Assemblage de la structure de la toiture

Lundi 17 mars nous commençons l’assemblage de la structure de la toiture.

Nous sommes partis du mur pignon Est.

Avant la pose des solives de toiture, nous procédons au réglage de la fausse équerre afin de couper l’extrémité nord de chacune d’entre elles pour permettre la continuité de la verticalité du mur.

angle de coupe des solives

Cette coupe viendra en appui contre la lisse d’extrémité Nord (faîtage) que nous fixons au fur et à mesure de notre progression afin de caler en buté les solives.

Nous avons respecté un entraxe de 51,5 cm correspondant à la longueur des entretoises intermédiaires que nous plaçons du côté Sud pour fermer la structure au droit du mur (sablière).

lisse d'extrémité

La solive de débord de toiture étant « suspendue », nous avons taillé les 4 premières solives afin de les maintenir par emboîtement avec les deux premières entretoises qui, contrairement à celles intermédiaires, maintiennent d’un bloc les 5 solives du pignon Est. Il en sera de même pour le pignon Ouest.

entretoise  assemblage au sol

L’assemblage au sol permet de vérifier si l’ensemble est correct.

Puis, cet assemblage est mis en place sur la structure des murs.

SAM_4065   SAM_4076  SAM_4067

Les panes suivantes sont placées et fixées à la suite en respectant le montage cité plus haut.

SAM_4074  SAM_4072   SAM_4087

A l’Ouest, les entretoises réalisées sur une base identique à celles côté Est, permettent de soutenir le débord de toiture de 105 cm qui abrite le retour de terrasse.

SAM_4082 SAM_4084

Les solives de débord seront mises en place au moment de finaliser le positionnement des poteaux afin de limiter le surpoids, assemblage ne pouvant être réalisé dans cette période car jeudi nous devons rentrer dans l’Aude.

SAM_4088

Le dernier jour a été particulièrement pénible car il soufflait un mistral terrible, alors que j’ai passé la journée sur l’ossature de toiture afin de fixer la centaine d’entretoises intermédiaires.

SAM_4098

Une palette comme plateforme pour chaque rangée.

SAM_4100

A 17 heures 30 les entretoises sont en place.

Pendant ce temps, Philippe a terminé certaines fixations et réalisé le coffrage dans lequel Babeth maçonnera les pierres pour monter le mur d’inertie de 30 cm d’épaisseur.

SAM_4099 Maintenant  mur en pierre Plus tard

SAM_4103

Trois jours représentant 54 heures à deux pour assembler 197 pièces de bois.

Album photos

La structure étant pratiquement assemblée, un petit rappel en images:

2 perspective est  3 terrain

Début 2013 la carte communale est approuvée par la préfecture,

projet final masse      3D sud 2

l’engagement sur le terrain pris, la conception et la finalisation du projet peuvent se réaliser,

foret de belesta 7

Juillet 2013 visite sur les lieux de la coupe en forêt de Belesta,

mise à niveau de la plate forme 3 coulage beton 3

Août 2013 terrassement, fondations et réalisation des murs de sous-bassement,

alimentation de la limite à la maison SAM_3244 SAM_3310

Septembre 2013 VRD et finalisation des murs de sous-bassement,

SAM_3312

Mi-septembre 2013 livraison des grumes pour l’ossature,

SAM_3353 SAM_3361

Fin septembre début du sciage,

SAM_3489

Novembre, réalisation de la structure sous forme de caissons,

SAM_3839

Janvier 2014 livraison du Douglas après 2 mois d’attente en raison des pluies,

SAM_3894

Samedi 01 mars 2014, chargement pour un premier transport,

SAM_3918

Mardi 04 mars 2014, déchargement sur les lieux du chantier,

SAM_3941 SAM_3961

Mercredi 05 à vendredi 07 mars 2014 montage de la structure du plancher,

SAM_3964 SAM_3977 SAM_3988 SAM_4051

Lundi 10 à vendredi 14 montage de la structure verticale « murs »,

SAM_4060 SAM_4072 SAM_4088 SAM_4091

Lundi 17 à mercredi 19 mars 2014 montage de la structure de toiture.

Et voilà où nous en sommes fin mars 2014 :

SAM_4103

Assemblage de la structure « les murs ».

La structure de plancher en place, calée et alignée, celle-ci peut recevoir la lisse basse.

lisse basse

La lisse basse permet :

– de ceinturer la périphérie de l’habitation afin de figer la structure du plancher,

– de recevoir les murs porteurs et les murs de refend.

SAM_3490

Elle transmet en les répartissant, les descentes de charges provenant des murs.

Elle doit être parfaitement alignée et stable.

