Archives du mot-clé cloison

Le garage « la buanderie »

Le garage présente deux volumes :

  • l’aire de stationnement pour la voiture,
  • une buanderie.

L’aire de stationnement fait environ 4,5 m par 6,5 soit 29 m²

La buanderie offre une surface d’environ 4,5 par 3 soit 13,5 m².

Pour y accéder, une porte donnant directement face à l’escalier d’accès au retour de terrasse côté Ouest.

SAM_1860

Entre le volume destiné à la voiture et la buanderie nous avons mis en place une ancienne porte récupérée.

SAM_1479

Un châssis vitré permet l’échange de luminosité. Celui-ci ne s’ouvre pas.

Il est réalisé avec un ventail pris sur une fenêtre également récupérée. Après quelques passages de scie circulaire pour rectifier les 4 côtés, la suppression du jet-d’eau, celui-ci est venu prendre sa place sans rouspéter.

SAM_1482

Le garage bâti, des solives ont été mises en place pour permettre d’y fixer le plafond et de récupérer le volume sous pente pour du rangement.

Le plafond est réalisé au moyen de plaques d’OSB de 15 mm.

De la fibre de bois sera mise en place entre les solives par dessus, afin d’assurer l’isolation thermique de la buanderie.

SAM_1840    SAM_1844

Après avoir tiré toutes les gaines et fils électriques, la cloison intermédiaire et également réalisée en OSB.

Quant aux murs extérieurs, ils seront isolés avec de la fibre de bois et finis avec le lambris restant de l’habitation.

SAM_1839     SAM_1841    SAM_1845    SAM_1846

Emplacement du tableau électrique du garage dans la cloison intermédiaire. Il est alimenté au départ du tableau général par un câble 3 X 5 mm² et protégé par un interrupteur différentiel de 30 Mamp et sa mise à la terre.

SAM_1847

Le volume au dessus de la buanderie est accessible côté stationnement. Pas très haut, mais toujours utile.

Le plancher en OSB protégera la fibre de bois et permettra le rangement.

SAM_1848    SAM_1849

Pose d’un carrelage au sol pour finition et propreté.

SAM_1852 SAM_1853

 

Mise en Décoration des cloisons

Les cloisons montées, les enduits réalisés, il ne reste plus que la décoration.

Pour cela, Babeth s’est chargée de l’application des peintures

SAM_0581

et moi de l’enduit de type crépi lissé.

Les 2 chambres centrales comptent le mur Sud en lambris et les 3 cloisons en peinture. pour chacune d’entre elles, 2 couleurs ont été appliquées.

SAM_5231

La chambre côté Est quant à elle compte 3 murs (Sud, Est, Nord) en lambris et 1 cloison (Ouest) en peinture.

Chambre 1

– la cloison sud est en lambris

SAM_5031

– la cloison nord est en gris claire,

SAM_0643    SAM_0646

– la cloison ouest est en marron raphia,

SAM_0645    SAM_0647

– la cloison est est en gris et raphia.

Chambre 2

– la cloison sud est en lambris,

SAM_5031

– les cloisons est et nord sont en rose pâle,

SAM_0641

– la cloison ouest en raphia.

SAM_0644    SAM_0642

Chambre 3

– les murs extérieurs sud, est, nord sont en lambris,

SAM_5167    SAM_5030

– la cloison ouest est en gris sourie.

SAM_0639    SAM_0640

Couloir

– le mur nord est en lambris,

SAM_5198

– la cloison entre les chambres et la salle de bains est de type colombage avec entre les chevrons un crépi lissé ton pierre.

SAM_0608    SAM_0609    SAM_0610

Salle de bains

– le mur Sud en lambris et carrelage,

SAM_0564

– le mur Ouest en carrelage et la cloison Nord en lambris,

SAM_0613    SAM_0572

– la cloison Est et l’accès en crépi lissé.

SAM_0611    SAM_0616

Pour ce qui est des WC, il faudra attendre car le carrelage n’est toujours pas arrivé.

La distribution, le jointement

Les plaques de plâtre vissées sur les ossatures métalliques il ne reste plus qu’à faire le jointement.

Pour cela :

=>Il peut être utilisé de l’enduit :

– prêt à l’emploi en seau, que personnellement je n’apprécie pas car trop dur au ponçage,

– en poudre, que j’utilise.

SAM_0314

=> un récipient pour le malaxage,

=> éventuellement un malaxeur pour ceux qui auraient le poignet fragile,

=> un jeu de spatules et un plâtoire,

SAM_0315

– une de la largeur de la bande pour l’application,

– une plus large (15 à 20 cm) pour le recouvrement de l’enduit en premier passage,

SAM_0319    SAM_0325    SAM_0330

– un plâtoire encore plus large (30 cm voir plus) pour la finition après séchage du premier passage.

SAM_0326    SAM_0345

=> les bandes coupées dans un rouleau.

J’utilise des bandes papier mais il existe des bandes synthétiques autocollantes, cependant, elles ne donneraient pas le même résultat.

SAM_0317

– pour les champs plats et les angles entrant utilisez les bandes normales, côté non lisse non apparent,

SAM_0344    SAM_0323

– pour les angles sortant utiliser les bandes armées, partie métallique non apparente à la pose.

SAM_0329

=> un escabeau ou un échafaudage, en fonction de la hauteur.

SAM_0318

Il peut être réalisé un enduit sur la totalité du pan de mur en deux ou trois couches permettant après ce premier passage

SAM_0346

d’obtenir un niveau de finition particulièrement soigné.

Les bandes posées et les enduits faits un léger ponçage permettra de supprimer les aspérités liées aux passages des outils, mais également de constater les éventuels défauts qui demanderont encore un peu d’enduit.

