Archives pour la catégorie 18 Calendrier prévisionnel des travaux

Déchargement de la semi-remorque

Et voilà, nous sommes au lever de l’un des jours phares du projet.

A force d’attendre je finissais par me poser la question si ce jour arriverait.

Et bien oui, ce jour est arrivé.

Mardi 04 mars le jour du déchargement est arrivé.

Le camion doit arriver vers  08 heures 30.

L’itinéraire de fin de trajet étant délicat et le téléphone portable passant très mal à Montjoyer, nous avions convenu avec le chauffeur de nous retrouver à l’entrée de Grignan afin que je le guide.

Vers 08 heures, le camion apparaît à l’horizon, au bout de la ligne droite.

SAM_3902

Et nous voilà en route pour Montjoyer.

Environ ½ heure plus tard, la semi est sur l’aire de déchargement.

SAM_3903

Nous pouvons avec Babeth, Laurent, François, Gérard, André, Philippe et moi commencer le déchargement.

SAM_3905

Nous disposons d’un engin de levage loué et du tracteur d’un ami de Babeth.

SAM_3909

Après 03 heures et ½, à midi, la semi est vide, mais la place bien remplie.

SAM_3906

La plupart des collègues sont partis au fur et à mesure de leurs obligations et nous nous rendons chez Gérard partager le repas préparé par Babeth.

Un grand merci à ces nouveaux amis qui sont venus partager ce moment d’activité pour rendre service.

C’est cela aussi l’autoconstruction, des rencontres, des partages, des échanges, ….

Allez ! Le repas fini, il faut transférer la marchandise de la place au terrain.

Les nouveaux voisins ont fait construire leur maison.

Le garage implanté en limite de propriété ne nous laisse que 4 mètres de passage, mais les amandiers conservés le réduisent encore un peu.

SAM_3912

Mais ça passe.

SAM_3913

L’ensemble des sections, pratiquement que des pannes, sont acheminées sur la remorque du tracteur ; quant aux caissons, ils le seront en partie au moyen de la remorque et de l’élévateur articulé.

SAM_3915

IL est 19 heures lorsque les derniers caissons sont posés sur l’herbe et comme pour le chargement, la nuit est tombée.

SAM_3919   SAM_3918 SAM_3920

Fin de journée et faim d’estomac.

A demain pour l’assemblage du plancher.

Chargement de la semi-remorque.

Enfin le jour tant attendu est arrivé.

1er mars 2014

Après une prévision pour la fin novembre, les aléas de l’autoconstruction de l’arbre au faitage ont eu raison sur la prévision initiale.

Vendredi 28 février 15 heures 45 minutes, la semi-remorque arrive sur le site de préparation.

SAM_3861

Non pas sans difficultés, car le chemin d’accès n’est pas goudroné, celui-ci présente un petit dénivelé entre 5 et 10 % et la pluie l’a bien humidifié.

Résultat au premier essai, en marche arrière la semi n’a pu arriver jusqu’en haut.

Alors un deuxième essai en marche avant a eu raison du chemin, mais la mise en place après une manoeuvre de demi-tour n’a pas été facile car le poids à vide de la remorque ne permettait pas l’adhérence des roues motrices animées par les 520 chevaux du tracteur Renault Magnum, sur ce sol stabilisé mais détrempé.

Finalement, un peu de sciure sous les roues a permis de débloquer la situation.

Voilà, la remorque est en place. Sa longueur de 13,40 m et sa largeur de 2,50 m nous permettra un bon chargement.

SAM_3862

A demain matin samedi 08 heures.

Nous sommes donc le samedi 01 mars.

Le temps est nuageux, mais la pluie ne s’est pas invitée. Cependant, l’humidité du terrain ne nous a pas facilité la tâche, les engins ont eu bien du mal et se sont enlisés quelques fois.

