Archives pour la catégorie 16 Cloisonement

Le garage « la buanderie »

Le garage présente deux volumes :

  • l’aire de stationnement pour la voiture,
  • une buanderie.

L’aire de stationnement fait environ 4,5 m par 6,5 soit 29 m²

La buanderie offre une surface d’environ 4,5 par 3 soit 13,5 m².

Pour y accéder, une porte donnant directement face à l’escalier d’accès au retour de terrasse côté Ouest.

SAM_1860

Entre le volume destiné à la voiture et la buanderie nous avons mis en place une ancienne porte récupérée.

SAM_1479

Un châssis vitré permet l’échange de luminosité. Celui-ci ne s’ouvre pas.

Il est réalisé avec un ventail pris sur une fenêtre également récupérée. Après quelques passages de scie circulaire pour rectifier les 4 côtés, la suppression du jet-d’eau, celui-ci est venu prendre sa place sans rouspéter.

SAM_1482

Le garage bâti, des solives ont été mises en place pour permettre d’y fixer le plafond et de récupérer le volume sous pente pour du rangement.

Le plafond est réalisé au moyen de plaques d’OSB de 15 mm.

De la fibre de bois sera mise en place entre les solives par dessus, afin d’assurer l’isolation thermique de la buanderie.

SAM_1840    SAM_1844

Après avoir tiré toutes les gaines et fils électriques, la cloison intermédiaire et également réalisée en OSB.

Quant aux murs extérieurs, ils seront isolés avec de la fibre de bois et finis avec le lambris restant de l’habitation.

SAM_1839     SAM_1841    SAM_1845    SAM_1846

Emplacement du tableau électrique du garage dans la cloison intermédiaire. Il est alimenté au départ du tableau général par un câble 3 X 5 mm² et protégé par un interrupteur différentiel de 30 Mamp et sa mise à la terre.

SAM_1847

Le volume au dessus de la buanderie est accessible côté stationnement. Pas très haut, mais toujours utile.

Le plancher en OSB protégera la fibre de bois et permettra le rangement.

SAM_1848    SAM_1849

Pose d’un carrelage au sol pour finition et propreté.

SAM_1852 SAM_1853

 

Le garage « les menuiseries »

Pour la mise en place des menuiseries, j’ai décidé de les poser au fur et à mesure de l’avancement de la réalisation de l’ossature.

Les 3 fenêtres de la façade Sud

Elles sont posées en attente sur la lisse basse, puis lorsque le montant servant de tableau est en place, l’appuis de fenêtre est réalisé, le deuxième montant est positionné, la fenêtre installée en tunnel et le tableau fermé en partie supérieur.

SAM_1402

La mise en place de petites cales 2 à 3 millimètres de part et d’autre ainsi qu’en partie haute permet un jeu qui sera comblé avec une mousse expansée et une finition avec un mastique joint en cartouche.

Un carrelet est posé comme appui pour la menuiserie.

SAM_1410    SAM_1428

Dans l’attente de leur fixation par vissage une sangle permet leur maintien en position.

SAM_1427

La porte d’accès façade Ouest

Le procédé de pose est identique à celui des fenêtres.

SAM_1416    SAM_1417

Porte entre le garage et le cellier

Il s’agit d’une vielle porte d’époque, en très bon état.

SAM_1475    SAM_1479

Châssis fixe entre le garage et le cellier.

SAM_1480 SAM_1482

le garage « l’ossature »

Le mur de sous bassement réalisé, il faut maintenant monter la structure.

Ayant le projet de construire ma maison dans un avenir proche, j’ai pour le garage pris l’option de monter l’ossature directement en place, en avançant au fur et à mesure, contrairement à la maison pour laquelle j’avais réalisé des caissons en « atelier » assemblés par la suite sur place.

Cette technique permet en effet de travailler seul avec des charges bien moins lourdes. Cependant les assemblages sont plus contraignant à réaliser debout qu’au sol.

Mise en place de la lisse basse, mais avant il faut mettre en place la bande empêchant les remontées d’humidité.

La fixation est faite au moyen de vis à frapper  de diamètre 8 millimètres.

 SAM_1398

les deux angles Nord-Est et Sud-Est sont mises en place et calés de niveau.

