Traitement du bois

Comme je l’ai expliqué précédemment, le bois ne subira aucun traitement contrairement à celui issu de l’industrie du bois.

L’épicéa a été coupé à la lune.

Le douglas, par contre, ne provient pas du même forestier et les circonstances (intempéries) ont fait qu’il n’a pas été coupé à la lune. Cependant, il l’a été en période de repos de la nature. De plus, le douglas est un bois de classe 3 naturellement.

Qu’en est-il :

Le bois coupé à la lune est épuré de son eau ainsi que de sa sève. Il est plus léger, plus facile à scier et surtout bien plus sec.

Toutefois, il sera entièrement huilé.

SAM_4238 j’ai prévu 100 litres.

Pour cela nous utilisons une huile de tournesol BIO pulvérisée au moyen d’un pulvérisateur pneumatique,

SAM_4233  SAM_4258 SAM_4259

branché sur un compresseur à air.

SAM_4239

Annabelle la fille de Babeth s’est éclatée à huiler une partie de la structure.

Samy le fils de Babeth a pris la suite.

SAM_4315 SAM_4320

L’huile a réveillé le tanin du douglas et celui-ci a pris une coloration miel.

SAM_4247

Mais le plus important est que l’huile va pénétrer dans les veinures du bois pour agir comme saturateur, en empêchant l’eau de pénétrer dans le bois.

L’idéal pour réaliser cette opération de pulvérisation, c’est de la faire par temps chaud après une exposition de la structure et de l’huile au soleil, quand le bois a bien soif et que l’huile est bien chaude.

Il s’agit d’un travail relativement long et malgré quelques demi-journées ce n’est pas fini…..