SAM_3961

Les lisses basses Est, Ouest et du mur de refend venant recouvrir les panes de plancher et formant un volume fermé inaccessible, il nous a fallu le garnir de paille de lavande.

SAM_3957    SAM_3959    SAM_3956

Pour l’assemblage des caissons de murs nous sommes partis de l’angle nord-ouest.

Les caissons A et G’ forment l’angle.

SAM_3962

Les cordeaux  sont mis en place pour l’alignement du mur nord et du mur ouest.

SAM_3970  SAM_3972

Le fil à plomb quant à lui, permet la mise à la verticale.

SAM_3967   SAM_3966

Chaque caisson est aligné et mis à la verticale au fur et à mesure de l’avancement des travaux puis, calé à l’aide d’une béquille.

SAM_3964   SAM_3977   SAM_3976   SAM_3986   SAM_3988   SAM_3994   SAM_3995

Les caissons sont assemblés à la lisse basse et entre eux au moyen de deux tiges filetées par côtés de manière à rapprocher les pièces en contact.

SAM_3971    SAM_3973    SAM_3972

Assemblage des caissons entre eux dans les angles.

SAM_3985 SAM_3984 SAM_3983

Cet assemblage sera complété par un clouage en quinconce dans chaque alvéole.

SAM_3999     SAM_4034

Les caissons bas en place, nous mettons en place la lisse haute sur toute la périphérie.

SAM_3997   SAM_4000

Dans un premier temps, celle-ci est clouée, puis une fois les caissons supérieurs en place, l’ensemble caissons bas, lisse, caissons hauts, est assemblé au moyen de deux tiges filetées.

Nous plaçons les deux angles pour permettre la mise en place du cordeau.

SAM_4001   SAM_4004   SAM_4025   SAM_4014

Puis alignons au fur et à mesure les sept autres ainsi que le caisson de refend.

SAM_4051

Pour finir, nous alignons la lisse unissant les caissons supérieurs.

SAM_4036

Et voila la semaine est finie, l’assemblage de la structure verticale également.

90 heures à 2 ont eu raison de la structure verticale.

total de pièces de bois : 470.

Lundi nous nous attaquerons à la structure de la couverture.

Assemblage de la structure du plancher.

Mercredi 05  mars nous commençons l’assemblage du plancher au moyen de clous 125 mms.

Hier au déchargement, nous avions déposé les pièces de plancher directement au-dessus du mur de soubassement.

SAM_3919

Nous commençons par scier leurs extrémités côté nord, afin qu’elles soient d’équerre et qu’elles s’appuient correctement contre la lisse d’extrémité.

SAM_3924

Les deux extrémités des lisses sont coupées afin de s’abouter correctement.

SAM_3932 SAM_3935

Nous plaçons une première lisse et marquons les emplacements de solives (0.50 m d’entraxe).

SAM_3927

Les solives sont positionnées parallèlement aux murs pignons (Est et Ouest).

Les deux premières sont placées de manière à ce que leur écartement soit identique à l’épaisseur du mur (0.25 m). Il en sera de même à l’extrémité opposée.

SAM_3931

L’équerrage est contrôlé au fur et à mesure de l’assemblage des angles ; individuelement puis dans l’ensemble.

Pour cela nous pratiquons la technique du 6,8,10 expliquée dans un précédent article.

Il est également prévu de positionner une solive sous chaque future cloison.

SAM_3941

L’alignement au cordeau de la lisse d’extrémité nord du plancher permet d’obtenir une belle rectitude (un prochain article détaillera la technique).

SAM_3926

Jeudi 06 mars, nous procédons à l’ajustage des lisses côté Sud, afin de fermer la structure du plancher.

SAM_3923  SAM_3936

Une fois le périmètre terminé, il faut mettre en place les entretoises.

SAM_3946

Pour cela, une fois celles-ci coupées et mises en place, nous rapprochons l’ensemble au moyen de sangles à cliquets.

SAM_3939

La dernière entretoise située au centre de la structure est rentrée en force afin de mettre l’ensemble en tension.

Il ne nous reste plus qu’à assembler la structure du plancher de la terrasse.

SAM_3943

Les solives sont coupées pour obtenir :

– la longueur nécessaire,

SAM_3947

– une finition esthétique.

SAM_3952

Angle entre la terrasse Sud et celle Ouest.

SAM_3953

La couleur rosée du bois est celle du Douglas.

En fin de journée, l’ensemble des solives est associé aux lisses d’extrémités. Seules les entretoises de la terrasse restent à être fixées.

En trois journées de 9 heures à deux, nous aurons assemblé, aligné et calé 220 pièces de bois.

Déchargement de la semi-remorque

Et voilà, nous sommes au lever de l’un des jours phares du projet.

