Archives du mot-clé caisson

Mise en place de la production de chaleur

La clémence du froid, nous a épargné, cependant cela ne durera certainement pas aussi longtemps que les impôts, alors il est temps d’installer la production de chaleur.

Elle est assurée par un bon poêle en fonte qui doit avoisiner les 80 kg.

Celui-ci est posé sur un sol incombustible (carrelage) réglementation oblige mais surtout bon sens.

En parlant réglementation :

N’oubliez pas d’équiper vos logement d’1 détecteur autonome de fumée avant le Premier Mars 2015.

Ce qui a été fait chez Babeth et nous avons également installé un détecteur de monoxyde de carbone (CO).

Le monoxyde de carbone : gaz incolore, inodore, particulièrement toxique, plus léger que l’air mais mortel et explosif (auto-inflammation 605°) provenant des mauvaises combustions.

Intoxications au CO : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes.

SAM_0771

Les fumées sont évacuées par 4 tuyaux d’évacuation en inox de diamètre 153 mms et de 1 m de long.

Ils permettent de transmettre la chaleur des fumées par rayonnement  sur une longueur de 3,50 ml avant de traverser la couverture au travers de boisseaux en terre cuite.

Pour augmenter la surface de rayonnement, un caisson offrant une surface de 0,8 m² est traversé sur 1 ml par le conduit d’évacuation des fumées.

Et ce n’est pas fini :

Appuyé et fixé contre le mur d’inertie, la chaleur est transférée à celui-ci par conduction.

Et ce n’est pas fini :

le puits canadien alimente en air le caisson en partie basse puis après être réchauffé, cet air se dirige par convection dans un premier temps dans le groupe de ventilation d’air chaud qui une fois à température souhaitée se met en route pour souffler l’air dans les chambres et la salle de bain.

le récupérateur.

SAM_0809

SAM_0808 au centre le tuyau d’évacuation des fumées.

A droite en bas le tuyau (diamètre 125 mms) d’air frais provenant du puits Canadien.

SAM_0810

A gauche en haut le tuyau dirigeant l’air réchauffé au groupe de ventilation d’air chaud.

SAM_0811

le support « mur d’inertie ».

SAM_0666

l’emplacement du poêle est imposé par le conduit traversant la toiture.

Pour aligner l’ensemble, le niveau laser est très pratique.

SAM_0774

Une fois le poêle positionné, les tuyaux d’évacuation des fumées sont passés dans le caisson et celui-ci et calé de niveau au dessus du poêle.

Il est fixé au moyen de 6 chevilles métalliques, puis jointé avec un mortier à la chaux afin d’assurer l’étanchéité avec le mur.

Au débouché du boisseaux, l’espace entre le conduit inox et le boisseau est fermé au moyen d’un mortier de chaux et un chapeau couvre l’ensemble.

SAM_0802    SAM_0800

L’assemblage fini, il ne reste plus qu’a faire les essais.

SAM_0807

Après 3 heures la température de la pièce principale permet de retirer les pulls alors que 3 bûches (diamètre 15 cm longueur 40) ont été consommées.

Le poêle fonctionne au ralenti en fournissant une très bonne combustion et un super tirage.

Une bûche permettra de passer la nuit et le foyer est rallumé le lendemain matin avec un reste de braise.

En fin de matinée 2 bûches ont été utilisées et les températures avoisines les 25° dans la pièce principale et 20° dans les chambres.

Nous verrons à l’usage lorsque les températures seront moins douces, mais les premières conclusions semblent prometteuses.

A suivre….

 

Le bardage : façade Nord

Lundi 15 juin 2014, comme prévu, nous nous lançons dans la réalisation des façades.

Nous commençons par la façade Nord.

Il s’agit de la plus importante en surface, cependant elle ne compte aucune ouverture.

Comme pour l’ensemble des façades, nous procèderons de la sorte :

– mise en place du pare-pluie sur l’ossature,

SAM_4523

Le mistral soufflant vivement depuis 6 jours et ne faiblissant toujours pas, nous pensons que ce sera un handicap, mais finalement non puisque celui-ci finit par nous prêter la main en maintenant le pare-pluie contre l’ossature.