SAM_3860   SAM_3896

Une équipe de costauds est réunie pour relever le défit de charger les centaines de pièces de bois dans la remorque, pour au plus tard la fin de la journée :

nous retrouvons de gauche à droite Philippe, Nicolas, Jean-luc, moi, Georges et Nicolas. Mickael doit arriver plus tard :

SAM_3871  SAM_3877

Pour ce chargement nous disposons de deux manuscopiques :

SAM_3863  SAM_3874

Après une bonne matinée de travail,

SAM_3876

nous partageons un bon pot-au-feu :

SAM_3881

Puis après cette collation, bien qu’une petite sieste serait la bien venue, il faut s’y remettre.

SAM_3884  SAM_3887

A la fin de la journée, le chargement est prêt à être sanglé.

SAM_3889

Dimanche matin je suis sur place pour le sanglage. Belle journée.

SAM_3892 SAM_3894

Nous n’avons jamais été aussi prêts du départ que ce jour là. Pourvu que cela dure.

Allez rendez-vous le 04 mars sur Montjoyer pour le déchargement.

Modification du calendrier des travaux.

La première phase des travaux ayant bien démarrée, elle s’est vue perturbée par divers événements :

– le sciage a pris un peu plus de temps que prévu, en effet les trois semaines programmées à la base se sont avérées trop justes et 5 semaines auraient été plus juste. Toutefois, ayant souvant scié seul bien que Philippe ai répondu présent, chaque fois que je l’ai sollicité pour les 3 dernières semaines, il a fallu les multiplier par trois, représentant finalement 1 mois et demi de plus, qui ont été particulièrement hachurés du fait des autres événements,

le temps qui passe

– une panne importante sur la scierie est survenue, la rendant indisponible 2 bonnes semaines,

percement soupape

– la précision de coupe de la scierie n’a pas permis de réaliser le bardage et le lambris brut. Il a donc fallu passer l’ensemble des « planches » à la corroyeuse pour les finir sur les faces apparentes et de contact. Remarque l’esthétisme n’en est que mieux,

SAM_3683

– le temps s’en est méchament mêlé et là, catastrophe impossible de se faire liver le Douglas, car bloqué sur les lieux d’abattage car le débardage occasionnerait trop de dégats dans les forêts. Cependant, il est bien que les forestiers se préoccupent de l’état de nos forêts.

jour de pluie

Il a donc fallu s’adapter en fonction de ces événements qui font qu’aujourdhui il me reste à réaliser :

– 140 lames de bardage en 4 ml,

– 140 lames de bardage en 3,3 ml,

– 70 lames de bardage en 2,6 ml

– autant de couvre-joints dans les mêmes dimensions plus 140 en 4,5 ml

– 180 m² de lambris.

Cependant, il faut tenir compte que nous avons 4 bennes de 27 m3 de paille de lavande qu’il nous faut libérer pour juin, alors le montage doit commencer au plus tôt et pour cela le transport est programmé pour le lundi 3 mars.

Le chargement de la semi-remorque se fera le samedi 01 mars et son déchargement le mardi 04 à Montjoyer.

Enfin, le chargement du premier vayage, car dans les aventures, il arrive toujours des mésaventures et concernant le transport l’énigme est la suivante :

– le cubage de bois entre dans la semi,

– le poids du chargement est inférieur à la capacité de la semi,

Alors pourquoi un voyage ne suffit pas ?

?

?

?

Tout simplement parce que le rapport poids/hauteur a de grande chance de faire se coucher la semi remorque au premier virage.

Le montage s’en suivra avec les aléas du temps. Espérons que celui-ci sera enfin clément mais …..

Voici donc le nouveau planning prévisionnel des travaux de la deuxième phase qui consiste au montage :

Le premier transport livrera l’ossature du plancher, des murs et de la toiture plus de la volige.

Le deuxième transport qui se fera vers le 20 avril livrera le reste de la volige, le lambris, le bardage et ses couvre-joints, le plancher de terrasse, ainsi que le reste des pièces de bois pour les finitions.

