Carrelage : réaliser ses propres décors

Le carrelage peut être un budget conséquent et réaliser soit même ses décors peut s’avérer intéressant:

– originalité,

– personnalisation,

– simplicité ou complexité, tout est possible,

– recyclage des chutes,

– prix.

Pour cela il faut :

– un brin d’imagination,

– une poignée d’outillage,

– un soupçon de précision,

– une pincée de patience suivant le motif.

Choisir les carreaux.

SAM_0527    SAM_0544

Positionner sur un plan le nombre de carreau nécessaire au futur motif.

SAM_0528

Superposer les carreaux devant composer le motif.

SAM_0529

Tracer le motif pour guider la coupe.

SAM_0530

Il peut être possible de réaliser plusieurs découpes en superposition.

SAM_0532    SAM_0531

Une fois les découpes faites, vérifier si l’ensemble est conforme.

SAM_0533

Coller le motif à son emplacement.

SAM_0534

Cas d’un carrelage en alignement.

SAM_0547        SAM_0548         SAM_0549          SAM_0550

Tracer les repères.            Centrer de la mosaïque.    Tracer les trais de coupe.    Réaliser la découpe.

Positionner et tracer pour la découpe de la mosaïque.

SAM_0551    SAM_0552

Positionner et tracer pour la découpe de la mosaïque centrale.

SAM_0553    SAM_0554

Découper.

SAM_0555

Présenter l’ensemble.

SAM_0556

Cas d’un carrelage posé en quinconce

SAM_0557    SAM_0558    SAM_0559

Le principe est identique que pour le modèle si dessus.

La salle de Bains : préparation des supports

La partie la plus délicate d’une salle d’eau avec douche Italienne, est la réalisation de la cabine de douche en raison du risque d’inondation.

Il est donc particulièrement important de bien traiter l’étanchéité.

le receveur (sol) peut être réalisé avec :

– un bac prêt à poser,

– un receveur à carreler ou avec sa finition d’usine,

– un receveur fait maison.

Comme vous l’avez certainement compris, j’ai fait le choix de réaliser moi même le receveur.

C’est plus de travail, mais bien mois chère et sans limite quant aux dimensions.

Celui réalisé fait 1 m X 1,80 m et à fait appelle à:

– un mélange sable/ciment un peut riche,

– l’incorporation un produit d’étanchéité pour béton ou mortier dans ce mélange,

– la mise en place d’un film plastique au dessus de la paille pour ne pas souiller celle-ci,

– le respect d’une pente pour l’écoulement de l’eau,

– une bonde de fond préparée à l’avance et positionnée avant le coulage du mortier celle-ci étant noyée dans la masse.

SAM_5243    SAM_5242

Mise en place de plaques de plâtre hydrofuge sur les parois, pour la résistance à l’eau.

SAM_0176    SAM_0330

Le support en place, il faut maintenant le rendre étanche.

Pour cela j’ai utilisé un kit d’étanchéité. (attention les prix vont du simple au triple)

Dans un premier temps :

– application d’une couche de fixateur permettant l’adhérence des produits d’étanchéité et des colles,

SAM_0493

sur l’ensemble des supports ou du carrelage sera posé.

SAM_0491    SAM_0492

Dans un second temps :

– application de deux couches d’étanchéité,

SAM_0494

– il s’agit d’une patte avec une bande de liaison aux angles,

SAM_0496    SAM_0495

à badigeonner sur la totalité du sol de la cabine et de la partie basse de ses parois.

SAM_0498     SAM_0501

Quant au plafond, celui-ci est de type plafond suspendu à une hauteur de 2,40 m et est réalisé en lambris cérusé blanc.

Mais avant il a fallu préparer le support :

– mise en place d’une structure métallique, fixée sur la périphérie et à l’ossature de la toiture,

SAM_0336    SAM_0452

– vissage de tasseaux en bois sous l’ossature métallique pour clouer le lambris,

SAM_0450 SAM_0453 SAM_0454

Percement des traversée de cloison pour permettre le passage de la plomberie arrivée et distribution de l’eau mais également les évacuations :

– pour la cabine de douche

SAM_0294=> branchement dans la cabine du mitigeur douche,

SAM_0295=> alimentation du mitigeur de douche,

SAM_0333=> distribution non apparente de la douche.

