Archives pour la catégorie 06 Planchers

Le garage « la buanderie »

Le garage présente deux volumes :

  • l’aire de stationnement pour la voiture,
  • une buanderie.

L’aire de stationnement fait environ 4,5 m par 6,5 soit 29 m²

La buanderie offre une surface d’environ 4,5 par 3 soit 13,5 m².

Pour y accéder, une porte donnant directement face à l’escalier d’accès au retour de terrasse côté Ouest.

SAM_1860

Entre le volume destiné à la voiture et la buanderie nous avons mis en place une ancienne porte récupérée.

SAM_1479

Un châssis vitré permet l’échange de luminosité. Celui-ci ne s’ouvre pas.

Il est réalisé avec un ventail pris sur une fenêtre également récupérée. Après quelques passages de scie circulaire pour rectifier les 4 côtés, la suppression du jet-d’eau, celui-ci est venu prendre sa place sans rouspéter.

SAM_1482

Le garage bâti, des solives ont été mises en place pour permettre d’y fixer le plafond et de récupérer le volume sous pente pour du rangement.

Le plafond est réalisé au moyen de plaques d’OSB de 15 mm.

De la fibre de bois sera mise en place entre les solives par dessus, afin d’assurer l’isolation thermique de la buanderie.

SAM_1840    SAM_1844

Après avoir tiré toutes les gaines et fils électriques, la cloison intermédiaire et également réalisée en OSB.

Quant aux murs extérieurs, ils seront isolés avec de la fibre de bois et finis avec le lambris restant de l’habitation.

SAM_1839     SAM_1841    SAM_1845    SAM_1846

Emplacement du tableau électrique du garage dans la cloison intermédiaire. Il est alimenté au départ du tableau général par un câble 3 X 5 mm² et protégé par un interrupteur différentiel de 30 Mamp et sa mise à la terre.

SAM_1847

Le volume au dessus de la buanderie est accessible côté stationnement. Pas très haut, mais toujours utile.

Le plancher en OSB protégera la fibre de bois et permettra le rangement.

SAM_1848    SAM_1849

Pose d’un carrelage au sol pour finition et propreté.

SAM_1852 SAM_1853

 

Plancher et garde fous de terrasse

Ne restant pour finaliser l’intérieur de la maison principalement des finitions, Babeth sans chargera.

Quand à moi cette semaine je me suis attardé sur la terrasse:

– mise en place des lames en douglas et cèdre.

La première rangée est alignée et calée par rapport au mur et vient se glisser sous le bardage.

SAM_0863

La terrasse principale est située au Sud.

Un retour coté façade Ouest permet l’accès à l’habitation par la porte d’entrée.

Les lames seront donc coupée en angle.

SAM_0865

La première rangée calée, une petite entre chaque rangée permet de laisser un espace de 5 mm sur la longueur.

Les lames ne disposant pas à leurs extrémités languettes et rainures, elles sont posées bout à bout au niveau d’une solive de plancher.

SAM_0868    SAM_0869

Découpe autour des poteaux

SAM_0870

– la première lame en contact avec les poteaux est taillée pour permettre l’encastrement,

– la suivante est délignée sur sa longueur  pour finir de combler l’épaisseur du poteau,

– la troisième qui finie le plancher est posée contre les poteaux.

SAM_0873    SAM_0875    SAM_0874

le plancher Sud fini, le retour Ouest est réalisé à l’identique, les lames étant posées perpendiculairement.

SAM_0886

Un seuil de porte en acier galvanisé vient finir la devanture de la porte d’entrée.

SAM_0883

SAM_0880    SAM_0882

Le plancher terminé, il faut poser les gardes corps.

Trois rangs sont mis en place :

– le premier à une hauteur finie de 110 cm,

– le deuxième à 30 cm en dessous,

– le troisième à 30 cm en dessous du deuxième.

SAM_0892    SAM_0894

Calage, maintient au moyen d’un serre-joint, perçage et boulonnage

SAM_0893

Au même titre que pour le plancher, les balustres sont coupées en angle.

SAM_0895

Garde fous côté Sud.

SAM_0891 SAM_0890    SAM_0897

SAM_0896

Angle Sud/Ouest

SAM_0900

SAM_0903

Garde fous côté Ouest.

Un espace est laissé pour l’escalier.