SAM_1396    SAM_1394    SAM_1395

Puis je commence par monter le mur Sud.

Au fur et à mesure de l’avancée, je place les trois fenêtres.

SAM_1401    SAM_1402    SAM_1404    SAM_1410

L’assemblage des parties hautes fermant l’ossature est réalisé au moyen d’une pièce de bois de dimension identique à celle des entretoises. Elle permet le maintien par clouage.

SAM_1407    SAM_1408

L’ossature du mur Sud finie, le retour Sud-Ouest est monté.

 SAM_1412    SAM_1413    SAM_1435

Réalisation du mur Est avec la mise en place de la porte d’accès à la buanderie.

SAM_1418    SAM_1419

Réalisation du mur Nord.

Dans un premier temps, je réalise un retour à la même hauteur que l’ossature sur environ 1,5 m, puis j’assemble des pièces de bois de la hauteur nécessaire pour donner la pente au toit.

Puis je fixe la lisse haute sur la périphérie du garage

Pour finir j’assemble les montants à chaque extrémités du mur nord sur la lisse pour obtenir une hauteur identique.

Cette manière de procéder permet à la lisse haute de jouer son rôle de ceinture de maintien périphérique horizontale des quatre murs.

SAM_1425    SAM_1430    SAM_1471    SAM_1470

La façade Ouest est réservée à l’accès au garage.

Je réalise donc le linteau au dessus de la porte de garage.

SAM_1467    SAM_1468    SAM_1473    SAM_1474

Réalisation du mur porteur entre le garage et la buanderie.

Une porte permettra la liaison entre le garage et la buanderie.

Une fenêtre apportera de la luminosité.

SAM_1475    SAM_1482    SAM_1483    SAM_1484

Il ne me reste plus qu’a monter la structure de la toiture…..

Les appareillages

les appareillages peuvent êtres :

– des monoblocs déjà assemblés non démontables. Moins chers, plus simple à la pose. Ils n’existent pas en double ou triple rendant la pose des boîtes encastrées délicate lorsque l’on souhaite en mettre plusieurs les unes à coté des autres,

appareillage monobloc

– des composables (support, mécanisme et plaque) à assembler. Plus cher, ils existent en double ou triple simplifiant l’alignement et réduisant l’encombrement et donnant la possibilité de personnaliser la composition,

appareillage à monter

– des blocs à poser en saillie (non encastré). Moins esthétique, ils permettent 5 prises alignées.

appareillage en saillie

– des modules étanches.

appareillage étanche

Prenez les avec bornes automatiques qui facilites grandement les branchements.

appareillagebornes auto

Pour le projet, le choix c’est porté sur des modules à composer.

– supports; simple, double ou triple,

appareillage supports

– mécanismes;

–> interrupteurs va-et-vient, simple ou double, variateur, sans fils, automatique, lumineux, pour volet roulant, VMC,

appareillage interrupteurs

–> bouton poussoir,

–> prises, prises TV simple ou TV/FM/SAT, téléphone, RJ 45, USB,

appareillage prisesappareillage tv rj45 usb

–> sortie de câble.

– plaques; simple, double ou triple.

appareillage plaque    SAM_0857     SAM_0862

Tout semble réalisable……

– les prises électriques,

Chronologie de pose

SAM_0680

Appareillage composable simple :

SAM_0681 SAM_0682 SAM_0683

Appareillage composable double :

SAM_0684    SAM_0685

– les interrupteurs,

SAM_0678

SAM_0675   SAM_0676    SAM_0677

– les prises spéciales telles :

-> TV,

SAM_0854  SAM_0856

-> RJ 45,

SAM_0855

-> sortie de câble

 

Mise en Décoration des cloisons

Les cloisons montées, les enduits réalisés, il ne reste plus que la décoration.

Pour cela, Babeth s’est chargée de l’application des peintures

SAM_0581

et moi de l’enduit de type crépi lissé.

Les 2 chambres centrales comptent le mur Sud en lambris et les 3 cloisons en peinture. pour chacune d’entre elles, 2 couleurs ont été appliquées.