SAM_4524

Quant au pare pluie, il est équipé de bandes adhésives :

– en partie basse côté intérieur,

– en partie haute côté extérieur.

Cela permet un collage, ainsi que l’étanchéité au niveau du chevauchement des deux toiles sans avoir à utiliser un adhésif.

– fixation des lames de bardage à la verticale :

— une lame pour toute la hauteur pour ne pas avoir d’aboutement. Sur cette façade elles mesurent 4,10 m,

SAM_4523

— pose bord à bord,

pose bord à bord

— en buté contre la lisse haute sortante de 0,05 m,

fixation en buté

— clouage sur :

— la lisse d’extrémité basse du plancher,

fixation lisse d'extémité

— les entretoises intermédiaires,

fixation lisse entretoises

— la lisse haute des caissons.

Lundi soir 62 lames sont en place, soit environ 9,50 m.

SAM_4535

Mardi soir après une demi journée et 32 lames supplémentaires en place, 14 ml sont bardés.

SAM_4537

Mercredi soir et 54 lames en plus :

-la façade Nord est bardée.

SAM_4557    SAM_4554

– la découpe en pied de mur à 0,20 m du sol est faite, la hauteur des lames est de 3,88 m,

SAM_4543    SAM_4547   SAM_4548

– l’huile a été pulvérisée,

SAM_4550    SAM_4553

bardage avant huilage SAM_4540    bardage après huilage SAM_4556

Il ne reste plus qu’à clouer les couvre-joints et les couper au droit du bardage, réaliser la finition du bandeau supérieur, puis huiler à nouveau.

Vue de l’intérieur, les caissons sont prêt à recevoir les gaines électriques, l’isolant, le frein-vapeur et le lambris.

SAM_4534

Passage de la gaine réservée au câble antenne.

Une fois le câble passé, l’orifice sera bouché pour éviter le passage de l’air.

SAM_4539

Après 2 jours et demi représentant 39  heures à deux, les 148 lames de la façade Nord sont en place.

Il aura fallu 16 x 148 = 2368 clous.

La superficie est de 86,10 m².

Afin de ne pas avoir de raccord verticalement du pare-pluie et d’éviter ainsi une rupture d’étanchéité à l’eau mais également au passage de l’air, celui-ci est déroulé en continuité tout autour de la périphérie du mur.

SAM_4545    SAM_4544

Demain jeudi nous barderons la façade Est.

 

Album photos

La structure étant pratiquement assemblée, un petit rappel en images:

2 perspective est  3 terrain

Début 2013 la carte communale est approuvée par la préfecture,

projet final masse      3D sud 2

l’engagement sur le terrain pris, la conception et la finalisation du projet peuvent se réaliser,

foret de belesta 7

Juillet 2013 visite sur les lieux de la coupe en forêt de Belesta,

mise à niveau de la plate forme 3 coulage beton 3

Août 2013 terrassement, fondations et réalisation des murs de sous-bassement,

alimentation de la limite à la maison SAM_3244 SAM_3310

Septembre 2013 VRD et finalisation des murs de sous-bassement,

SAM_3312

Mi-septembre 2013 livraison des grumes pour l’ossature,

SAM_3353 SAM_3361

Fin septembre début du sciage,

SAM_3489

Novembre, réalisation de la structure sous forme de caissons,

SAM_3839

Janvier 2014 livraison du Douglas après 2 mois d’attente en raison des pluies,

SAM_3894

Samedi 01 mars 2014, chargement pour un premier transport,

SAM_3918

Mardi 04 mars 2014, déchargement sur les lieux du chantier,

SAM_3941 SAM_3961

Mercredi 05 à vendredi 07 mars 2014 montage de la structure du plancher,

SAM_3964 SAM_3977 SAM_3988 SAM_4051

Lundi 10 à vendredi 14 montage de la structure verticale « murs »,

SAM_4060 SAM_4072 SAM_4088 SAM_4091

Lundi 17 à mercredi 19 mars 2014 montage de la structure de toiture.