SAM_0898    SAM_0901    SAM_0902

Et pour finir un premier escalier côté Sud Est

SAM_0916 SAM_0917 SAM_0918 SAM_0920

 

Quand à celui côté Nord Ouest il sera fait un peut plus tard.

Maintenant que Babeth est au chaud avec un bon confort dans une maison ou il lui reste plus que de petites finitions à faire, il me faut prendre quelques semaines pour finir chez moi et traiter quelques petits soucis.

Le deuxième escalier, la finition du bardage et de la couverture ainsi que la réalisation du garage seront repris « début des travaux » je l’espère à compter du printemps.

 

plancher de la pièce principale

La pièce principale compte :

– la cuisine,

– le salon salle à manger.

Pour ce qui est de la cuisine, le sol est réalisé en carrelage.

Il s’agit de carreaux aux 4 côtés irréguliers de 8 mm d’épaisseur et de 32 X 32  .

Celui-ci est posé sur un plancher en dalles de sol de 19 mm d’épaisseur.

Avant de commencer la pose il a fallu définir l’épaisseur de colle pour obtenir au final un sol de cuisine carrelé au même niveau que le sol du salon en parquet :

– mon choix c’est tourné sur des lames en OSB de 9 mm d’épaisseur portant la hauteur finie à :

–> 22 mm de parquet + 9 mm de calage = 31 mm.

Les dalles de plancher (19 mm) + le carrelage (8mm), l’épaisseur de colle devait faire :

–> 31 – 19 – 8 = 4 mm.

SAM_0714    SAM_0715

Les dalles de plancher posées en prenant soin de laisser les réservations pour les évacuations des eaux de cuisine ainsi que le débouché du puits Canadien, revêtement peut être posé.

J’ai commencé en équerre des côtés ou sera mis en place le parquet bois (sapin), car c’est la partie la plus visible et celle qui mettra en valeur la jonction carrelage/bois.

Afin de régler l’épaisseur de colle au départ, une cale réalisée avec 2 échantillons d’OSB 9 mm et de parquet 22 mm a servi d’épaisseur de référence.

SAM_0731    SAM_0719

Pour ne pas arrêter la pose du carrelage en angle droit, j’ai cassé celui-ci en tenant compte de la largueur des lames de parquet.

traçage du motif :

SAM_0720    SAM_0721    SAM_0722

Coupe et pose du motif :

SAM_0733

Au centre de la pièce, j’ai réalisé un motif posé en diagonale (45° par rapport à la pose de l’ensemble)

SAM_0734

Mise en place d’un gabarit pour réserver l’emplacement du motif :

SAM_0735

Traçage, puis découpe du motif dans un carrelage identique :

SAM_0729

Pose du motif :

Il s’agit tout simplement du repérage et du positionnement des points cardinaux.

le gravage du carreau a été fait au moyen d’un petite meuleuse d’angle.

SAM_0730    SAM_0737

Et voilà, les joints réalisés je peux passer à la pose du parquet dans la partie salon.

SAM_0750    SAM_0755

Les lames font 200 cm de long et 19 cm de large pour une épaisseur de 22 mm.

Pour ne pas risquer d’endommager les lames d’OSB 240 cm X 4 cm, elles sont clouées au fur et à mesure de l’avancement de la pose du revêtement.

SAM_0780    SAM_0781    SAM_0782

Le point le plus délicat a été la découpe à l’angle du carrelage :

SAM_0784    SAM_0785

Ce passage réalisé, la vitesse de croisière peut reprendre :

SAM_0787

En deux jours, l’affaire est réglée sans difficulté particulières.

SAM_0798    SAM_0795

Bien évidement tout au long de la pose des différents revêtements, un complément d’isolant en paille de lavande a été fait.

Ça sent bon l’emménagement.

 

 

 

Chauffage : distribution de la chaleur

Pour ce chauffer, Babeth a choisi le poêle à bois.

Il s’agit d’un bon vieux poêle en fonte, simple mais très efficace.

Pour cela elle a devancé les choses et s’est fait plaisir à prendre une coupe de bois et à manier la tronçonneuse.

SAM_0689    SAM_0690 Environ 50 stères ont été stockées.

Elle devrait avoir quelques bonnes années devant elle avant de penser à faire rentrer du bois.

Car plus tard…….

mamie bois

Il sera installé au centre de la maison, dans la pièce principale (coté cuisine) juste devant le mur d’inertie.