SAM_5231

La chambre côté Est quant à elle compte 3 murs (Sud, Est, Nord) en lambris et 1 cloison (Ouest) en peinture.

Chambre 1

– la cloison sud est en lambris

SAM_5031

– la cloison nord est en gris claire,

SAM_0643    SAM_0646

– la cloison ouest est en marron raphia,

SAM_0645    SAM_0647

– la cloison est est en gris et raphia.

Chambre 2

– la cloison sud est en lambris,

SAM_5031

– les cloisons est et nord sont en rose pâle,

SAM_0641

– la cloison ouest en raphia.

SAM_0644    SAM_0642

Chambre 3

– les murs extérieurs sud, est, nord sont en lambris,

SAM_5167    SAM_5030

– la cloison ouest est en gris sourie.

SAM_0639    SAM_0640

Couloir

– le mur nord est en lambris,

SAM_5198

– la cloison entre les chambres et la salle de bains est de type colombage avec entre les chevrons un crépi lissé ton pierre.

SAM_0608    SAM_0609    SAM_0610

Salle de bains

– le mur Sud en lambris et carrelage,

SAM_0564

– le mur Ouest en carrelage et la cloison Nord en lambris,

SAM_0613    SAM_0572

– la cloison Est et l’accès en crépi lissé.

SAM_0611    SAM_0616

Pour ce qui est des WC, il faudra attendre car le carrelage n’est toujours pas arrivé.

La salle de bains : le carrelage, la décoration

Le support préparé, la pose du carrelage peut être réalisée.

SAM_0501

L’idée est de couper la rectitude du carrelage par une frise en diagonale dont l’axe part de l’angle bas à gauche de la cabine pour finir dans l’angle haut à droite de la salle de bain sur deux pans de mur perpendiculaires.

Il faut donc calculer la hauteur de l’axe à l’angle des 2 murs.

Un petit schéma permet la vision de l’ensemble.

SAM_0510

Une règle de 3 permet le calcul

règle de 3 pr diagonale

L’axe en place, tracer la largeur du motif coller diagonalement.

SAM_0512    SAM_0511    SAM_0513    SAM_0514

Fixation provisoire de tasseaux pour permettre le positionnement du motif et éviter que celui-ci ne glisse.

SAM_0515    SAM_0516

La colle utilisée est une colle en poudre grise de catégorie C2 intérieur/extérieur pour sols et murs et compatible avec le produit d’étanchéité et de plus à un prix largement raisonnable.

SAM_0543

En ce qui concerne l’outillage j’utilise essentiellement un coupe carreaux électrique, une meuleuse d’angle avec un disque diamant avec lesquels je fais 90% des coupes et traversées.

SAM_0541    SAM_0542

Il peut être utilisé également un coupe carreaux manuel, un perforateur avec mèches béton ou outils spéciaux, et autres petits outils divers.

Collage du motif en diagonale,

SAM_0518    SAM_0517

puis des motifs verticaux.

SAM_0519    SAM_0520

Pour ce motif j’ai proposé le carrelage identique à celui du sol.

SAM_0527

Ensuite les espaces libres peuvent être garnis avec le carrelage de fond.

SAM_0544    SAM_0523    SAM_0535

A chaque point d’implantation d’un motif, incorporer celui-ci.

SAM_0536

Ci-dessous les trois motifs réalisés.

SAM_0568    SAM_0569    SAM_0567

Collage d’un motif.

SAM_0538    SAM_0539    SAM_0540

Et voila le résultat.

SAM_0566    SAM_0564    SAM_0565    SAM_0570    SAM_0571

Avec les joints en ciment gris.

SAM_0613

La cabine de douches.

SAM_0620 SAM_0621

La cloison en lambris avec le radiateur sèche serviettes.

SAM_0572

Les cloisons en crépi lissé.

SAM_0611  SAM_0616

Le plafond en lambris cérusé et son éclairage.

SAM_0576

 

 

Pose des portes intérieures

La cloison entre les pièces et le couloir étant réalisée de type « pan de bois ou colombage », les portes sont posées en tableau entre deux chevrons.

SAM_0123

Posés sur le plancher, les cadres sont coupés à leur base afin de laisser un bon cm de jeu entre le bas de porte et le sol pour permettre le passage de l’air.