Et voilà où nous en sommes fin mars 2014 :

SAM_4103

Assemblage de la structure « les murs ».

La structure de plancher en place, calée et alignée, celle-ci peut recevoir la lisse basse.

lisse basse

La lisse basse permet :

– de ceinturer la périphérie de l’habitation afin de figer la structure du plancher,

– de recevoir les murs porteurs et les murs de refend.

SAM_3490

Elle transmet en les répartissant, les descentes de charges provenant des murs.

Elle doit être parfaitement alignée et stable.

SAM_3961

Les lisses basses Est, Ouest et du mur de refend venant recouvrir les panes de plancher et formant un volume fermé inaccessible, il nous a fallu le garnir de paille de lavande.

SAM_3957    SAM_3959    SAM_3956

Pour l’assemblage des caissons de murs nous sommes partis de l’angle nord-ouest.

Les caissons A et G’ forment l’angle.

SAM_3962

Les cordeaux  sont mis en place pour l’alignement du mur nord et du mur ouest.

SAM_3970  SAM_3972

Le fil à plomb quant à lui, permet la mise à la verticale.

SAM_3967   SAM_3966

Chaque caisson est aligné et mis à la verticale au fur et à mesure de l’avancement des travaux puis, calé à l’aide d’une béquille.

SAM_3964   SAM_3977   SAM_3976   SAM_3986   SAM_3988   SAM_3994   SAM_3995

Les caissons sont assemblés à la lisse basse et entre eux au moyen de deux tiges filetées par côtés de manière à rapprocher les pièces en contact.

SAM_3971    SAM_3973    SAM_3972

Assemblage des caissons entre eux dans les angles.

SAM_3985 SAM_3984 SAM_3983

Cet assemblage sera complété par un clouage en quinconce dans chaque alvéole.

SAM_3999     SAM_4034

Les caissons bas en place, nous mettons en place la lisse haute sur toute la périphérie.

SAM_3997   SAM_4000

Dans un premier temps, celle-ci est clouée, puis une fois les caissons supérieurs en place, l’ensemble caissons bas, lisse, caissons hauts, est assemblé au moyen de deux tiges filetées.

Nous plaçons les deux angles pour permettre la mise en place du cordeau.

SAM_4001   SAM_4004   SAM_4025   SAM_4014

Puis alignons au fur et à mesure les sept autres ainsi que le caisson de refend.

SAM_4051

Pour finir, nous alignons la lisse unissant les caissons supérieurs.

SAM_4036

Et voila la semaine est finie, l’assemblage de la structure verticale également.

90 heures à 2 ont eu raison de la structure verticale.

total de pièces de bois : 470.

Lundi nous nous attaquerons à la structure de la couverture.

Conception des linteaux et caissons M

Lundi 04 novembre a été consacré à la réalisation des 3 linteaux :

– 2 pour les baies des baies vitrées :

– 1 pour la baie de la porte d’entrée :

linteaux baies

plan caisson linteaux L et L'

SAM_3591

linteaux  finis

Les caissons M au nombre de 09, seront positionnés façade Nord au-dessus de la lisse haute, ceinturant le niveau rez-de-chaussée.

Associés aux caissons hauts des murs pignons et du mur de refend, l’ensemble définira la pente de toiture soit 15 %, (9°).

plan caisson M   caissons M

SAM_3592

caissons M finis

SAM_3593 SAM_3594

Mercredi :

Les caissons P serviront à donner la pente de la toiture.

plan caisson P'            caisson P ouest

Traçage de la coupe en bisot en extrémité basse du caisson. Cette extrémité vient mourir sur la lisse haute du mur de façade (côté Sud) :

– traçage de la longueur de la coupe (en sifflet) :

SAM_3595

– traçage de la perpendiculaire délimitant la planéité de la coupe :

SAM_3596

– traçage de la coupe en sifflet :

SAM_3597

L’ensemble de ces traçages permet de délimiter les traits de coupe.