A force d’attendre je finissais par me poser la question si ce jour arriverait.

Et bien oui, ce jour est arrivé.

Mardi 04 mars le jour du déchargement est arrivé.

Le camion doit arriver vers  08 heures 30.

L’itinéraire de fin de trajet étant délicat et le téléphone portable passant très mal à Montjoyer, nous avions convenu avec le chauffeur de nous retrouver à l’entrée de Grignan afin que je le guide.

Vers 08 heures, le camion apparaît à l’horizon, au bout de la ligne droite.

SAM_3902

Et nous voilà en route pour Montjoyer.

Environ ½ heure plus tard, la semi est sur l’aire de déchargement.

SAM_3903

Nous pouvons avec Babeth, Laurent, François, Gérard, André, Philippe et moi commencer le déchargement.

SAM_3905

Nous disposons d’un engin de levage loué et du tracteur d’un ami de Babeth.

SAM_3909

Après 03 heures et ½, à midi, la semi est vide, mais la place bien remplie.

SAM_3906

La plupart des collègues sont partis au fur et à mesure de leurs obligations et nous nous rendons chez Gérard partager le repas préparé par Babeth.

Un grand merci à ces nouveaux amis qui sont venus partager ce moment d’activité pour rendre service.

C’est cela aussi l’autoconstruction, des rencontres, des partages, des échanges, ….

Allez ! Le repas fini, il faut transférer la marchandise de la place au terrain.

Les nouveaux voisins ont fait construire leur maison.

Le garage implanté en limite de propriété ne nous laisse que 4 mètres de passage, mais les amandiers conservés le réduisent encore un peu.

SAM_3912

Mais ça passe.

SAM_3913

L’ensemble des sections, pratiquement que des pannes, sont acheminées sur la remorque du tracteur ; quant aux caissons, ils le seront en partie au moyen de la remorque et de l’élévateur articulé.

SAM_3915

IL est 19 heures lorsque les derniers caissons sont posés sur l’herbe et comme pour le chargement, la nuit est tombée.

SAM_3919   SAM_3918 SAM_3920

Fin de journée et faim d’estomac.

A demain pour l’assemblage du plancher.

Chargement de la semi-remorque.

Enfin le jour tant attendu est arrivé.

1er mars 2014

Après une prévision pour la fin novembre, les aléas de l’autoconstruction de l’arbre au faitage ont eu raison sur la prévision initiale.

Vendredi 28 février 15 heures 45 minutes, la semi-remorque arrive sur le site de préparation.

SAM_3861

Non pas sans difficultés, car le chemin d’accès n’est pas goudroné, celui-ci présente un petit dénivelé entre 5 et 10 % et la pluie l’a bien humidifié.

Résultat au premier essai, en marche arrière la semi n’a pu arriver jusqu’en haut.

Alors un deuxième essai en marche avant a eu raison du chemin, mais la mise en place après une manoeuvre de demi-tour n’a pas été facile car le poids à vide de la remorque ne permettait pas l’adhérence des roues motrices animées par les 520 chevaux du tracteur Renault Magnum, sur ce sol stabilisé mais détrempé.

Finalement, un peu de sciure sous les roues a permis de débloquer la situation.

Voilà, la remorque est en place. Sa longueur de 13,40 m et sa largeur de 2,50 m nous permettra un bon chargement.

SAM_3862

A demain matin samedi 08 heures.

Nous sommes donc le samedi 01 mars.

Le temps est nuageux, mais la pluie ne s’est pas invitée. Cependant, l’humidité du terrain ne nous a pas facilité la tâche, les engins ont eu bien du mal et se sont enlisés quelques fois.

SAM_3860   SAM_3896

Une équipe de costauds est réunie pour relever le défit de charger les centaines de pièces de bois dans la remorque, pour au plus tard la fin de la journée :

nous retrouvons de gauche à droite Philippe, Nicolas, Jean-luc, moi, Georges et Nicolas. Mickael doit arriver plus tard :

SAM_3871  SAM_3877

Pour ce chargement nous disposons de deux manuscopiques :

SAM_3863  SAM_3874

Après une bonne matinée de travail,

SAM_3876

nous partageons un bon pot-au-feu :

SAM_3881

Puis après cette collation, bien qu’une petite sieste serait la bien venue, il faut s’y remettre.

SAM_3884  SAM_3887

A la fin de la journée, le chargement est prêt à être sanglé.

SAM_3889

Dimanche matin je suis sur place pour le sanglage. Belle journée.

SAM_3892 SAM_3894

Nous n’avons jamais été aussi prêts du départ que ce jour là. Pourvu que cela dure.

Allez rendez-vous le 04 mars sur Montjoyer pour le déchargement.