Mis de niveau, après un perçage afin d’empêcher le bois d’éclater, ils sont vissés dans les chevrons.

SAM_0507 SAM_0508

vue d’ensemble du couloir.

SAM_0464

Salle de bains.

SAM_0466 SAM_0467

Wc.

Contrairement aux autres portes, celle des wc s’ouvre sur l’extérieur de manière à libérer de la place à l’intérieur, mais également en cas de problème (personne tombée et ne pouvant se relever seule) la manoeuvre d’ouverture en sera bien plus pratique.

SAM_0476 SAM_0477

Attention toutefois en l’ouvrant à ne pas la mettre sur le nez d’un occupant.

Portes des chambres

SAM_0468

Chambre côté Ouest

SAM_0469

Chambre centrale

SAM_0470 SAM_0471

Chambre côté Est

SAM_0472    SAM_0473    SAM_0474    SAM_0475

Fermeture des « impostes » au dessus de chaque porte.

SAM_0479

– vissage du BA 13 côté intérieur des pièces,

SAM_0480

– garnissage en fibre de bois pour l’isolation phonique,

SAM_0484

– vissage du BA 13 côté couloir,

SAM_0482

– réalisation des joints et des enduits .

SAM_0503

La distribution, le jointement

Les plaques de plâtre vissées sur les ossatures métalliques il ne reste plus qu’à faire le jointement.

Pour cela :

=>Il peut être utilisé de l’enduit :

– prêt à l’emploi en seau, que personnellement je n’apprécie pas car trop dur au ponçage,

– en poudre, que j’utilise.

SAM_0314

=> un récipient pour le malaxage,

=> éventuellement un malaxeur pour ceux qui auraient le poignet fragile,

=> un jeu de spatules et un plâtoire,

SAM_0315

– une de la largeur de la bande pour l’application,

– une plus large (15 à 20 cm) pour le recouvrement de l’enduit en premier passage,

SAM_0319    SAM_0325    SAM_0330

– un plâtoire encore plus large (30 cm voir plus) pour la finition après séchage du premier passage.

SAM_0326    SAM_0345

=> les bandes coupées dans un rouleau.

J’utilise des bandes papier mais il existe des bandes synthétiques autocollantes, cependant, elles ne donneraient pas le même résultat.

SAM_0317

– pour les champs plats et les angles entrant utilisez les bandes normales, côté non lisse non apparent,

SAM_0344    SAM_0323

– pour les angles sortant utiliser les bandes armées, partie métallique non apparente à la pose.

SAM_0329

=> un escabeau ou un échafaudage, en fonction de la hauteur.

SAM_0318

Il peut être réalisé un enduit sur la totalité du pan de mur en deux ou trois couches permettant après ce premier passage

SAM_0346

d’obtenir un niveau de finition particulièrement soigné.

Les bandes posées et les enduits faits un léger ponçage permettra de supprimer les aspérités liées aux passages des outils, mais également de constater les éventuels défauts qui demanderont encore un peu d’enduit.

Puis viendra le moment de la décoration, avec une première sous-couche qui fera ressortir peut être quelques imperfections qui nécessiteront encore quelques retouches à l’enduit.

Lorsque le résultat conviendra, la décoration pourra commencer.

 

La distribution isolation, plaquage

L’ossature métallique en place, il ne reste plus qu’à fermer les cloisons.

SAM_0112

Pour cela nous avons utilisé la traditionnelle plaque de plâtre appelée BA 13 (BA pour Bords Amincis).

Elles sont fixées aux montants et rails au moyen de vis spéciaux.

Il y en a une d’un côté et une de l’autre.

Cependant le montage simple (plaques sur ossature métallique) ne permet pas d’obtenir une cloison isolante phoniquement.

Pour cela il faut mettre en place un isolant.

Nous avons choisi de la laine de bois de 45 mm en panneaux.

SAM_0203

Dans un premier temps, il faut mettre en place un côté.

SAM_0182    SAM_0178    SAM_0186

Puis placer l’isolant entre les montants en prenant soin de bien l’incorporer dans les rails et montants ainsi que de bien les joindre bords à bords sur la hauteur

SAM_0204    SAM_0205     SAM_0210

Pour finir, il ne reste plus qu’à mettre en place les plaques pour fermer la cloison.