– pour la vasque :

SAM_0351=> alimentations et évacuation.

Après toutes ces préparations, la décoration peut être envisagée.

 

 

Pose des portes intérieures

La cloison entre les pièces et le couloir étant réalisée de type « pan de bois ou colombage », les portes sont posées en tableau entre deux chevrons.

SAM_0123

Posés sur le plancher, les cadres sont coupés à leur base afin de laisser un bon cm de jeu entre le bas de porte et le sol pour permettre le passage de l’air.

Mis de niveau, après un perçage afin d’empêcher le bois d’éclater, ils sont vissés dans les chevrons.

SAM_0507 SAM_0508

vue d’ensemble du couloir.

SAM_0464

Salle de bains.

SAM_0466 SAM_0467

Wc.

Contrairement aux autres portes, celle des wc s’ouvre sur l’extérieur de manière à libérer de la place à l’intérieur, mais également en cas de problème (personne tombée et ne pouvant se relever seule) la manoeuvre d’ouverture en sera bien plus pratique.

SAM_0476 SAM_0477

Attention toutefois en l’ouvrant à ne pas la mettre sur le nez d’un occupant.

Portes des chambres

SAM_0468

Chambre côté Ouest

SAM_0469

Chambre centrale

SAM_0470 SAM_0471

Chambre côté Est

SAM_0472    SAM_0473    SAM_0474    SAM_0475

Fermeture des « impostes » au dessus de chaque porte.

SAM_0479

– vissage du BA 13 côté intérieur des pièces,

SAM_0480

– garnissage en fibre de bois pour l’isolation phonique,

SAM_0484

– vissage du BA 13 côté couloir,

SAM_0482

– réalisation des joints et des enduits .

SAM_0503

La distribution, le jointement

Les plaques de plâtre vissées sur les ossatures métalliques il ne reste plus qu’à faire le jointement.

Pour cela :

=>Il peut être utilisé de l’enduit :

– prêt à l’emploi en seau, que personnellement je n’apprécie pas car trop dur au ponçage,

– en poudre, que j’utilise.

SAM_0314

=> un récipient pour le malaxage,

=> éventuellement un malaxeur pour ceux qui auraient le poignet fragile,

=> un jeu de spatules et un plâtoire,

SAM_0315

– une de la largeur de la bande pour l’application,

– une plus large (15 à 20 cm) pour le recouvrement de l’enduit en premier passage,

SAM_0319    SAM_0325    SAM_0330

– un plâtoire encore plus large (30 cm voir plus) pour la finition après séchage du premier passage.

SAM_0326    SAM_0345

=> les bandes coupées dans un rouleau.

J’utilise des bandes papier mais il existe des bandes synthétiques autocollantes, cependant, elles ne donneraient pas le même résultat.

SAM_0317

– pour les champs plats et les angles entrant utilisez les bandes normales, côté non lisse non apparent,

SAM_0344    SAM_0323

– pour les angles sortant utiliser les bandes armées, partie métallique non apparente à la pose.

SAM_0329

=> un escabeau ou un échafaudage, en fonction de la hauteur.

SAM_0318

Il peut être réalisé un enduit sur la totalité du pan de mur en deux ou trois couches permettant après ce premier passage

SAM_0346

d’obtenir un niveau de finition particulièrement soigné.

Les bandes posées et les enduits faits un léger ponçage permettra de supprimer les aspérités liées aux passages des outils, mais également de constater les éventuels défauts qui demanderont encore un peu d’enduit.

Puis viendra le moment de la décoration, avec une première sous-couche qui fera ressortir peut être quelques imperfections qui nécessiteront encore quelques retouches à l’enduit.

Lorsque le résultat conviendra, la décoration pourra commencer.