La coupe est réalisée à la tronçonneuse :

SAM_3599

Après avoir réalisé la coupe, le passage de la chaine de tronçonneuse permet d’ajuster la coupe en râpant les excédents.

L’utilisation d’une règle, peut aider à obtenir une finition plane.

SAM_3601

Et voilà le travail :

SAM_3600

Les coupes en sifflet assemblées permettent d’obtenir un angle relativement fin.

Au moment du clouage, le maintien au moyen du serre-joint s’avère le bien venu.

SAM_3607   SAM_3606

Le premier caisson réalisé, il est intéressant de fabriquer les suivants par juxtaposition pour permettre leur parfaite ressemblance.

SAM_3608  SAM_3611

Une fois les caissons finis,

caissons P finis

Un petit tour de remorque

SAM_3609   et hop sur l’aire de stockage  SAM_3618

Mercredi soir, l’ensemble des caissons sont réalisés.

Au fait, nous avons trouvé enfin du Douglas coupé dans la bonne lune fin octobre début novembre avant le 05.

J’attends donc la livraison pour finaliser certaines solives de toiture et de plancher, puis les pièces de bois pour l’extérieur, bardage, solives de terrasse, plancher, poutres, escaliers et autres petites pièces.

En attendant, je vais couper les montants, extrémités et autres sections de bois pour le garage afin que leur manutention soit plus aisée, puis commencer la finition des voliges.

Ces trois jours représentent 40 heures à deux.

Conception des caissons C, I, J

La journée de jeudi, dernière du mois et de la semaine de travail, a été mise à profit pour fabriquer les derniers caissons C, I, J de la périphérie de la maison.

Il ne restera ensuite qu’à réaliser les trois linteaux, ainsi que les caissons destinés à donner la pente de la toiture.

caisson C, I sud       caisson J ouest

Plan de situation :

vue de plan caisson C, I, J

Ces caissons de longueurs inférieures, permettent :

– le caisson C de permettre le centrage des fenêtres des chambres (la plus à l’Est et celle du centre)

plan caisson C

– le caisson I d’ajuster la longueur de la façade

plan caisson I

L’addition de leurs longueurs donne : 1.70 m + 1.20 m = 2.90 m.

Le mur de façade Sud étant en appui sur les murs pignons contrairement au mur de façade Nord compris entre ces mêmes murs,

je retire leurs épaisseurs de 0.25 m x 2 = 0.50 m, ce qui nous ramène bien à 2.90 – 0.50 = 2.40 m (largeur d’un caisson).

– le caisson J qui lui, ajuste la façade Ouest et est complémentaire au caisson G’ pour permettre la baie destinée à recevoir la porte d’entrée :

plan caisson J

Caisson C :

caisson bois C

Caisson I :

caisson bois I'

Caisson J :

caisson bois J

Il ne reste plus que la fabrication des linteaux

caissons C, I, J finis

Une nouvelle pile est commancée pour le stockage :

stock jeudi 31

Cette semaine représente 50 heures au total à deux.

 

Conception des caissons B, E et F

Ce mercredi sera consacré aux caissons B, E, F.

Chacun dispose d’une baie pour recevoir une fenêtre.

caissons B, E et F

caisson B, E, F

Le caisson B se trouve en périphérie de la plus grande des chambres, qui est située à l’Est :

plan caisson B

Le caisson E  est au droit de la chambre le plus à l’Ouest, contigüe à la salle d’eau :

plan caisson E

Le caisson F quant à lui, dispose d’une petite baie afin de recevoir la fenêtre de la salle d’eau :

plan caisson F

Caisson B :

caisson bois B

Caisson E :

caisson bois E

Caisson F :

caisson bois F

Et trois de plus ….., ou ……….

caissons B, E et F finis

Stockage en fin de journée de mercredi? Demain il faudra attaquer une nouvelle pile.

stock mercredi 30