SAM_0271

Après 52 heures il ne reste plus qu’a faire les jointements

SAM_0206    SAM_0201    SAM_0207    SAM_0247    SAM_0208

SAM_0276 SAM_0291 SAM_0273

 

 

 

 

La distribution, l’ossature métallique M48

La distribution consiste à organiser l’intérieur de l’habitation.

Il s’agit donc de la mise en place des cloisons.

Les cloisons de l’habitation seront confectionnées :

– en placoplatre BA 13,

SAM_0271

– sur ossature métallique rails/montants en 45 mm,

SAM_0199   SAM_0112

– garnies avec de la fibre de bois afin d’améliorer leur performance acoustique.

SAM_0203

Après avoir fait un traçage au sol, mettre en place les rails au sol, puis ceux au plafond.

SAM_0100    SAM_0104    SAM_0099

Pour obtenir une verticalité il peut être utilisé le niveau, le fil à plomb, mais l’idéal reste le niveau laser.

SAM_0197

Les gaines mises en attente lors de la mise en place du plancher, doivent passer au travers des rails afin de prendre place dans la cloison.

SAM_0106

Pour cela, soit interrompre (couper) le rail à chaque passage de gaine, soit percer le rail au moyen d’un forêt à étage.

SAM_0107

Quant aux évacuations des eaux usées ou alimentation en eau, mieux vaut ne pas les implanter dans les cloisons.

SAM_0108

Il ne reste plus qu’à mettre en place les montants.

Aujourd’hui, les fabricants et certainement les normes préconisent de mettre les montants tous les 40 cm, alors que dans le temps, une époque pas si vieille que ça, ils étaient mis tout les 60 cm, ce qui permettait de mettre les panneaux d’isolant en place sans les couper, puisque ceux-ci font 60 cm de large. Mais Monsieur lobbying est certainement passé pas la …

J’ai donc mis les montants tous les 60 cm, en les doublant pour permettre de mettre en place l’isolant sans être obligé de tout couper.

Contrairement aux plafonds conventionnels posés horizontalement, la sous-pente de toit complique un peu la réalisation du cloisonnement.

SAM_0111    SAM_0175    SAM_0125    SAM_0171

Concernant le couloir, je réalise une cloison avec aspect colombage.

Pour cette réalisation, j’intercale entre deux montants un chevron.

SAM_0121

Une fois plaqué et décoré, ce système donne un bel effet.

SAM_0273

Pour ce faire :

– il faut tenir compte de la largeur des plaques de plâtre (120 cm ou 60),

– il faut adapter la profondeur du chevron en fonction de l’épaisseur de la cloison avec le revêtement

–> montant de 45 + 2 BA 13 représentent une cloison de 71 mm finie,

–> montant de 75 + 2 BA 13 représentent une cloison de 101 mm finie,

si la finition est réalisée avec de la briquette de parement, il faudra rajouter l’épaisseur de celle-ci.

– les chevrons doivent être entaillés en bas et en haut afin de coiffer les rails,

SAM_0278    SAM_0279

– les montants sont vissés de chaque côté des chevrons.

SAM_0191    SAM_0195    SAM_0280

2 cas :

– l’aspect colombage se voit des 2 côtés ; caler une largeur entre chevrons de 40 ou 60 cm afin de ne pas gaspiller de plaques.

– l’aspect colombage se voit uniquement d’un seul côté, l’axe de l’ensemble chevron/montant en milieu de plaque devra se trouver dans l’axe central de la plaque et le chevron ne devra pas gêner le vissage de la plaque de plâtre.

Le plafond du couloir est réalisé en OSB fixé sur des chevrons en appui sur la cloison de type pan de bois et de l’autre côté en appui sur un demi-chevron fixé sur l’ossature de mur Nord au travers du lambris.

SAM_0274

Au-dessus du couloir, un petit comble à usage de local technique.

SAM_0187

Bon, maintenant que l’ossature est montée il ne reste plus qu’à fermer les cloisons.

45 heures seul ont été nécessaires pour réaliser cette ossature métallique.