SAM_4771

Lorsque le sol est en plancher bois, il faut impérativement mettre un matériau incombustible sous le poêle et dépassant l’emprise de celui-ci d’au moins 30 cm de part et d’autre.

Dans le projet, le poêle étant dans le volume dédié à la cuisine, le sol sera carrelé.

Un conduit d’évacuation des gaz de combustion traversera la pièce pour passer au travers de la toiture dans un conduit en boisseaux de terre cuite qui constituera la cheminée extérieur.

SAM_0313

Mais avant de quitter la pièce, ce conduit passera dans un caisson qui permettra de chauffer l’air en provenance du puits Canadien.

L’air ainsi chauffé, sera distribué par l’intermédiaire d’un groupe de distribution d’air chaud dans la salle de bain et dans les 3 chambres.

SAM_0594

Préparation des traversées de cloison :

– percement des cloison puis après avoir retiré 5cm d’isolant, remplissage du volume entre les 2 plaque de BA 13 au plâtre,

SAM_0580

– préparation des pièces de traversées sur lesquelles viendra se brancher la gaine de distribution,

SAM_0587 SAM_0588 SAM_0589 SAM_0590 SAM_0586

– mise en place des pièces de traversées puis des bouches de soufflage d’air chaud,

SAM_0592    SAM_0591    SAM_0602

– reliage du groupe de ventilation aux bouches de soufflages avec la gaine thermique/phonique

SAM_0632    SAM_0596    SAM_0597

et au moyen de pièces de jonctions :

SAM_0600 de type croix pour 1 entrée et 3 sorties,

SAM_0631 de type culotte pour 1 entrée et 2 sorties.

– branchement électrique du groupe de ventilation

SAM_0633

– création d’une ventilation pour le comble technique situé dans le volume de l’habitation et qui doit être bien ventilé.

SAM_0635 SAM_0637

Le caisson étant en cours de fabrication, il faudra attendre quelques semaines avant de le voir fini. Cest un ami de Philippe qui le fabrique artisanalement .

La forme est une idée de moi, quant à la décoration, le choix est laissé à l’Artiste….

Cependant, il sera en appuis contre le mur d’inertie et comme je l’écrivais en début d’article, il sera alimenté par le puits Canadien en air provenant de l’extérieur et réchauffé par échange de calorie avec le sol au cours de sa progression.

SAM_0666

Un prochain article sera consacré au poêle et au caisson de récupération de chaleur sur conduit d’évacuation des gaz de combustion.

La salle de Bains : préparation des supports

La partie la plus délicate d’une salle d’eau avec douche Italienne, est la réalisation de la cabine de douche en raison du risque d’inondation.

Il est donc particulièrement important de bien traiter l’étanchéité.

le receveur (sol) peut être réalisé avec :

– un bac prêt à poser,

– un receveur à carreler ou avec sa finition d’usine,

– un receveur fait maison.

Comme vous l’avez certainement compris, j’ai fait le choix de réaliser moi même le receveur.

C’est plus de travail, mais bien mois chère et sans limite quant aux dimensions.

Celui réalisé fait 1 m X 1,80 m et à fait appelle à:

– un mélange sable/ciment un peut riche,

– l’incorporation un produit d’étanchéité pour béton ou mortier dans ce mélange,

– la mise en place d’un film plastique au dessus de la paille pour ne pas souiller celle-ci,

– le respect d’une pente pour l’écoulement de l’eau,

– une bonde de fond préparée à l’avance et positionnée avant le coulage du mortier celle-ci étant noyée dans la masse.

SAM_5243    SAM_5242

Mise en place de plaques de plâtre hydrofuge sur les parois, pour la résistance à l’eau.

SAM_0176    SAM_0330

Le support en place, il faut maintenant le rendre étanche.

Pour cela j’ai utilisé un kit d’étanchéité. (attention les prix vont du simple au triple)

Dans un premier temps :

– application d’une couche de fixateur permettant l’adhérence des produits d’étanchéité et des colles,

SAM_0493

sur l’ensemble des supports ou du carrelage sera posé.

SAM_0491    SAM_0492

Dans un second temps :

– application de deux couches d’étanchéité,

SAM_0494

– il s’agit d’une patte avec une bande de liaison aux angles,

SAM_0496    SAM_0495

à badigeonner sur la totalité du sol de la cabine et de la partie basse de ses parois.