Entre temps, après une première phase de montage de la structure, je rentrerai 4 semaines pour finir le bardage, les couvre-joints, le lambris et le plancher.

planing travaux montage 1 planing travaux montage 2

Calendrier prévisionnel des travaux deuxième tranche

Cette deuxième tranche comprend :

– l’assemblage de la structure,

assemblage murs

– la pose des bardages extérieurs et intérieurs sur les murs et le plafond ainsi que du plancher,

bardage avec couvre joint

– la mise hors eau et hors air,

mise hors eau  mise hors air

– le passage des gaines, câbles et des tuyauteries,

électricité plomberie

– l’isolation de la toiture, du plancher et des murs extérieurs,

isolation lavande

– la réalisation de la toiture végétalisée,

toiture végétalisée 2

Le planning prévisionnel des travaux :

Planning travaux tranche 2

Dans le cas où le planning de la première phase est tenu et que le transport soit bien réalisé fin novembre, la deuxième phase des travaux pourra commencer en semaine 49.

Semaine 49 (décembre) :

– montage de la structure du plancher bois : longrines, entretoise, pièces d’extémité et sous-face en OSB 3″,

– mise en place de la lisse basse.

Semaines 49 / 50 :

– assemblage des caissons bas,

– mise en place de la lisse haute,

– assemblage des caissons hauts donnant la pente de la toiture,

– mise en place de la lisse supérieure.

Semaine 51 :

– montage de la structure de la toiture : longrines, entretoises, pièces d’extrémité et « volige » en dalle d’OSB 3. L’OSB sera fixé provisoirement afin d’être retiré pour la mise en place de l’isolant, une fois le plafond réalisé,

– protection de la « toiture » par la mise en place d’une bâche (mise hors eau provisoire).

Semaines 52 de 2013 et 1 de 2014 :

– les fêtes de Noël arrivant, ces deux semaines seront repos.

Semaines 2 / 3 (janvier 2014) :

– pose du bardage périphérique extérieur. Celui-ci fait office de contreventement.

Semaine 4 :

– mise en place des menuiseries extérieures (mise hors air),

– réalisation des tableaux et appuis de baies.

Semaine 5 :

– repos.

Semaine 6 (février) :

– réalisation du plafond.

Semaine 7 :

– passage des gaines, fils électriques et des tuyauteries de plomberie.

Semaines 8 et 9 :

– isolation de la toiture,

– réalisation de l’étanchéité,

– mise en place de la terre.

Semaine 10 (mars) :

– repos.

Semaine 11 :

– isolation du plancher,

– mise en place du revêtement bois.

Semaines 12 / 13 :

– isolation des murs périphériques,

– fixation des revêtements intérieurs sur les murs périphériques.

Si nous tenons le cap, la deuxième phase devrait se terminer pour la fin mars et céder la place à la troisième phase, qui avec l’arrivée du printemps pourrait bien débuter par le plancher de la terrassse extérieure.

A suivre……

Calendrier prévisionnel des travaux première tranche

Comme son nom l’indique, le calendier prévisionnel sert à programmer les travaux en fonction du temps qu’on leur impartit en fonction de :

– leur complexité,

– leur difficulté,

– le temps nécessaire à leur mise en oeuvre,

– et autres contraintes diverses qui peuvent venir perturber l’estimation de base (panne d’un engin, report de livraison, découverte d’un os de dinausore, d’une roche pour laquelle un matériel spécifique doit être utilisé et sur laquelle il faut passer 2 jours supplémentaires etc…).

Mais rarement un coffre avec plein de louis, de pierres précieuses pouvant vous faire gagner du temps.

Il faut arriver à faire une évaluation la plus raisonnable possible, puis caser des travaux qui n’ont pas l’obligation d’être réalisés tout de suite, mais que si l’avancé des travaux impératifs se déroule bien il serait bon de les faire, surtout si vous avez, comme cela est le cas, la contrainte de ne pas être sur place.

Mon prévisionnel pour la tranche 1:

planning previsionnel des travaux 1

Cette première tranche prend en compte :

–  les travaux faits et restant à faire du terrassement et du soubassement de la maison,

– les travaux de sciage,

– la réalisation en atelier de l’ossature.

