux  finis

Les caissons M au nombre de 09, seront positionnés façade Nord au-dessus de la lisse haute, ceinturant le niveau rez-de-chaussée.

Associés aux caissons hauts des murs pignons et du mur de refend, l’ensemble définira la pente de toiture soit 15 %, (9°).

plan caisson M   caissons M

SAM_3592

caissons M finis

SAM_3593 SAM_3594

Mercredi :

Les caissons P serviront à donner la pente de la toiture.

plan caisson P'            caisson P ouest

Traçage de la coupe en bisot en extrémité basse du caisson. Cette extrémité vient mourir sur la lisse haute du mur de façade (côté Sud) :

– traçage de la longueur de la coupe (en sifflet) :

SAM_3595

– traçage de la perpendiculaire délimitant la planéité de la coupe :

SAM_3596

– traçage de la coupe en sifflet :

SAM_3597

L’ensemble de ces traçages permet de délimiter les traits de coupe.

La coupe est réalisée à la tronçonneuse :

SAM_3599

Après avoir réalisé la coupe, le passage de la chaine de tronçonneuse permet d’ajuster la coupe en râpant les excédents.

L’utilisation d’une règle, peut aider à obtenir une finition plane.

SAM_3601

Et voilà le travail :

SAM_3600

Les coupes en sifflet assemblées permettent d’obtenir un angle relativement fin.

Au moment du clouage, le maintien au moyen du serre-joint s’avère le bien venu.

SAM_3607   SAM_3606

Le premier caisson réalisé, il est intéressant de fabriquer les suivants par juxtaposition pour permettre leur parfaite ressemblance.

SAM_3608  SAM_3611

Une fois les caissons finis,

caissons P finis

Un petit tour de remorque

SAM_3609   et hop sur l’aire de stockage  SAM_3618

Mercredi soir, l’ensemble des caissons sont réalisés.

Au fait, nous avons trouvé enfin du Douglas coupé dans la bonne lune fin octobre début novembre avant le 05.

J’attends donc la livraison pour finaliser certaines solives de toiture et de plancher, puis les pièces de bois pour l’extérieur, bardage, solives de terrasse, plancher, poutres, escaliers et autres petites pièces.

En attendant, je vais couper les montants, extrémités et autres sections de bois pour le garage afin que leur manutention soit plus aisée, puis commencer la finition des voliges.

Ces trois jours représentent 40 heures à deux.