Puis viendra le moment de la décoration, avec une première sous-couche qui fera ressortir peut être quelques imperfections qui nécessiteront encore quelques retouches à l’enduit.

Lorsque le résultat conviendra, la décoration pourra commencer.

 

La distribution, l’ossature métallique M48

La distribution consiste à organiser l’intérieur de l’habitation.

Il s’agit donc de la mise en place des cloisons.

Les cloisons de l’habitation seront confectionnées :

– en placoplatre BA 13,

SAM_0271

– sur ossature métallique rails/montants en 45 mm,

SAM_0199   SAM_0112

– garnies avec de la fibre de bois afin d’améliorer leur performance acoustique.

SAM_0203

Après avoir fait un traçage au sol, mettre en place les rails au sol, puis ceux au plafond.

SAM_0100    SAM_0104    SAM_0099

Pour obtenir une verticalité il peut être utilisé le niveau, le fil à plomb, mais l’idéal reste le niveau laser.

SAM_0197

Les gaines mises en attente lors de la mise en place du plancher, doivent passer au travers des rails afin de prendre place dans la cloison.

SAM_0106

Pour cela, soit interrompre (couper) le rail à chaque passage de gaine, soit percer le rail au moyen d’un forêt à étage.

SAM_0107

Quant aux évacuations des eaux usées ou alimentation en eau, mieux vaut ne pas les implanter dans les cloisons.

SAM_0108

Il ne reste plus qu’à mettre en place les montants.

Aujourd’hui, les fabricants et certainement les normes préconisent de mettre les montants tous les 40 cm, alors que dans le temps, une époque pas si vieille que ça, ils étaient mis tout les 60 cm, ce qui permettait de mettre les panneaux d’isolant en place sans les couper, puisque ceux-ci font 60 cm de large. Mais Monsieur lobbying est certainement passé pas la …

J’ai donc mis les montants tous les 60 cm, en les doublant pour permettre de mettre en place l’isolant sans être obligé de tout couper.

Contrairement aux plafonds conventionnels posés horizontalement, la sous-pente de toit complique un peu la réalisation du cloisonnement.

SAM_0111    SAM_0175    SAM_0125    SAM_0171

Concernant le couloir, je réalise une cloison avec aspect colombage.

Pour cette réalisation, j’intercale entre deux montants un chevron.

SAM_0121

Une fois plaqué et décoré, ce système donne un bel effet.

SAM_0273

Pour ce faire :

– il faut tenir compte de la largeur des plaques de plâtre (120 cm ou 60),

– il faut adapter la profondeur du chevron en fonction de l’épaisseur de la cloison avec le revêtement

–> montant de 45 + 2 BA 13 représentent une cloison de 71 mm finie,

–> montant de 75 + 2 BA 13 représentent une cloison de 101 mm finie,

si la finition est réalisée avec de la briquette de parement, il faudra rajouter l’épaisseur de celle-ci.

– les chevrons doivent être entaillés en bas et en haut afin de coiffer les rails,

SAM_0278    SAM_0279

– les montants sont vissés de chaque côté des chevrons.

SAM_0191    SAM_0195    SAM_0280

2 cas :

– l’aspect colombage se voit des 2 côtés ; caler une largeur entre chevrons de 40 ou 60 cm afin de ne pas gaspiller de plaques.

– l’aspect colombage se voit uniquement d’un seul côté, l’axe de l’ensemble chevron/montant en milieu de plaque devra se trouver dans l’axe central de la plaque et le chevron ne devra pas gêner le vissage de la plaque de plâtre.

Le plafond du couloir est réalisé en OSB fixé sur des chevrons en appui sur la cloison de type pan de bois et de l’autre côté en appui sur un demi-chevron fixé sur l’ossature de mur Nord au travers du lambris.

SAM_0274

Au-dessus du couloir, un petit comble à usage de local technique.

SAM_0187

Bon, maintenant que l’ossature est montée il ne reste plus qu’à fermer les cloisons.

45 heures seul ont été nécessaires pour réaliser cette ossature métallique.

 

 

 

Traversées de plancher

Lors de la construction d’une maison, quels que soient les matériaux utilisés, il est pratiquement indispensable de traverser les planchers pour passer diverses canalisations et gaines.

SAM_5225

Pour les éléments en maçonnerie, soit les canalisations et gaines sont :

– placées avant réalisation de la dalle,

– passées après coulage, des réservations étant prévues, ou par percement au moyen de mèches béton ou par carottage,

– mises en place dans des gaines techniques, qui traversent toute la hauteur du bâtiment.

Dans la construction en bois, il est préférable de réaliser les traversées :

– dans le cas d’un plancher simple couche, après la pose du plancher afin de réaliser des percements d’une précision maximale.

– dans le cas d’un plancher double couche avec (ou sans isolant), au fur et à mesure de l’avancement de la pose non seulement pour la précision de percements, mais également pour la facilité de passage surtout lors de l’emploi de gaines souples.

SAM_5223 mise en place d’un joint pour l’étanchéité à l’air.

SAM_5222

Dans le cas de gaines (électriques) devant passer dans les cloisons, il faut également tracer l’axe de la future cloison afin de mettre en attente la gaine.

SAM_5215   préparation pour gaines dans cloisons

Une fois les canalisations ou les gaines passées, les joints d’étanchéité faits, il ne reste plus qu’à mettre en place l’isolant et poursuivre la pose.

Petite astuce :

butée PVC pour tube

Afin d’éviter la descente des canalisations PVC, je colle autour un morceau de tube (diamètre identique en le coupant sur sa hauteur).

Celui-ci fait office de butée.