SAM_0498     SAM_0501

Quant au plafond, celui-ci est de type plafond suspendu à une hauteur de 2,40 m et est réalisé en lambris cérusé blanc.

Mais avant il a fallu préparer le support :

– mise en place d’une structure métallique, fixée sur la périphérie et à l’ossature de la toiture,

SAM_0336    SAM_0452

– vissage de tasseaux en bois sous l’ossature métallique pour clouer le lambris,

SAM_0450 SAM_0453 SAM_0454

Percement des traversée de cloison pour permettre le passage de la plomberie arrivée et distribution de l’eau mais également les évacuations :

– pour la cabine de douche

SAM_0294=> branchement dans la cabine du mitigeur douche,

SAM_0295=> alimentation du mitigeur de douche,

SAM_0333=> distribution non apparente de la douche.

– pour la vasque :

SAM_0351=> alimentations et évacuation.

Après toutes ces préparations, la décoration peut être envisagée.

 

 

Traversées de plancher

Lors de la construction d’une maison, quels que soient les matériaux utilisés, il est pratiquement indispensable de traverser les planchers pour passer diverses canalisations et gaines.

SAM_5225

Pour les éléments en maçonnerie, soit les canalisations et gaines sont :

– placées avant réalisation de la dalle,

– passées après coulage, des réservations étant prévues, ou par percement au moyen de mèches béton ou par carottage,

– mises en place dans des gaines techniques, qui traversent toute la hauteur du bâtiment.

Dans la construction en bois, il est préférable de réaliser les traversées :

– dans le cas d’un plancher simple couche, après la pose du plancher afin de réaliser des percements d’une précision maximale.

– dans le cas d’un plancher double couche avec (ou sans isolant), au fur et à mesure de l’avancement de la pose non seulement pour la précision de percements, mais également pour la facilité de passage surtout lors de l’emploi de gaines souples.

SAM_5223 mise en place d’un joint pour l’étanchéité à l’air.

SAM_5222

Dans le cas de gaines (électriques) devant passer dans les cloisons, il faut également tracer l’axe de la future cloison afin de mettre en attente la gaine.

SAM_5215   préparation pour gaines dans cloisons

Une fois les canalisations ou les gaines passées, les joints d’étanchéité faits, il ne reste plus qu’à mettre en place l’isolant et poursuivre la pose.

Petite astuce :

butée PVC pour tube

Afin d’éviter la descente des canalisations PVC, je colle autour un morceau de tube (diamètre identique en le coupant sur sa hauteur).

Celui-ci fait office de butée.

 

Plancher côté nuit

Lundi 25 août je commence la pose du plancher côté nuit.

Jeudi dernier, nous sommes allés en chercher 95 m².

Il s’agit de lames de 23 mm d’épaisseur par 19 cm de large et 2 m de longueur.

SAM_5203

Le plus délicat est de poser la première rangée de lames, puisque ce sera celle qui donnera la rectitude.

Il faut également laisser un petit jeu entre les lames et le bas des murs afin de permettre le jeu de dilatation et d’éviter ainsi le risque de déformation.

Toutes les deux rangées, nous complétons de remplissage de paille sous les lames.

SAM_5210    SAM_5211

En fin de première journée, un tiers de la superficie est posée.

SAM_5212    SAM_5213

Un tracé est réalisé au fur et à mesure pour permettre le repérage des axes de cloisons.

Dans un même temps nous mettons en attente les gaines destinées à alimenter les prises implantées dans les cloisons,

SAM_5215    SAM_5214

ainsi que les traversées de canalisations pour les évacuations des eaux usées ou vanne.

SAM_5228    SAM_5225

Pendant que Babeth et Samy glissent et tassent la paille sous le plancher, je place et cloue les lames.

SAM_5216 SAM_5219

La pose finie :

– un ponçage est réalisé pour permettre de retirer certaines aspérités du bois liées au façonnage ou à la pose,

– un nettoyage à l’aspirateur est fait pour retirer toutes les poussières.

SAM_5226    SAM_5227

– nous procédons à l’application d’un vitrificateur en 4 couches dont les deux premières sont très légèrement poncées pour retirer de nouvelles aspérités qui apparaissent (par redressement de celles-ci) sur les bois lors de leur humidification et permettre un effet miroir.

SAM_5231 SAM_5235 SAM_5237

La semaine a été nécessaire pour cette réalisation à 2 en moyenne et représentant 55 heures pour les 60 m².