La deuxième tranche concernera le montage de la maison jusqu’à la phase hors eau, hors air.

La troisième tranche sera consacrée au second oeuvre.

Septembre : semaines 37 et 38 :

– Ceinturage et arase des murs de soubassement,

– coulage des piliers de terrasse et de la longrine centrale de soutainement du plancher,

– tout à l’égout, 70 m de tranchée à ouvrir avec un fort risque de rencontrer de la grosse roche,

tout à l'égout

– drainnage sur la périphérie ; protection du mur, drain , gravier, géotextil et recouvrement,

– enduit sur le mur de soubassement pour les parties visibles,

– réalisation de la partie enterrée du puits Canadien,

puits canadien

– enfouissement d’une cuve de 3000 litres pour la récupération des eaux pluviales et domestiques non polluées,

fosse touts eaux

– mise à la terre ; piquet, tresse, barrette de coupure,

– agencement du terrain côté Est et Sud-est en terrasse avec utilisation des grosses roches et de la terre végétale,

– remplacement de la terre végétale pour agencement  sur le chemin d’accès par les gravats issus des travaux de fouille,

– retrait des gravats, pierres et roches non utilisables.

Septembre semaines 39 et 40 / octobre semaines 40 et 41 et 42 :

Nicolas a prévu 3 semaines pour le sciage, mais le transport, même si il est fait au jour le jour, demandera peut être un temps supplémentaire pour le bois non utilisable pour la construction et qui représente environ 15 m3.

sciage bois

Octobre semaines 43, 44 / novembre semaines 44, 45, 46, 47, 48 :

Réalisation des caissons en atelier chez moi à Issel dans l’Aude près de Castelnaudary.

Puis le projet passera en phase 2 qui débutera par la livraison en semi-remorque d’Issel à Montjoyer.

Si vous êtes intéressés pour participer à certaines étapes du projet vous pouvez me contacter en cliquant sur le lien sur la page d’accueil.

Assurez-vous :

– que votre contrat d’assurance vous couvre bien en cas d’accident sur votre personne,

– d’avoir bien compris qu’il s’agit d’un chantier participatif à titre gracieux et donc non rémunéré.

La seule contrepartie est que je m’engage à prendre le temps de répondre à vos questions et à vous donner un maximum d’explications sur les travaux pour lesquels vous êtes venus, puisque vous participez également pour apprendre afin peut être de vous lancer dans un projet.

– qu’il est fortement recommandé d’être équipé au maximum d’équipement de sécurité individuel, mais qu’en fonction du nombre de participant nous ne serons pas en mesure de les fournir.

EPI

Le minimum à prévoir serait : des chaussures de sécurité, des gants, un casque, un casque antibruit, des vêtements pas trop amples et les cheveux attachés suivant les travaux. Vous pouvez trouver la plupart de ces matériels à petit prix dans les magasins de bricolage.

– qu’une fois sur le chantier, il faudra respecter les règles de sécurité, d’utilisation des outils pour ne pas vous mettre en danger.

Travaux d’Août

Il était difficile de prévoir un début des travaux, car le PC n’était toujours pas revenu en raison des petits cafouillages et corrections à faire.

Mais il fallait toutefois se lancer avant septembre, car le bois doit arriver pour être scié.

Le Permis devant arriver, j’ai calé la date de début des travaux pour le 07 août.

Mais là encore, un petit raté, le PC qui devait être envoyé en Mairie fin juillet, a passé une semaine de vacances puis un peu oublié dans les bureaux de la DDT.

Le chantier a donc débuté comme prévu le 07 août.

Malgrés les grosses journées passées à bosser, la totalité des travaux envisagés n’a pu être réalisée faute de temps.

Il est donc indispensable de revoir le calendrier prévisionnel des travaux.

Remarque, on est parti de cette situation :

terrassement 1er jour

Pour arriver à celle-ci :

montage soubassement 5

Je suis donc satisfait.